Participation, engagement, citoyenneté

Vie associative, économie sociale et solidaire

Vidéo - Mouans-Sartoux : la face "bio" de la République

 

 
 

Les prochaines rencontres annuelles de l’Observatoire de la jeunesse et des politiques de jeunesse auront lieu le 5 février 2016. Cet événement sera organisé par l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) et la plateforme nationale ALLISS (Pour une alliance sciences et sociétés). Afin de donner corps au débat l'INJEP et l'ALLISS publient des remontées de pratiques, des témoignages d'acteurs, des avis d'experts. Zoom sur une petite commune des Alpes-maritimes qui a créé une régie municipale "bio" et intègre les enfants dans la production de nourriture servie dans la cantine. 

 

Une commune de 10.000 habitants de 13km2, est, peu à peu, entrée en transition. La politique municipale s’est attelée à administrer et gérer les services différemment. Désormais, tous les services publics sont gérés en régie municipale directe : services des eaux (système automatisé innovant), service de l’assainissement, ramassage des ordures ménagères, cantines scolaires, transports scolaires et pompes funèbres (avec chambre funéraire et cérémonie des obsèques gratuite).

Dans cette commune où les terrains valent de l'or, 4 ha ont été achetés par la mairie qui les a préemptés en les arrachant à un promoteur. L'objectif fixé pour l'année 2011 était de produire 15 tonnes de légumes certifiés bio, ce qui permet depuis de couvrir la moitié des besoins des cantines. En 2012, ils ont assuré 100 % des repas servis. Mais au travers de cette politique municipale, c’est aux effets éducatifs que nous nous intéressons. La façon dont les enfants participent de la production de nourriture, servie dans leur cantine. Cette politique intégrée évoque ce que d’aucuns nomment « de l’éducation pour de vrai ». 

 

 

Quatrièmes rencontres annuelles de l'Observatoire "Pratiques écologiques et éducation populaire : l’éducation qui vient"

Les prochaines rencontres annuelles de l’Observatoire de la jeunesse et des politiques de jeunesse auront lieu le 5 février 2016. Cet événement sera organisé par l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) et la plateforme nationale AllISS (Pour une alliance sciences et sociétés).

 

L’INJEP et ALLISS organisent les 4es rencontres de l’Observatoire de la jeunesse et des politiques de jeunesse, dans le prolongement de la COP 21, autour des impacts des mobilisations écologiques sur les pratiques éducatives. A l’heure où l’environnement s’affirme comme une préoccupation majeure des acteurs économiques, politiques, et des citoyens, l’INJEP et l’AlliSS proposent d’impliquer les acteurs éducatifs, et, en particulier ceux de l’éducation populaire, dans une réflexion sur la manière dont ces préoccupations enrichissent, voire, renouvellent leurs pratiques. 

En savoir + 

S'inscrire 

 

 

Contenus associés

14 Septembre 2018
-
Texte législatif ou règlementaire

Education à la sexualité

La circulaire n° 2018-111 du 12-9-2018 concerne l'éducation à la sexualité. L'éducation à la sexualité se fonde sur les valeurs humanistes de liberté, d'égalité et de tolérance, de respect de soi et d'autrui. Elle doit trouver sa place à l'école dans un esprit de laïcité, de neutralité et de...
10 Juillet 2018
-
Article de presse / Revue de presse

Mais pourquoi le scoutisme cartonne autant en 2018?

"Ringards les scouts ? C’est plutôt le contraire ! La preuve avec les chiffres fournis par plusieurs mouvements. Selon ceux de la Fédération du Scoutisme Français, le nombre de scouts est passé de 75.000 en 2012 à 125.000 en 2018. Et cet été, 2.500 camps sont prévus à travers la France et 5.000...