Librairie

Expérimentations en matière de santé - Premiers enseignements

Note de synthèse n°1

40 pages

20/09/2016

Descriptif

Les jeunes (15-30 ans) sont pour la plupart en bien meilleure santé que leurs aînés : 80 % des jeunes ne présentent pas de pathologies recensées par l’Assurance maladie contre près de 60 % dans l’ensemble de la population1. Ils se considèrent également en moyenne plutôt en bonne santé2. Toutefois, ils sont aussi moins conscients de leurs besoins en ce domaine. Cet état de santé des jeunes plutôt favorable ne doit pas masquer que la maladie peut également les affecter, comme le fait que les disparités sociales et territoriales de santé peuvent infléchir l’évolution de leur santé et leurs recours aux soins. C’est en effet dès cette période de la vie que les inégalités sociales et comportements en matière de santé apparaissent et peuvent s‘inscrire dans la durée.

Les politiques de santé intègrent ainsi des mesures spécifiques à la jeunesse, du fait de sa spécificité en termes de santé. Ainsi, le plan Santé des jeunes de 2008 visait à prévenir les conduites à risque spécifiques aux jeunes et à répondre aux besoins psychiques des jeunes les plus vulnérables. Le Plan Priorité jeunesse de 2013, dans le champ de la santé, soulignait la nécessité de favoriser l’accès aux soins des jeunes (jeunes scolarisés, étudiants, jeunes en insertion et/ou en situation de précarité sociale). C’est dans ce cadre d’actions que le Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ) a lancé plusieurs appels à projets pour impliquer les jeunes et les acteurs locaux dans la prévention santé et améliorer l’accès aux soins des jeunes (2ème vague d’appel à projets du FEJ lancé en 2009 et deux premiers appels à projets ultra marins lancés en 2009 et en 2011).

Les expérimentations soutenues par le FEJ balayent un répertoire diversifié d’actions. Des méthodes innovantes de prévention et d’éducation pour la santé visent ainsi à favoriser la transmission de messages de santé auprès des jeunes, pour agir en complément des formes traditionnelles de prévention. Un autre registre d‘actions met l’accent sur le renforcement de l’accès aux droits et aux soins des jeunes de plusieurs manières. Certains projets veulent faciliter l’accès financier et administratif aux droits, d’autres proposent un accompagnement social et/ou médical aux jeunes les plus en difficultés ou encore apportent une écoute et une prise en charge au plus près des besoins et lieux de vies des jeunes.

Un ensemble de vingt sept expérimentations ont été soutenues par le FEJ :
• 24 projets s’inscrivaient dans le cadre de l’axe 3 « Améliorer l’accès au soin des jeunes » du deuxième appel à projets (AP2), publié en octobre 2009 ;
• un projet s’inscrivait dans le cadre du programme 2 « Actions innovantes pour développer la mobilité internationale des jeunes » du premier appel à projets pour l’Outre-mer (APDOM1) publié en août 2009 ;
• 2 projets s’inscrivaient dans le cadre du programme 1 « l’implication des jeunes et de l’ensemble des acteurs locaux dans la prévention santé et l’accès aux soins » du second appel à projets pour l’Outre-mer (APDOM2), publié en février 2011.

Quinze projets sont portés par des associations, 6 par des missions locales, 4 par des collectivités territoriales et 2 par des structures privées.

La note décrit succinctement les dispositifs expérimentés, en proposant des zooms sur des projets illustrant la gamme des actions soutenues. Elle expose les méthodes d’évaluation appliquées et les principaux résultats de ces évaluations. Les évaluations des expérimentations permettent ainsi de décrypter les mécanismes favorisant l’accès et le recours aux soins des jeunes en difficulté et de déterminer, le cas échéant, les leviers d’action pertinents. Les résultats présentés délivrent également des enseignements importants concernant les types d’actions d’éducation et de prévention de la santé qui permettent de toucher des jeunes peu sensibles aux formes traditionnelles de sensibilisation. Enfin, elle fournit la liste des projets, en précisant l’identité des porteurs et des évaluateurs et la date de remise de leur rapport final d’évaluation. Pour chaque projet, un lien permet d’accéder aux documents disponibles sur le site du FEJ.

Les premiers résultats des expérimentations ont donné lieu à la publication d’un 4 pages « Jeunesses études et synthèses » sur l’accès et le recours aux soins des jeunes en insertion3. La présente synthèse donne une gamme plus large de publics et des expérimentations et a pour objectifs d’inscrire la démarche expérimentale dans une dynamique d’appropriation collective en partageant les enseignements qui en sont tirés avec un ensemble diversifié d’acteurs (associations, chercheurs, collectivités locales, institutions, ministères concernés, porteurs de projets, bénéficiaires). Il s‘agit là de faire dialoguer entre eux des résultats hétérogènes, parfois conformes aux objectifs attendus, parfois plus contrastés avec les attentes portées par les politiques publiques. Si ce travail brosse l’ensemble des expérimentations menées dans le domaine de la santé des jeunes, il est également resitué et discuté dans le contexte institutionnel et scientifique des connaissances sur ce thème afin d’en éclairer la portée. Ce travail permet enfin aux lecteurs de se repérer dans la gamme des actions menées, en s’appuyant sur les rapports des porteurs et des évaluateurs.