Modes de vie, sociabilités, pratiques sportives

Culture et sport

Mettre les pratiques artistiques et culturelles au service de l'autonomie des jeunes

nouvel appel à projet dans le cadre du fonds d'expérimentation pour la jeunesse

Un appel à projet d'un montant de 2,5 millions d'euros concernant les projets culturels pour les jeunes a été lancé jeudi 8 juillet 2010 par le ministre de la Jeunesse et de la Solidarité, Marc-Philippe Daubresse et le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, en partenariat avec la Fondation Total.

L'appel à projets intitulé « Mettre les pratiques artistiques et culturelles au service de l'autonomie des jeunes », part du constat que les pratiques artistiques et culturelles des jeunes constituent un des leviers de l'accès à l'autonomie, à la socialisation, à la responsabilité et à la citoyenneté.

L'appel à projets comprend trois axes

- « un travail de mise en cohérence des activités culturelles scolaires, péri et extrascolaires et de réduction des inégalités relatives à l'accès aux offres culturelles ;
- un volet centré sur l'encouragement des pratiques artistiques et l'expression des jeunes ;
- un dernier axe dédié à favoriser l'insertion professionnelle par la pratique artistique ».

Il intégrera également des « concours pour encourager la réalisation par les jeunes de films courts ou clips vidéos visant à revaloriser l'image des jeunes ».

Comment fonctionne l'appel à projets ? Qui pourra candidater ? Sous quelles conditions ?

Tout porteur de projet public ou privé (hors Etat), pourra candidater. Les dossiers sont évalués par un évaluateur indépendant. Des jurys indépendants procèdent à une phase d'analyse des dossiers reçus. L'analyse porte à la fois sur le contenu, la méthodologie et les modalités de mise en oeuvre de l'expérimentation, mais aussi sur une analyse sur la qualité du protocole d'évaluation.

Cadre d'intervention

Les projets devront obligatoirement intégrer :
- une innovation et/ou une valeur ajoutée par rapport à l'activité courante ou habituelle du porteur de projet
- un partenariat entre les différents acteurs
- un calendrier précis du projet d'expérimentation et de son évaluation (qui ne doit pas excéder 36 mois).
Un intérêt tout particulier sera porté aux expérimentations qui s'attacheront à la situation des jeunes résidant en zone rurale.

Documents concernant l'appel à projet

http://www.experimentationsociale.fr/spip.php?page=article&id_article=633

A lire aussi sur le site Injep : L'Injep se félicite du lancement de la première expérimentation jeunesse consacrée à la culture

Contenus associés

12 Juin 2018
-
Enquête ou sondage

Dans les quartiers de la politique de la ville, deux fois plus de jeunes ont quitté l’école et sont sans diplôme

"Dans les grands pôles urbains de Provence-Alpes-Côte d'Azur, 23 % des jeunes de 18 à 24 ans habitant un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) ont quitté l’école et sont sans diplôme. Cette situation est deux fois moins fréquente en dehors de ces quartiers (10 %), y compris dans...
02 Mai 2018
-
Ouvrage / Note de lecture

Zadig après l'école : pourquoi les décrocheurs scolaires raccrochent-ils ?

La lutte contre le décrochage scolaire appelle une forte mobilisation d'acteurs oeuvrant dans différents champs : l'école, la prévention spécialisée, la mission locale, l'animation socio-culturelle, etc. Les moyens mis en oeuvre sont à la hauteur des enjeux politiques et économiques du problème....