Participation, engagement, citoyenneté

Participation

Table ronde

Témoignages : les jeunes, citoyens de leurs régions

Extraits d'un colloque organisé à Lille les 7 et 8 juin

Compte rendu de la table ronde : "Les jeunes, citoyens de leurs régions" 1

La table ronde était présidée par Elisabeth GOUREVITCH, Vice-présidente chargée des lycées et des politiques éducatives, région Ile-de-France

(...)Elisabeth GOUREVITCH indique, qu'au-delà de la qualification, qui reste un gage indispensable pour l'insertion, les régions accordent une particulière attention à la formation de l'Homme et du citoyen. Ce faisant, elles s'inscrivent et entendent participer résolument au projet républicain de former les citoyens.

l'autonomie, une condition de la réussite scolaire et d'une bonne orientation

Elle rappelle que les dernières instructions ministérielles ne manquent pas de souligner que l'autonomie est une condition de la réussite scolaire et d'une bonne orientation, avant de donner à chacun les moyens de mener à leur terme ses activités et projets, à tout âge. Elle souligne que cette exigence prend encore plus d'importance au regard de l'actualité.

La crise des banlieues et les mouvements suscités par le CPE ont ainsi rappelé l'intensité des tensions ressenties par les jeunes. Dans un contexte où l'individualisme est valorisé, les tensions intercommunautaires menaçantes, les fonctions éducatrices et socialisatrices, de l'école comme de tous les dispositifs d'accueil de la jeunesse, prennent une particulière importance. Les régions souhaitent soutenir ces derniers.

Elisabeth GOUREVITCH indique que l'éducation civique s'apprend, mais que dans ce domaine, les choses s'assimilent vraiment en les vivant. Elle estime que pour faire des jeunes, les citoyens de leur région, la question concrète qui se pose aux collectivités est de savoir comment soutenir les jeunes, les équipes éducatives et les associations qui veulent s'engager dans ce domaine.

Telle est la question dont la table ronde va débattre, en commençant par la présentation de trois initiatives. Elisabeth GOUREVITCH ajoute qu'un des défis de ce colloque était de réussir à tirer réellement toutes les conséquences de la démarche citoyenne des régions en faveur d'une autonomie de la jeunesse, donc de permettre l'émergence d'une parole jeune et d'être à son écoute.

C'est pourquoi sept jeunes feront part de leur expérience.

Région Alsace : « Le mois de l'autre »

Marie-Reine FISCHER2 commence par présenter un film réalisé dans un lycée, avec des témoignages et des spectacles sur « l'autre ». Marie-Reine FISCHER explique que le mois de l'autre a été créé à l'initiative de la région Alsace, en partenariat avec le Rectorat de Strasbourg, afin de sensibiliser les jeunes au respect de la différence.

Elle rappelle, qu'en 2004, l'Alsace a été marquée par des profanations de tombes juives et des actes racistes. La région a décidé de réagir. L'éducation à la citoyenneté et à la tolérance à été inscrite dans le projet éducatif, en menant des actions en partenariat avec les associations, comme des débats ou des pièces de théâtre, afin de faire réagir la jeunesse.

Les lycéens et les apprentis d'Alsace se sont fortement mobilisés, dès la première année, en 2005, à hauteur de 5 000 jeunes, 50 établissements et 80 projets. En 2006, plus de 60 lycées ont participé, avec 10 000 jeunes et 150 projets.

« Le mois de l'autre » refuse le racisme et la xénophobie et affiche des valeurs de respect de l'autre dans toutes ses différences. « Le mois de l'autre » permet de prévenir la violence.

Benoît STEIN3 précise que le succès de l'initiative de la région Alsace, durant l'été 2004, tient au fait qu'elle correspondait tout à fait aux préoccupations des établissements scolaires. Il ajoute, qu'en 2006, l'accent a été mis sur les actions artistiques, meilleur moyen de s'adresser à l'intelligence des jeunes.

Stéphanie DE CARVALHO4 cite plusieurs projets du lycée Bartholdi, comme le théâtre forum qui montre des situations de discrimination au quotidien.

Le but est de faire participer les spectateurs. Par exemple, dans une pièce, un jeune maghrébin postule dans une banque mais n'est pas recruté. En revanche, une jeune française est immédiatement embauchée.

Stéphanie DE CARVALHO ajoute que le lycée Bartholdi organise aussi une journée de prévention, avec des associations. Enfin, elle chante aussi un passage de l'hymne créé au lycée « Une utopie ». Elle invite les participants à chanter à l'unisson. Stéphanie DE CARVALHO précise que cet hymne a été élaboré à l'occasion des actions de solidarité vis-à-vis des victimes du Tsunami.

Stéphanie DE CARVALHO ajoute que le CAVL a encouragé les lycéens à se mobiliser. Une rencontre européenne a aussi eu lieu avec plusieurs académies de la région, de Belgique et d'Allemagne. Pour finir, Stéphanie DE CARVALHO appelle à « être unis dans la diversité ».

Contenus associés

14 Novembre 2017
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

L'état (2017) de la pauvreté en France. Préjugés et cohésion sociale

Le rapport du Secours Catholique souligne, entre autre, [une perte d’autonomie des jeunes adultes, dont la décohabitation est plus tardive ainsi que la surreprésentation d'enfants âgés de moins de 20 ans dans les familles rencontrées par rapport à la répartition observée dans la population générale....
14 Novembre 2017
-
Enquête ou sondage

Ressenti du harcèlement scolaire

Une enquête commandée par l'organisme Place de la Médiation et diffusée sur Internet révèle que 53,4 % des répondants s’estime être dans une situation de harcèlement établie, 12,9 % s’estime être dans une situation débutante de harcèlement et près de 50 % de l’effectif interrogé indique être exposé...
14 Novembre 2017
-
Évènement

30 novembre - 1er décembre 2017 : Parcours de jeunes : entre choix individuels et responsabilté collective... quel(s) accompagnement(s) ?"

La seconde édition des Journées d’études de "Jeunes en TTTrans" (transversalité, transitions, transformations) mettront les apports des chercheurs et les expériences des professionnels et des jeunes en perspective, partagés et discutés pour questionner le sens des parcours des jeunes et leur...
14 Novembre 2017
-
Article de presse / Revue de presse

Un lycée sans filières ?

"Le gouvernement entend « muscler » le baccalauréat en limitant à quatre le nombre d’épreuves finales. La suppression des filières L, ES et S fait partie des pistes, a confirmé hier le ministre de l’éducation."...
13 Novembre 2017

Une Europe en bonne santé : la jeunesse européenne contemporaine entre doutes et certitudes [Dossier]

Le troisième volume de la série Points de vue sur la jeunesse a pour thème "Une Europe en bonne santé".Il examine plus largement ce que signifie être jeune dans une Europe en proie aux conflits et à l'austérité, et ce que ressent la jeunesse face à des situations de plus en plus difficiles.Il repose...
10 Novembre 2017
-
Article de presse / Revue de presse

Le sacro-saint bac à l’épreuve des réformes

"Après l’accès à l’université, le gouvernement va lancer à la mi-novembre une consultation sur la refonte du baccalauréat, avec pour objectif une organisation moins lourde et coûteuse. C’est toute la scolarité au lycée qui pourrait en être transformée."...
27 Octobre 2017
-
Article de presse / Revue de presse

Sélection à l'université : l'opinion bouge, même chez les jeunes

"A l’hiver 1986, le ministre délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, Alain Devaquet, provoquait la colère de la jeunesse en tentant d’introduire la sélection à l’université." (...) "Trente ans plus tard, si les syndicats étudiants regardent toujours avec beaucoup de méfiance le...