Statistiques et indicateurs

Un programme de travail ambitieux pour 2017 et 2018

Dans un document de plus de 60 pages fruit de plusieurs mois de travail et de concertation, rendu public le 11 mai 2017 l’INJEP détaille son activité et ses ambitions  à l’horizon de 2018. L’institut dont les statuts ont changé en 2016 et qui regroupe désormais cinq missions complémentaires entend ainsi relever le défi de la synergie entre les services au profit d’une ambition scientifique forte et utile aux acteurs publics et associatifs. 

 

Produire de la connaissance, analyser la situation des jeunes et les politiques de jeunesse  qui leur sont destinées, constituer un pôle d’expertise et de ressources pour l’ensemble des acteurs de la jeunesse, des sports, de la vie associative et de l’éducation populaire…. Le programme de travail dont s’est doté l’INJEP s’articule autour de six axes programmatiques :

  • Mettre en place et développer la fonction transversale d’Observatoire de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative
  • Conforter les productions de la statistique publique au sein de l’Institut afin qu’il puisse pleinement jouer le rôle de service statistique ministériel dans le respect des règles propres au système européen de la statistique publique.
  • Renforcer les échanges avec les services centraux et déconcentrés du ministère chargé de la jeunesse et des sports, ainsi qu’avec les autres services de l’État intervenant dans les domaines de la jeunesse, de l’éducation populaire, de la vie associative et des sports.
  • Renforcer l’inscription des travaux de l’Institut dans le cadre de partenariats variés, tant avec des universités et organismes de recherche, que de partenaires institutionnels ou associatifs.
  • Conforter la reconnaissance scientifique de l’Institut tout en développant sa notoriété.
  • Poursuivre la construction de l’identité commune du service en confortant la complémentarité des expertises, des métiers et des compétences.

Ce programme de travail détaille précisément les activités des cinq services qui composent l’INJEP dans sa nouvelle organisation : Mission des études et de l’observation statistiques (MEOS), Mission observation, évaluation (MOE), Mission d’animation du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (MAFEJ), Mission valorisation, diffusion (MVD), Mission Documentation Centre de ressources.

Si chaque mission continuera à développer ses propres activités, la mise en synergie des expertises disponible, notamment par des approches méthodologiques diversifiées, constituent « un triple enjeu, scientifique, de politique publique et de gouvernance », a expliqué Thibaut de Saint Pol, directeur de l’INJEP (voir interview).

A cette fin, des axes de travail thématiques et transversaux ont été déterminés, afin de mobiliser l’ensemble des missions et de réunir toutes les compétences. Elles seront ainsi amenées à travailler ensemble autours des questions prioritaires que sont les inégalités, discriminations et non recours au droit, les parcours, mobilités et territoires, l’engagement et l’éducation populaire, enfin, la société civile en action,  la vie associative et les innovations sociales.  

 

En lire +

- Le projet de service

- Le programme de travail

- La charte de déontologie

- La composition du conseil scientifique et d'orientation

- Interview de Thibaut de Saint Pol - Garantir la neutralité des travaux, répondre à la demande publique

Contenus associés

03 Janvier 2018
-
Article de presse / Revue de presse

Entre les départements et l'Etat, le numérique éducatif reste fédérateur

"L'Assemblée des départements de France et son partenaire Klee Group présentaient officiellement le 13 décembre leur livre blanc consacré aux "politiques départementales sur le numérique éducatif". Une occasion, pour les départements, d'afficher leurs capacités d'innovation et leur union avec l'Etat...
03 Janvier 2018
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Les services déconcentrés de l’État

Dans un rapport remis le 11 décembre 2017, la Cour des comptes appelle à de profondes réformes de l'Etat déconcentré. Parmi les 49 préconisations, un volet touche l'organisation territoriale de l'Education nationale : rendre obligatoire la compétence scolaire et périscolaire pour les EPCI, réviser...
15 Décembre 2017
-
Article de recherche

Les départements acteurs des politiques de jeunesse [Dossier]

Les restriction budgétaires n'ont aujourd'hui pas entamé le volontarisme des départements pour développer une politique territoriale de jeunesse.Les 20 ans de la politique de jeunesse de Savoie, donnent à la revue l'occasion de présenter douze projets qui ont vus le jour à l'échelon départemental...