Éducation, formation orientation

Éducation

Sécurisation du parcours des jeunes s’engageant dans l’apprentissage : bilan d’une expérimentation aléatoire contrôl

Structure porteuse du projet : Mission locale de Tulle, Structures porteuses de l’évaluation : CREST et DARES novembre 2012, 89 p.

En matière de sécurisation des parcours des jeunes en alternance, le Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ) soutient 15 expérimentations. Dix d’entre elles sont terminées et les rapports finaux les concernant sont consultables sur le site du FEJ . Par exemple, l’évaluation du projet expérimental mené par la Mission locale de Tulle visant à prévenir les ruptures dans l’apprentissage :
L’expérimentation présentée dans ce rapport vise à évaluer un programme d’accompagnement en deux phases successives s’adressant aux jeunes de Corrèze qui cherchaient à entrer en apprentissage pour la première fois (« primo-entrants ») aux CFA des 13 Vents et CFA Bâtiment de Tulle. L’objectif du programme est double : augmenter le taux d’entrée en apprentissage (phase 1), puis prévenir les abandons en cours de contrat (phase 2). L’accompagnement était mis en oeuvre par les 3 missions locales de Corrèze. L’évaluation repose sur une méthode aléatoire contrôlée. Les groupes encouragés à bénéficier de l’accompagnement étaient tirés au sort séparément pour chacune des deux phases.

Lire le document

Contenus associés

06 Octobre 2017
-
Texte législatif ou règlementaire

Financement des formations d'emplois d'avenir, d'actions de tutorat, d'actions de formation

L'arrêté du 22 septembre 2017 fixe pour l'année 2017 les conditions d'utilisation, l'affectation et le montant des crédits pour le financement des formations d'emplois d'avenir, d'actions de tutorat, d'actions de formation dans le cadre d'actions spécifiques de formation dans les établissements et...
03 Octobre 2017
-
Article de presse / Revue de presse

APB va être profondément repensé

"La ministre de l’enseignement supérieur a annoncé, jeudi 28 septembre, une refonte de la plate-forme d’admission post-bac. La Cnil a mis en demeure le ministère pour « manquements »." Lancée en 2003, cette plate-forme critiquée à plusieurs reprises, a atteint un point de non-retour cette année. Le...
03 Octobre 2017
-
Article de presse / Revue de presse

Macron à la Sorbonne : «Chaque étudiant devra parler au moins deux langues en 2024»

Lors deson discours dédié à l'Europe le 26 septembre dernier, le Président a déclaré que «chaque étudiant devra parler au moins deux langues européennes d’ici à 2024.» avant d’assurer que d’ici à cette date, «la moitié d’une classe d’âge doit avoir passé, avant ses 25 au moins, 6 mois au moins dans...