Benoit Coquard - mars 2015

Rapport d’étude : "Que sait-on des jeunes ruraux ?"

Les jeunes ruraux ont été beaucoup moins étudiés par les sciences sociales que ne l’ont été leurs homologues urbains. L’enjeu de cette revue de littérature est donc de recenser les recherches portant de près ou de loin sur les jeunes ruraux, en montrant à la fois leur diversité et leurs points communs. Qu’en est-il, pour l’essentiel, de leurs conditions d’existences, visions du monde, différences éventuelles vis-à-vis des jeunes urbains ?

couv La revue montre comment les jeunes ruraux ont été historiquement appréhendés par les sciences sociales. Du fait que le rural soit perçu comme relevant du traditionnel et du temps jadis, les jeunes ruraux ont surtout été décrits comme des paysans mal adaptés aux évolutions de la société moderne.

Mais cette vision misérabiliste et folkloriste a largement été invalidée par les recherches récentes. Le regain d’intérêt pour les études sur les jeunes ruraux offre une connaissance plus juste de leur situation qui n’est pas essentiellement différente de celles des jeunes urbains. Les spécificités des jeunes ruraux tiennent pour beaucoup au fait qu’ils sont en grande majorité de milieu populaire et font moins d’études que leurs homologues urbains.

Les jeunes ruraux sont aussi placés face à dilemme récurrent entre partir ou rester vivre et travailler au pays, dans un contexte de mutation de l’économie rurale, aussi bien dans l’agriculture que dans l’industrie.

Benoit Coquard est doctorant en sociologie à l’université de Poitiers. Il est rattaché aux laboratoires GRESCO et CMH. Ses recherches portent sur les classes populaires, les mondes ruraux et la jeunesse.