Éducation, formation orientation

Éducation populaire / Animation

Dossier thématique

Mobilité non formelle : l’Europe doit investir davantage les régions

Dialogue Karima Delli/Nisrine Zaïbi

Région, Europe, nation, comment les acteurs des politiques de mobilité informelle peuvent articuler davantage leurs actions ? Et coordonner leurs visions ?

Respectivement députée européenne et vice-présidente de la région Bourgogne chargée de la jeunesse, Karima Delli (EELV) et Nisrine Zaïbi (PS) ont engagé un dialogue autour des nouvelles collaborations possibles entre l’Europe et les régions, dans un contexte de territorialisation des politiques de jeunesse. Un dialogue qui s’est tenu dans le cadre de la conférence-débat « La mobilité non formelle en Europe : un levier pour le parcours des jeunes ». Il a eu lieu au CIDJ, le 27 mai 2013.

Karima Delli : Dans l’imaginaire collectif, Erasmus pour tous est associé au film, L’auberge espagnole de Cédric Klapisch qui dit une chose importante : la mobilité est un levier permettant une prise de conscience, préalable à une citoyenneté européenne et à l’avènement d’une démocratie plurinationale… Mais pour que toutes les populations adhèrent à ce projet, il faut démocratiser la mobilité et ne pas en faire bénéficier exclusivement les universités et les filières élitistes. En 2014, Erasmus pour tous rassemblera l’ensemble des programmes pour ne plus confiner l’éducation formelle et informelle. Nous voulons donner cette possibilité d’apprentissage à tous les individus au sein de l’UE et au-delà. Si l’objectif est à peu près partagé, la bataille à gagner désormais est celle du budget qui doit être à la hauteur des enjeux.

Nisrine Zaïbi : Je suis élue d’une collectivité territoriale, la région, qui est de plus en plus souvent désignée comme l’échelon pertinent pour le pilotage des politiques éducatives. Je suis par ailleurs élue en charge de la jeunesse. Pourtant, mes collègues et moi-même avons toujours une difficulté à percevoir la cohérence et la volonté même de l’Europe sur les outils développés par l’Union. On a du mal à s’en emparer et à les faire vivre, alors que nous ne manquons pas d’idée et que nous n’avons pas luxe de moyens. Les désaccords entre le Conseil et le Parlement entretiennent trop d’incertitudes. Certes, il y a des programmes qui ont fait leur preuve, mais quelle valeur leur accorder si les gouvernements s’en tiennent à des visions comptables. Par ailleurs, quels liens, quelles articulations, entre l’Europe, l’Etat et les régions. Si ce n’est pas compris par les décideurs que nous sommes, imaginez pour nos publics !

Karima Delli : Pour moi, l’échelon le plus pertinent, le plus proche du territoire c’est la région. On ne fera pas de politiques de jeunesse sans elles. Alors pourquoi le triptyque Etat, régions, Europe ne fonctionne pas toujours ? Parce que notre culture française est prisonnière d’une vision centralisatrice de l’Etat. A titre d’exemple, le Fonds social européen (FSE – NDLR) qui est un fonds régional, n’est toujours pas décentralisé. Je me félicite que le Feder (Le Fonds européen de développement régional vise à renforcer la cohésion économique et sociale au sein de l’Union européenne en corrigeant les déséquilibres régionaux. – NDLR) soit lui décentralisé alors que l’Europe dit bien que ce sont les régions qui ont compétence en matière de formation professionnelle. En multipliant les décisionnaires, on démobilise ce que j’appelle les « sentinelles de l’espoirs », c’est-à-dire les porteurs de projet et les acteurs de l’éducation populaire.

Nisrine Zaïbi : Afficher une volonté politique, c’est bien. Mais il faut aussi la rendre compatible avec les contraintes techniques ou administratives qui ne sont pas toujours en phase avec le fonctionnement des associations locales. Si on veut réellement que le « soft power européen » bénéficie à toutes les catégories sociales des populations, il ne faut pas supprimer la préparation au départ pour le Service volontaire européen, sinon on produit de l’inégalité. Seuls ceux qui sont armés pour résoudre la complexité vont bénéficier de ces aides. Nous parlions récemment des « plafonds de verre » qui matérialisent ces inégalités. Voici un exemple d’iniquité vis-à-vis des plus modestes qui va renforcer ces inégalités d’accès aux programmes européens.

Karima Delli : Le budget européen général soumis aux parlementaires est le plus bas depuis 27 ans. Ne le cachons pas. La négociation aujourd’hui est véritablement très serrée. Par conséquent, la première urgence est la défense des associations d’éducation populaire puisqu’elles vont être mécaniquement mises en danger. Les parlementaires peuvent sanctionner ce budget comme ils l’ont déjà fait, mais cela risque de retarder la mise en œuvre des actions.

Nisrine Zaïbi : Le contexte de raréfaction budgétaire va interroger la gouvernance territoriale et obliger à une clarification du rôle de chacun… Dans tous les cas on ne fera pas l’économie de la question de la réorganisation territoriale.

Karima Delli : Si en matière de politiques de jeunesse, tout le monde est d’accord que l’échelon qui fait levier c’est la région, il faudra en tenir compte dans la loi de décentralisation, sur la gestion du FSE, de Erasmus pour tous ou de la Garantie jeunesse : tout jeune doit se voir proposer une formation de qualité, un emploi de qualité. Maintenant, il faut expliquer et vulgariser ce que l’Europe fait de bien dans les régions, il faut qu’elle fasse l’effort d’investir davantage ces territoires. Pourquoi pas des bureaux européens d’information dans les régions ?

Consulter le dossier : "La mobilité non formelle révélatrice des compétences "

Un enjeu européen et une priorité nationale

  • Les programmes et les aides à la mobilité européennes
    * En savoir plus
  • Le gouvernement rend plus accessible la mobilité européenne et internationale des jeunes
    *En savoir plus
  • Accroître la mobilité des jeunes, une des priorités gouvernementales
    * En savoir plus

Points de vue

  • "Les liens entre mobilité et employabilité des jeunes relèvent de l’évidence" point de vue de Candice de Laulanié, déléguée générale de l’Agence française du programme européen « Jeunesse en action »
    *Lire l’interview
  • Philippe Meirieu, président de la Commission Jeunesse de l’Association des régions de France (ARF), vice-président de la région Rhône-Alpes en charge de la formation tout au long de la vie et professeur des universités en Sciences de l’éducation.
    Intervention lors de la conférence débat du 27 mai 2013(voir lien ci-dessous)
    *Visionner la vidéo de son intervention
  • "Pour corriger les inégalités, la mobilité doit s’envisager dans une dynamique d’émancipation" Point de vue de Jean-Claude Richez coordinateur de la mission Observation/Evaluation de l’Injep
    * Lire l’interview
  • Dialogue Karima Delli/Nisrine Zaïbi « Mobilité non formelle : l’Europe doit investir davantage les régions » (27 mai 2013)
    *Lire l’échange

Retour d’expériences

  • Le service volontaire européen : une étape dans le parcours de vie des jeunes ? Une enquête en région Centre (Rapport d’étude, avril 2012 -Commanditaire : INJEP et DRJSCS du Centre - Christelle Robiteau et Stéphanie Silvestre, CESOD (sous la supervision d’Angelica Trindade-Chadeau)
    * Télécharger le rapport en ligne
    * Le rapport est disponible au centre de ressources de l’Injep, cote : INJEPR-2012/04
  • La mobilité internationale des « jeunes avec moins d’opportunités » : retour d’expérience - Bref du Céreq, n°293, octobre 2011, 4 p.
    * Télécharger le bulletin en ligne
  • Rapport d’étude remis en septembre 2011
    Les obstacles à l’accès des jeunes au service volontaire européen. Contribution à l’étude d’un dispositif de volontariat
    Par Nicolas Bouchaud
    *Télécharger le rapport
  • Enquête sur l’impact de la participation des jeunes aux projets soutenus par le_ Programme Européen JEUNESSE EN ACTION
    Agence française du programme européen "Jeunesse en action", Injep, mai 2011, 37 p
    *Télécharger l’enquête en ligne

Aller plus loin : ressources en ligne sur le sujet

  • Un rapport Injep en ligne (juin 2013) L’européanisation des politiques de jeunesse L’action publique en faveur de la mobilité des jeunes
    Par Clotilde Talleu, commanditée par Francine Labadie, chef de projet Observatoire de la jeunesse et des politiques de jeunesse à l’Injep
    * Télécharger le rapport en ligne
  • Faciliter la mobilité internationale des jeunes en mission locale ou en apprentissage- S.Carel, M. Guyon, A. Mazouin Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq), Net.Doc n° 98, septembre 2012 _* Rapport à télécharger en ligne sur www.cereq.fr
  • Insertion professionnelle des jeunes ultramarins : DOM ou métropole ?
    Institut National Etudes Démographiques – Recherches (INED) 24 avril 2012, 45 p.
    * Lire le rapport en ligne sur www.ined.fr
  • Jeunesses : études et synthèses n°6 - Services civiques et volontariat des jeunes en Europe. Une attente des jeunes, des logiques différentes
    par Jean-Claude Richez, coordonnateur de la mission Observation et évaluation de l’INJEP (décembre 2011)
    * Télécharger la publication en ligne
  • Bibliographie sur le volontariat et le bénévolat - Références bibliographiques
    Avril 2011 – par le Centre de ressources de l’INJEP Mission Documentation
    * Consulter la bibliographie
  • Livre vert : Promouvoir la mobilité des jeunes à des fins d’apprentissage Commission des communautés européennes, juillet 2009
    * Télécharger le document en ligne

Aller plus loin : ressources disponibles au centre de documentation de l’Injep

Sélection réalisée par les documentalistes de l’Injep et disponibles sur place au centre de l’ Injep (indexée au sein de la base documentaire Télémaque de l’Injep)

Articles

  • Entretien avec Béatrice Angrand et Markus Ingenlath, secrétaires généraux de l’Ofaj : "Répondre aux attentes de jeunes" / Interviewer SCHOGER, Mélanie ; ANGRAND, Mélanie ; INGENLATH, Markus. IDÉES (LES) EN MOUVEMENT, 2013, n° 205, janvier. - p. 5
    * En savoir plus

  • Partir en séjour de solidarité internationale avec des jeunes [Dossier] / WACKENIER, Isabelle. JOURNAL (LE) DE L’ANIMATION, 2012, n° 133, novembre. - pp. 41-59
    * En savoir plus

  • Savoir vivre n’est pas écrit dans les livres / DIHL, Marjolaine. LIEN SOCIAL, 2012, n° 1059, avril - pp. 20-21
    * En savoir plus

Ouvrages

  • Learning mobility and non-formal learning in European contexts : policies, approaches and examples / CONSEIL DE L’EUROPE ; FRIESENHAHN, Gunter J. ; SCHILD, Hanjo ; WICKE, Hans-Georg. Editions du Conseil de L’Europe, 2013. - 211 p.
    * Cote de l’ouvrage : EU 22 FRI
    * En savoir plus
  • Identité et participation sociale des jeunes en Europe et en Méditerranée / DARTIGUENAVE, Jean-Yves ; MOREAU, Christophe ; SAVINA, Maïté. Harmattan (Editions L’), 2013. - 247 p.
    * Cote de l’ouvrage : STE 83 DAR
    * En savoir plus
  • Apprentissage (L’) des langues à l’OFAJ / ANGRAND, Béatrice ; INGENLATH, Markus. Info, la lettre d’information de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, 2012. - pp. 4-22
    * Cote de l’ouvrage : BR EU 31 OFA
    * En savoir plus
  • Mobilités (Les) étudiantes / ERLICH, Valérie ; AGULHON, Maurice. Documentation française, 2012. - 219 p.
    * Cote de l’ouvrage : EDU 53 ERL
    * En savoir plus
  • Youth volunteering : personal challenges, social objectives / COMMISSION EUROPEENNE ; PROGRAMME JEUNESSE. Commission européenne, 2012. - 8 p.
    * Cote de l’ouvrage : BR EU 63 VOL
    * En savoir plus
  • Youth Exchanges : mutual understanding : Youth in Action mobilising the potential of young Europeans / COMMISSION EUROPEENNE ; PROGRAMME JEUNESSE. Commission européenne, 2012. - 8 p.
    * Cote de l’ouvrage : BR EU 22 YOU
    * En savoir plus
  • Focus on : Youth Volunteering : European good practice projects (Youth in action programme) / COMMISSION EUROPEENNE ; PROGRAMME JEUNESSE. Commission européenne, 2012. - 79 p.
    * Cote de l’ouvrage : EU 63 YOU
    * En savoir plus
  • Carnet de route Logbook / Agence française du programme Jeunesse en action. Agence française du programme européen jeunesse en action ;INJEP, 2012
    * Cote de l’ouvrage : BR EU 22 JPA
    * En savoir plus

Rapport

  • Avis du Comité économique et social européen sur le thème "Emploi des jeunes, compétences techniques et mobilité" / ANDERSEN. Comité économique et social européen, 2012. - 9 p.
    * Cote de l’ouvrage : BR EU 4 AND
    * En savoir plus

Contenus associés

13 Novembre 2017

Une Europe en bonne santé : la jeunesse européenne contemporaine entre doutes et certitudes [Dossier]

Le troisième volume de la série Points de vue sur la jeunesse a pour thème "Une Europe en bonne santé".Il examine plus largement ce que signifie être jeune dans une Europe en proie aux conflits et à l'austérité, et ce que ressent la jeunesse face à des situations de plus en plus difficiles.Il repose...
09 Novembre 2017
-
Bibliographie

Education populaire : Histoire - Octobre 2017

Mission Documentation - Centre de ressources INJEP, octobre 2017

Cette sélection bibliographique propose des références extraites de Télémaque, catalogue du fond documentaire de l’INJEP. Les références proposées ci-dessous sont consultables au centre de documentation de l’INJEP....
25 Octobre 2017
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Les politiques départementales sur le numérique éducatif

«Ce Livre Blanc propose de faire un constat de ce qui a été fait en matière de numérique dans l’éducation, aujourd’hui, ici et ailleurs. Le but est d’analyser les retours d’expériences afin d’envisager l’avenir proche en capitalisant sur ces expériences vécues et la réalité de ce qui se passe à...
20 Octobre 2017
-
Ouvrage / Note de lecture

La condition étudiante à l'épreuve du territoire ?

Être étudiant se vit 24 heures sur 24 heures. L'observation des seuls registres diplômants ou des apprentissages laisse dans l'ombre une part de la complexité du statut étudiant. Afin de participer à la compréhension de cette complexité du quotidien des personnes inscrites dans un établissement de...
20 Octobre 2017
-
Ouvrage / Note de lecture

Politiques sociales et violence symbolique : la situation des "NEET"

Enquête qualitative auprès des NEET. L'idée centrale de cette recherche consistait à considérer que ces personnes pouvaient mobiliser une attitude réflexive sur leur situation et leur trajectoire et que cette analyse pouvait mettre à jour des éléments du « flux de la vie » non pris en compte par la...