Cohésion sociale, famille, solidarité

Protection de la jeunesse

Rapport sur l’homophobie

SOS homophobie, mai 2012, 184 p.

En 2012, l’association a reçu 1 977 témoignages d’actes homophobes, soit une hausse de 27 % par rapport à 2011, ce qui correspond à la plus grande augmentation enregistrée depuis huit ans. Cette hausse s’observe dans plusieurs contextes : sur Internet qui voit exploser l’homophobie (+ 159 %), ou encore en milieu scolaire (+ 38 %). Ainsi, 69 % des actes homophobes ou transphobes recensés se sont déroulés au lycée et 20 % au collège. Le milieu familial accuse également une certaine violence envers l’homosexualité. "Les adolescent-e-s et jeunes adultes qui représentent respectivement 14 % et 25 % des cas recensés cette année (…),font face à une violence extrême de la part de leur famille."

Face à ces chiffres, l’association se réinvestit pour "accélérer la réalisation nécessaire de l’égalité des droits et mettre en œuvre une politique de prévention ambitieuse."

Lire le document

Contenus associés

01 Mars 2018
-
Texte législatif ou règlementaire

Premier plan interministériel de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants 2017-2019

La note d'information n° DGCS/SD2B/2018/38 du 14 février 2018 concerne le premier plan interministériel de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants pour la période 2017-2019. Il se concentre sur les violences intrafamiliales de toutes natures (physiques, psychologiques,...
14 Février 2018

Retour du colloque "Les discriminations comme frein à l’insertion des jeunes"

Pouvoirs publics et victimes des discriminations sont souvent démunis face au phénomène des discriminations tant il engage les puissants ressorts de la domination et de la relégation sociale. Pourtant il y a urgence. Plusieurs études et testings réalisés par l’INJEP révèlent que les discriminations sont ancrées dans la société française. Et touche quasiment tous les aspects de la vie quotidienne. Compte-rendu.