Veille d'actualités jeunesse

A lire

Je travaille, donc j'existe ? [Dossier]

PROJET - n° 361, décembre 2017 - pp. 5-79

De notre emploi dépendent nos revenus, notre projection dans l'avenir, notre reconnaissance, notre sentiment d'utilité.

Pour les jeunes, il permet d'accéder au logement, de s'affranchir de la tutelle parentale, d'envisager l'avenir avec un brin de sérénité.

Est-ce bien raisonnable de tant faire peser sur lui ? Comment valoriser les autres formes de contribution à la société ?

Sommaire :
- Moi, jeune et privé d'emploi ;
- Précarité des jeunes : le grand bizutage ;
- Travail commun, statuts multiples ;
- Jeunes au travail : à la recherche du sens perdu ;
- Penser ensemble contibution sociale et protection ;
- Repenser le travail et l'emploi par l'écologie ;
- Compter les nuages, est-ce travailler ?
- Pour une politique publique de l'estime de soi
- S'émanciper par le revenu universel ;
- Le sens du travail à l'ère numérique
 

Extrait de Télémaque, la base de données du centre de documentation de l'INJEP.

 

Contenus associés

24 Avril 2018
-
Enquête ou sondage

La mobilité internationale des étudiants

À la rentrée 2016, 4 600 000 étudiants internationaux sont en mobilité dans le monde, dont 325 000 en France. En cinq ans, le nombre d’étudiants étrangers en France a augmenté de 12,2 %. Ce mouvement semble s’accélérer depuis 2015, puisque la France enregistre une croissance de +4,6 % sur un an, la...
23 Avril 2018
-
Article de presse / Revue de presse

Solidarité. Une campagne pour le droit aux vacances

Les plus démunis partent de moins en moins en vacances, soit plus d’un Français sur trois. C’est le constat de trois organisations d’éducation populaire, qui lancent une pétition et un site Internet dédié, destinée à récolter des fonds et à alerter les politiques et l’opinion publique....
23 Avril 2018
-
Ouvrage / Note de lecture

L'éducation non formelle : chance ou défi pour le travail de jeunesse ? : conclusions des journées d'étude franco-allemandes

En collaboration avec l’INJEP (Institut National pour la Jeunesse et l’Éducation populaire) et le DJI (Deutsches Jugendinstitut, Institut allemand pour la Jeunesse), deux Journées d’étude franco-allemandes ont été organisées avec pour objectif d’offrir une plateforme d’échange aux acteurs du travail...