Librairie

L'habitat, le logement et les jeunes. Modes de logement, manières d'habiter

Agora débats/jeunesses n°61

162 pages

01/05/2012

L’augmentation du nombre d’étudiants, la stabilisation de l’âge de départ du logement familial, le recul de l’âge de constitution du couple, l’augmentation du prix du logement et la baisse de la mobilité résidentielle ces dernières années… sont autant de facteurs qui font du logement une des difficultés majeures pour les jeunes.

 

Descriptif

Sommaire

  • Le sentiment de discrimination des descendants d’immigrés : reflet d’une orientation contrariée et d’un chômage persistant
    Yaël Brinbaum, Christine Guégnard

La discrimination est analysée ici en croisant les perceptions des jeunes avec la réalité de leur insertion sur le marché du travail et de leur parcours d’éducation. Une orientation contrariée en fin de troisième a un impact sur les trajectoires ultérieures, comme l’obtention d’un emploi. Certes, le chômage est lié au niveau d’études, mais les descendants d’immigrés originaires du Maghreb ou d’Afrique subsaharienne y sont surexposés, mettant en relief une discrimination à l’embauche, discrimination vivement ressentie par les jeunes eux-mêmes.

  • Les relations entre les professionnels de santé et les jeunes filles au Burkina Faso
    Stigmatisation, normes et contrôle social
    Bouma Fernand Bationo

Cet article analyse les relations entre les personnels de santé et les adolescentes et jeunes filles dans l’accès aux structures de planification familiale, à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. Il montre que la stigmatisation des pratiques, le poids des normes et la question de la confidentialité dans les rapports entre jeunes et adultes entraînent une distance sociale entre les bénéficiaires et les services de planification familiale. Ces contraintes relationnelles d’accès aux services préventifs en matière de santé sexuelle et reproductive exposent les jeunes filles à des comportements à risque tels que les grossesses non désirées, les infections sexuellement transmissibles et les avortements clandestins.

  • Paka, alcool, tabac et autres drogues : niveaux et contextes des usages des jeunes Polynésiens
    François Beck, Romain Guignard, Jean-Baptiste Richard, Marie-Françoise Brugiroux

Les principaux objectifs de cet article sont de connaître la consommation et les âges du début de consommation de produits psychotropes chez les jeunes Polynésiens, de mesurer l’évolution de ces indicateurs depuis les années 1990 et de les comparer avec la situation en France métropolitaine. La situation actuelle de la Polynésie française, bien que privilégiée par rapport à de nombreuses autres îles du Pacifique, apparaît marquée par de fortes inégalités sociales et des incertitudes identitaires qui jouent aussi certainement un rôle important dans les conduites addictives des jeunes Polynésiens.

Dossier

L’habitat, le logement et les jeunes. Modes de logement, manières d’habiter.
Un dossier coordonné par François Ménard et Bertrand Vallet

  • Habiter chez autrui : pourquoi et comment ?
    Trajectoires et expériences de jeunes hébergés en région parisienne
    Hélène Béguin, Claire Lévy-Vroelant

Cet article propose une analyse des formes et des significations que peuvent revêtir, pour les jeunes hébergés en région parisienne et pour leurs hôtes, le fait d’habiter chez/avec autrui. Trente-cinq entretiens passés en 2010-2011 montrent des configurations très contrastées de ce moment de transition biographique. Mais au-delà des différences et du poids plus ou moins prégnant des contraintes, l’hébergement apparaît comme une expérience d’ajustement, une ressource d’autant plus adaptée et acceptée qu’elle est vécue comme temporaire et que les deux parties s’accordent sur les modalités de la cohabitation.

  • Modes de (déco)habiter des jeunes descendants d’immigrés
    Laure Moguérou, Emmanuelle Santelli

Fondé sur l’analyse des données de l’enquête Trajectoires et Origines (INED-INSEE-2008), cet article s’intéresse aux conditions de vie et aux cadres résidentiels des jeunes (18-35 ans) distingués selon l’origine géographique de leurs parents (non immigrés, immigrés venus d’Europe, du Maghreb et d’autres pays hors Europe). Il examine successivement les facteurs qui concourent à la cohabitation tardive chez les parents (au-delà de 25 ans), les projets que formulent les jeunes de quitter le domicile des parents – et les démarches qu’ils entreprennent pour ce faire – ainsi que leurs variantes selon les caractéristiques individuelles et familiales des jeunes.

  • Quitter le « quartier » et habiter la « ville »
    Parcours résidentiels de jeunes femmes d’origine étrangère
    Elsa Lagier

Les projets et parcours résidentiels des jeunes femmes d’origine étrangère qui ont grandi dans un quartier d’habitat social en France sont marqués par des spécificités. Depuis leur départ du « quartier » jusqu’aux différentes modalités de leur arrivée en « ville », leur sentiment d’appartenance géographique se reconstruisent en fonction des relations sociales qu’elles entretiennent dans les différents espaces de vie qu’elles fréquentent. Les spécificités mises en lumière sont, plus largement, l’occasion de questionner la complexité des parcours de décohabitation des jeunes adultes.

  • Les mondes vécus de l’étudiant-habitant
    Typologie des manières d’être et d’habiter
    Christophe Pecqueur, Christophe Moreau

L’analyse des pratiques, des trajectoires et des attentes résidentielles des étudiants a permis de construire une double typologie des manières d’habiter de l’étudiant-habitant, vu tantôt sous l’angle des relations sociales et de la construction de soi, tantôt sous celui des affects et de la régulation des désirs. Ces idéaux-types sont des outils de réflexion permettant de saisir quelques-unes des logiques qui structurent le rapport des étudiants au logement et à l’habitat, et qui invitent les acteurs du logement étudiant à penser leurs offres à l’aune de cette diversité des usages et des comportements.

  • De la construction d’un « chez soi collectif » à la composition d’un « chez nous »
    Enquête auprès de jeunes actifs suisses
    Patrick Ischer

La trajectoire résidentielle des individus est ponctuée d’expériences qui peuvent les conduire à partager des espaces domestiques et ainsi à gérer la construction d’un « chez-nous ». Fruit d’une recherche qualitative menée auprès de trente personnes, cet article vise à saisir les implications et les jeux de pouvoir inhérents à ce processus dans le cadre de deux formes de cohabitations particulières : la colocation et l’installation domestique. Si la première donne à voir une implication personnelle relativement faible, la seconde, davantage chargée émotionnellement, invite les partenaires à mettre en place un ensemble de stratégies destinées à inscrire physiquement leur individualité dans le logement.

LECTURES

Comptes rendus de lecture

  • Michel Forsé, Olivier Galland (dir.), Les Français face aux inégalités et à la justice sociale, Armand Colin, 2011, par Déborah Flusin-Fleury
  • Michèle Guigue (coord.), Revue internationale de l’éducation familiale, no 27 L’Harmattan, 2010, par Chantal de Linares
  • Patricia Loncle, Politiques de jeunesse, Les défis majeurs de l’intégration, Presses universitaires de Rennes, 2010, par Emmanuelle Maunaye
  • Xavier Pons, Évaluer l’action éducative. Des professionnels en concurrence, Presses universitaires de France, 2010, par Bernard Bier
  • Élise Tenret, Les étudiants et le mérite. À quoi bon être diplômé ?, La Documentation française, 2011, par François Sarfati