Conditions de vie, travail, emploi

La réussite d’une politique de jeunesse repose sur une connaissance fine des conditions de vie des jeunes, de leurs modes de vie ou de consommation. Première catégorie de la population concernée par la crise de l’emploi, les jeunes sont par conséquent les premiers destinataires des politiques d’insertion professionnelle et d’inclusion sociale des jeunes. Rien d’étonnant donc si l’INJEP oriente nombre de ses travaux vers ces questions étroitement imbriquées des conditions de vie et du travail ou de l’emploi des jeunes. L’INJEP étudie également de près les problématiques émergentes que sont l’économie sociale et solidaire et l’entrepreneuriat des jeunes. Mais instruire les conditions de vie des jeunes implique également d’étudier le logement et la santé des jeunes, deux problématiques qui se posent d’une façon particulière à cette catégorie d’âge et appellent à des réponses publiques adaptées.

A LA UNE

La veille du centre de ressources de l'INJEP

26 Mai 2016
-
Article de recherche

Ce que consentir veut dire à l’adolescence

Yaëlle Amsellem Mainguy, chargée d’études et de recherche à l’INJEP, Constance Cheynel, doctorante en sciences politiques à l’université Paris-Dauphine et Anthony Fouet, doctorant en sociologie à l’université Paris-Ouest-Nanterre La Défense, ont cosigné un article publié, en avril 2016, dans les colonnes de la revue Vers l’éducation nouvelle éditée par les Ceméa.
logo injep
03 Mai 2016
-
Expérience / Témoignage

"L’Etat social et les jeunes en Europe"

Dans une conférence organisée à l’INJEP, Tom Chevalier, docteur en science politique, a caractérisé les politiques sociales dans le domaine de la jeunesse menées par les Etats européens....
20 Avril 2016

Des leviers pour améliorer l’accès aux soins des jeunes en insertion

Dans le 31e numéro de jeunesses : études et synthèses, la MAFEJ fait la synthèse de 11 expérimentations portant sur la santé des jeunes en insertion et montre que l’amélioration de leur accès aux soins passe par deux types de leviers : un accompagnement social et/ou médical pour lever les freins informationnels et l’intervention de « médiateurs » auprès des jeunes les plus éloignés des institutions.