Participation, engagement, citoyenneté

Accès aux droits

Rapport de l'évaluation de l'action "13-18 Questions de justice" dans l'agglomération de La Rochelle

L'Injep vient de réaliser l'évaluation de l'action "13-18 Questions de justice" dans l'agglomération de La Rochelle. L'exposition de la Protection judiciaire de la jeunesse est ici présentée par des animateurs de structures jeunesse à des élèves de classes de 4e. Une expérience pleine d'enseignements...

Extraits :

«L'action "13-18 questions de justice" est pilotée depuis 4 ans par l'agglomération et la Ville de La Rochelle au sein des collèges de l'agglomération auprès des classes de 4e.

Des interventions de 2 h sont conduites par des animateurs de structures jeunesse (centres sociaux, services jeunesse) proches des collèges à partir d'une exposition initiée par la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ).

Cette action a pour objectif de sensibiliser les jeunes à leurs droits, à leurs devoirs et aux conséquences d'infractions à la loi. Plus globalement, c'est un outil d'éducation à la citoyenneté.

Rappel de la commande

En septembre 2009, la communauté d'agglomération de La Rochelle et la ville de La Rochelle ont passé commande à l'Injep (Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire) d'une "évaluation externe permettant de porter un regard distancié et une analyse critique des données recueillies par leurs propres services, donc un apport supplémentaire par rapport aux bilans produits en 2007 et 2008".»

(...)

Impact de l'exposition et de l'animation sur les publics

(Conclusion du chapitre)

L'action « 13-18 Questions de justice» à un effet immédiat chez les jeunes collégiens qui manifestent une attention, un intérêt soutenu et sont très réactifs au cours et à l'issue de l'exposition. Ils découvrent un domaine, celui de la justice, de leurs droits et leurs devoirs qu'ils ne connaissaient pas.

De ce point de vue, cette exposition constitue un moment incontournable de l'apprentissage de la citoyenneté, qui passe d'abord par un éclairage sur ses droits et devoirs, dès l'adolescence.

Pour autant, on peut se demander à la lumière de nos évaluations a posteriori si cette manifestation à elle seule suffit à produire un impact durable sur leur connaissance et influe sur leur comportement.

Elle s'est inscrite à un moment donné sur le palimpseste1 de leur mémoire etquelques mois plus tard, il n'en reste que des traces imprécises.

Contenus associés

18 Décembre 2017

Émotions et travail éducatif [Dossier]

Depuis plus d'une vingtaine d'années, l'ensemble des disciplines des sciences humaines ont intégré les processus émotionnels au sein de leurs modèles.Le présent document croise la psychologie, les neurosciences et l'expérience des éducateurs avec la notion d'émotion chez les jeunes.Transverse,...
29 Novembre 2017
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Droits de l'enfant en 2017 : au miroir de la Convention internationale des droits de l'enfant

"A l'occasion de la journée internationale des droits de l'enfant, le 20 novembre, le Défenseur des droits et son adjointe présentent leur rapport annuel consacré aux droits de l'enfant. Deux ans après l'examen par le Comité des droits de l'enfant de l'ONU de l'application de la Convention...
13 Novembre 2017

Une Europe en bonne santé : la jeunesse européenne contemporaine entre doutes et certitudes [Dossier]

Le troisième volume de la série Points de vue sur la jeunesse a pour thème "Une Europe en bonne santé".Il examine plus largement ce que signifie être jeune dans une Europe en proie aux conflits et à l'austérité, et ce que ressent la jeunesse face à des situations de plus en plus difficiles.Il repose...