Librairie

17 €

Varia

Agora débats/jeunesses n°72

149 pages

07/03/2016

Descriptif

Sommaire

  • Gestion de l'intimité et affichage d'un territoire sentimental entre adolescents sur Internet

Claire Balleys

Cet article problématise la gestion et la valorisation de l'intimité entre adolescents sur les sites de réseaux sociaux, en lien avec l'acquisition du prestige social. Le lien social, amical ou amoureux, est caractérisé par les adolescents en fonction du degré d'intimité partagé avec ceux qui les ont "choisis" . À partir des résultats d'une enquête ethnographique en ligne, l'auteure montre la corrélation qui existe entre la notion d'intimité et la notion d'exclusivité dans les processus de négociation du lien social entre adolescents. La question de la socialisation de genre par rapport à la gestion de l'intimité est également analysée à la lumière des résultats.

 

  • La colonie " Des racines pour ton avenir "

Expériences de disqualification/requalification d'enfants d'immigrants maliens

Lila Belkacem

Organisé par des migrants vivant aujourd'hui en région parisienne, le séjour " Des racines pour ton avenir " vise à faire connaître le " pays " et " la famille " à des adolescents " originaires du Mali mais ayant grandi en France ". Ce faisant, il représente un moment de cristallisation des positions sociales et des assignations ethnoraciales des participants : de manière simultanée, il entraîne une requalification et une disqualification de ces derniers, associés à la figure des " jeunes de banlieue en difficulté ".  Les écarts entre leurs expériences et les visées éducatives des organisateurs apparaissent alors prégnants. 

  • Les frontières de l'identité collective dans le militantisme de cité

Nathalie Fuchs

Cette contribution a pour objectif de montrer les processus de construction identitaire qui structurent le militantisme de descendants de migrants maghrébins issus des cités, investis dans trois organisations très différentes dans les années 1990 et 2000 en région parisienne. Elle interroge les relations et interactions mobilisées qui se déploient dans ce champ militant en vue de construire relations et interactions mobilisées qui de se déploient dans ce champ militant en vue de construire un "nous". Ce questionnement amène à considérer l'évolution des mécanismes sociaux et symboliques des modes d'identification, la complexité des identités personnelles, collectives, sociales, l'hétérogénéité de caractéristiques et appartenances sociales de cette population.

  • Apprentissages informels des jeunes bénévoles dans des activités d'encadrement

Albina Khasanzyanova, Yann Duceux

Dans le cadre de leurs activités associatives les bénévoles développent des apprentissages informels. Considérés comme invisibles ces apprentissages posent la question de leur repérage et de leur identification afin de pouvoir en rendre compte et les valoriser. Cet article tente de saisir l'expérience des bénévoles à travers la mise en mots des compétences associées aux apprentissages qu'ils pensent avoir acquis au cours de leurs activités associatives. Les résultats d'études montrent que les jeunes bénévoles ont bien conscience des apprentissages qu'ils développent et que le contexte associatif leur permet de se construire sur le terrain leur propore expérience de façon autonome.

  • Apprendre à “gérer" sa consommation : un approche biographique de l'alcoolisation chez les étudiants

Yannick Le Hénaff

Les travaux portant sur les consommations d'alcool de la jeunesse sont légion. Ces usages sont fréquemment présentés à travers leur absence de règle ou de prise en compte du danger. À revers de ces analyses, l'auteur montre comment, en situation d'alcoolisation, le public auprès duquel il a enquêté veille à contrôler sa consommation, selon des modalités qui lui sont propres, et cherche à éviter la prise de risque délibérée et consciente qui lui est reprochée. Il fait ainsi l'hypothèse que ces alcoolisations, y compris quand elles sont massives et donnent l'apparence d'un refus des normes, sont au contraire sous-entendues par le soucis de la gestion de soi, de ses pairs et de son cadre de consommation.  

  • Études supérieures, sport et alcool

 De quelques constats à propos des effets de la filière suivie

Thierry Michot, Julien Fuchs, Florian Lebreton

“Ça me fait bien rire de voir un tel sondage fait pour des étudiants de STAPS qui passent leur temps à s'enivrer.“ Cette opinion, exprimée en réponse à un questionnaire portant sur le lien entre filière de formation, pratique sportive et consommation d'alcool est caricaturale des représentations des étudiant.e.s. En s'appuyant sur une enquête portant sur des étudiant.e.s de trois filières de formation différentes (STAPS, sciences et techniques, droit-économie-gestion) de l'université de Brest, cet article montre en effet que les représentations que les étudiant.e.s ont du lien entre consommation d'alcool et pratique sportive sont davantage liées au taux de la pratique sportive ou à la consommation d'alcool elles-mêmes qu'a la filière de formation considérée.

  • Du care dans les vestiaires !

Genre, pédagogie de la décision et éthique du care en centre de vacances

Marion Perrin

Comment un groupe, marqué par des idéaux sportifs et de virilité en début de colonie de vacances, en arrive-t-il à s'emparer d'activités et d'attitudes traditionnellement dévolues aux femmes, et notamment, à privilégier la relation et le souci de l'autre plutôt que la compétition et le terrain de football ? Dans le centre observé fonctionnant en pédagogie de la décision, (PDLD), l'auteure postule que le conseil (instance de décision collective) est un lien capital de glissement entre une logique virile et une éthique du care, à savoir une éthique de la relation et de la responsabilité.

  • Engagement et relation à soi chez les jeunes alteractivistes

Geoffrey Pleyers

Mobilisés dans des mouvements pour plus de démocratie ou pour une transition écologiste, de nombreux jeunes redéployent une culture militante « alteractiviste » qui place la relation à soi au coeur de l’engagement. Cet article montre qu’ils fondent le sens de leur action dans la construction de soi comme sujet et la cohérence entre leurs valeurs et leurs pratiques bien plus que dans des organisations militantes, des manifestes, ou l’impact de leur action dans la société. Il souligne également que si l’on ne peut comprendre l’engagement des jeunes et les mouvements d’aujourd’hui sans donner toute son importance au processus de subjectivation, celui-ci ne va pas forcément dans le sens d’un renforcement de la capacité d’agir et de devenir acteur dans la société.