Librairie

Entrée dans la sexualité des adolescent(e)s : la question du consentement

Rapport d'étude en ligne

102 pages

01/08/2015

Descriptif

Contexte de l’étude
« L’éducation à la sexualité, inscrite dans le socle commun (compétences 6 et 7) doit trouver sa place à l’École, dans un projet éducatif global. […] Au collège et au lycée, les trois séances prévues par la loi doivent être conçues et organisées
en articulation avec les enseignements. (…) Les séances d’éducation à la sexualité sont planifiées en début d’année scolaire et prévues dans l’horaire global annuel des élèves. Elles sont prises en charge par des personnels volontaires des
équipes éducatives formés, et des partenaires extérieurs ayant reçu l’agrément national ou académique.1 » Lors des interventions en milieu scolaire, la vie affective et sexuelle des jeunes est approchée à partir d’une trame spécifique à chaque animateur·trice dans un cadre général prévu par l’association agréée par l’éducation nationale, mais une grande partie des points abordés est déterminée par les échanges avec les jeunes dans la classe. C’est ainsi que le consentement dans la sexualité s’est imposé aux professionnel·le·s, sans pour autant que les associations qui sont chargées de ces interventions mettent en place des outils ou orientations pour cadrer ou accompagner les professionnel·le·s sur leur manière d’appréhender cette notion. Pourtant, le consentement offre une porte d’entrée pertinente pour l’analyse du contenu des séances d’éducation à la sexualité.

Résumé
L’objectif de cette enquête est double : comprendre comment les animateurs·trices appréhendent et abordent la question du consentement lors des séances d’éducation à la sexualité en milieu scolaire, mais également
comprendre comment se joue le consentement dans les pratiques des adolescent·e·s lors de l’entrée dans la sexualité, et cela à la lumière du genre. Pour ce faire, l’étude s’intéresse aussi bien aux récits des professionnel·le·s qu’aux séances mêmes d’éducation à la sexualité – qui ont été observées – et aux récits des adolescent·e·s.

Présentation des auteur·e·s
Yaëlle Amsellem-Mainguy, chargée d’études et de recherche à l’INJEP spécialisée dans les questions de santé et
sexualités.

Constance Cheynel, masterante à l’université Paris-Dauphine, stagiaire rattachée à la mission observation et
évaluation de l’INJEP.

Anthony Fouet, masterant à l’université Paris-Ouest Nanterre La Défense, stagiaire rattaché à la mission
Observation et évaluation de l’INJEP.