Participation, engagement, citoyenneté

Service civique, entre engagement et projet professionnel

Compte-rendu de la conférence-débat INJEP du 29 mars 2012

L'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire, le Carrefour des associations parisiennes (CAP), ont organisé le 29 mars 2012, avec le concours de l'Agence du service civique, une conférence-débat intitulée « Service civique, entre engagement et projet professionnel ».

Il s'agissait de prolonger les questions évoquées dans le numéro des « Cahiers de l'action »,

 

Collectivités locales

 

L'approche des structures d'accueil varie, selon leur nature, estime par ailleurs Valérie Becquet : « Plus la structure attend des compétences de la part des jeunes, plus elle se situe du côté professionnel et de la professionnalisation. En revanche, si son projet relève d'abord de la mission d'intérêt général, c'est la dimension d'engagement qui va s'avérer essentielle dans le choix des volontaires et dans celui des profils recherchés ».

Valérie Becquet s'est ensuite attardée sur le « point de vue des collectivités locales ». Depuis la loi de mars 2010 sur le service civique, celles-ci s'engagent dans l'accueil des volontaires. En fonction de leur approche, les collectivités vont « recruter » des volontaires "qualifiés". Le service civique est un outils pour développer une politique de jeunesse (engagement, accès à l'autonomie, insertion sociale et professionnelle) et pour intervenir auprès des jeunes en difficulté dans le cadre de la politique de la ville. Il permet également de mener des actions en direction de publics spécifiques (personnes handicapées, seniors, etc.). Dans les deux cas, « on retrouve les logiques du double apport qui correspond au double usage : le service civique permet le renforcement de l'envie ou le désir de s'engager dans la société ; mais il permet aussi de reprendre une formation, des études, d'entrer dans le marché du travail. C'est dire, si le risque de basculement vers de l'emploi déguisé, avec le recours à une demande de compétence forte du parcours au détriment de l'engagement, est réel », a fait valoir Valérie Becquet.

Contenus associés

30 Juin 2017
-
Article de presse / Revue de presse

Devant le COJ, Jean-Michel Blanquer esquisse les contours de sa politique Jeunesse

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, prononçait ce 29 juin son premier discours au titre de ses attributions "jeunesse et vie associative", devant le Conseil d'orientation des politiques de jeunesse qui se réunissait pour la deuxième fois depuis sa récente création....
01 Juin 2017
-
Texte législatif ou règlementaire

IR : exonération des indemnités et prestations dans le cadre du service national ou service civique, du volontariat pour l'insertion ou associatif

Le site  "lefiscal.fr" regroupe sur une même page les textes réglementaires afférents aux exonération des indemnités et prestations dans le cadre du service national ou service civique, du volontariat pour l'insertion ou associatif....
30 Mai 2017
-
Note de synthèse

Service civique : quel bilan ? quelles perspectives ?

Dans cette étude rendue publique le 24 mai, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) se prononce pour la poursuite de l'universalisation d'un service civique volontaire. Il attire l'attention des pouvoirs publics sur l'exigence de qualité qui doit prévaloir dans cette montée en...