Cohésion sociale, famille, solidarité

Délinquance, famille, relations intergénérationnelles, discriminations, protection de la jeunesse, quartiers populaires… nombre de question de jeunesse sont liées à des problématiques de cohésion sociale, comme en témoigne la transformation administrative des services déconcentrés de la jeunesse et des sports en directions régionales et départementales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale. Les travaux de l’INJEP explorent donc notamment les champs de la vulnérabilité, des solidarités intergénérationnelles, des dynamiques discriminatoires ou des révoltes urbaines. Ils tentent par ailleurs de caractériser ces jeunesses populaires qui vivent dans les quartiers ou en territoires ruraux ainsi que leur rapport aux institutions et au système de représentation. L’occasion d’interroger la pertinence de notre modèle social et sa capacité à répondre aux enjeux, de sécurité, de solidarité, d’égalité et de justice sociale portés par les nouvelles générations.

A LA UNE

La veille du centre de ressources de l'INJEP

17 Février 2015

L’apprentissage en 2013. Forte baisse des entrées

Dares Analyses-Dares Indicateurs n°009, février 2015, 10 p.

"En 2013, 273 000 nouveaux contrats d’apprentissage ont été comptabilisés dans le secteur privé, soit une baisse de 8 % par rapport à 2012, après deux années de légère hausse. Les entrées en apprentissage dans le secteur public sont également en recul, mais moins que dans le secteur privé : elles...
10 Février 2015

Baisse de l’apprentissage en 2013

Roselyne Kerjosse, Note d’information, février 2015, 4 p. [Depp]

"Les jeunes préparant un diplôme dans un centre de formation d’apprentis sont 424 350 à la fin de 2013, soit une baisse des effectifs de 3,1 % en 2013 par rapport à l’année précédente. Cette diminution résulte d’une chute brutale de 14 700 entrées en apprentissage (- 6,5 %), en particulier à l’issue...
logo injep
25 Janvier 2015
-
Expérience / Témoignage

Avis d'acteur - Christian Bouché : «Pour assurer l’avenir de notre territoire il faut soutenir les jeunes qui y sont piégés»

Emplois, logement, transports, formation professionnelle, enseignement supérieur… l’avenir des politiques de jeunesse dans les petites et moyennes agglomérations dépend de la capacité des acteurs locaux à mettre en commun leurs moyens, à qualifier leurs professionnels et à s’entendre sur une vision...