Conférences et rencontres

4es rencontres de l’Observatoire « Pratiques écologiques et éducation populaire : l’éducation qui vient »

Atelier « Partage et croisement des savoirs »

Chacun est porteur d’un savoir qui ne demande qu’à être amplifié par le partage. Aux antipodes des apprentissages pyramidaux de l’éducation formelle, l’éducation populaire et ses pédagogies actives sont-elles régénérées par les engagements écologiques contre le changement climatique ? Ou contribuent-elles, par leur approche originale, à façonner l’identité des mouvements écologiques ? C’était tout l’enjeu de cet atelier.

Le développement d’une  citoyenneté écologique se construit-il sur de  nouvelles formes de partage et de croisement des connaissances ? Les actions d’associations d’éducation populaire comme les CÉMEA, Paris Lecture, ATD Quart Monde, CliMates ou Les Bâtisseurs des possibles, mises en débat dans l’atelier « Partage et croisement des savoirs » ont fait la part belle aux démarches pédagogiques fondées sur les connaissances des publics auxquels s’adressent ces acteurs. Des travaux qui s’inscrivaient dans le cadre des 4es rencontres de l’Observatoire, « Pratiques écologiques et éducation populaire : l’éducation qui vient », organisées par l’INJEP et la plateforme nationale Alliance sciences et société (ALLISS).

 
 

Pour introduire cet atelier a été diffusé un film sur le centre Paris Lecture, dont les actions visent à permettre aux enfants d’appréhender des sujets complexes. Comme l’a souligné son directeur, Robert Caron, sur quelque sujet que ce soit, « un enfant ne sait pas tout, mais un enfant ne sait pas rien ». En groupe, les enfants forment une masse de connaissances importante sur laquelle il est possible de bâtir une démarche pédagogique cohérente.

  

Voir le dossier

Dossier : Comptes-rendus des "Rencontres 2016"

"Pratiques écologiques et éducation populaire : l'éducation qui vient"

L’INJEP et l'ALLISS se sont associés pour organiser les 4es rencontres de l’Observatoire « Pratiques écologiques et éducation populaire : l’éducation qui vient ». Elles se sont tenues le 5 février 2016, rassemblant plus de 300 personnes. Retrouvez dans ce dossier les comptes rendus des quatre ateliers qui ont séquencé ces rencontres ainsi qu’une restitution des plénières.

Contenus associés

12 Juin 2018
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Étude sur l’impact d’internet et des médias sociaux sur la participation des jeunes et le travail de jeunesse

"Ce résumé exécutif synthétise brièvement les principales conclusions d'une étude qui explore comment Internet et les médias sociaux influencent la citoyenneté active des jeunes et leur participation aux sphères publiques des sociétés démocratiques et, aussi, comment ceux qui travaillent avec eux,...
02 Mai 2018
-
Ouvrage / Note de lecture

Zadig après l'école : pourquoi les décrocheurs scolaires raccrochent-ils ?

La lutte contre le décrochage scolaire appelle une forte mobilisation d'acteurs oeuvrant dans différents champs : l'école, la prévention spécialisée, la mission locale, l'animation socio-culturelle, etc. Les moyens mis en oeuvre sont à la hauteur des enjeux politiques et économiques du problème....
23 Avril 2018
-
Article de presse / Revue de presse

Solidarité. Une campagne pour le droit aux vacances

Les plus démunis partent de moins en moins en vacances, soit plus d’un Français sur trois. C’est le constat de trois organisations d’éducation populaire, qui lancent une pétition et un site Internet dédié, destinée à récolter des fonds et à alerter les politiques et l’opinion publique....
23 Avril 2018
-
Ouvrage / Note de lecture

L'éducation non formelle : chance ou défi pour le travail de jeunesse ? : conclusions des journées d'étude franco-allemandes

En collaboration avec l’INJEP (Institut National pour la Jeunesse et l’Éducation populaire) et le DJI (Deutsches Jugendinstitut, Institut allemand pour la Jeunesse), deux Journées d’étude franco-allemandes ont été organisées avec pour objectif d’offrir une plateforme d’échange aux acteurs du travail...