Modes de vie, sociabilités, pratiques sportives

L'interculturel fait son séminaire

Le ministère de la Culture et de la Communication et le ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, avec le concours de l'Injep, organisent un séminaire à Marly-le-Roi, les 29, 30 septembre, 1er octobre 2008, autour d'une question : « Quelle(s) pédagogie(s) pour le dialogue interculturel dans le champ de la culture? ».

2008, en effet, est pour l'Union européenne l'« Année du dialogue interculturel ». Dans un contexte de mondialisation d'une part, et de fragmentation des sociétés d'autre part, cette problématique est aujourd'hui au coeur du débat politique : comment prendre en compte la pluralité des populations et des cultures ? Comment reconnaître la diversité des productions et des pratiques culturelles ? Comment prendre en compte des identités revendiquées sans s'enfermer dans l'essentialisation des cultures, l'« incarcération civilisationnelle » et l'assignation à origine ? Comment reconnaître les dynamiques d'individuation, le « bricolage identitaire », le métissage et ne pas faire l'impasse sur l'exigence d'une culture commune et d'un « universalisme démocratique non normatif » ? Comment concilier à la fois la diversité inhérente à nos sociétés et le « vivre ensemble », fondement même de la vie de la Cité ?

L'année 2009 sera quant à elle l'année de la créativité et de l'innovation qui doit contribuer au développement d'une Europe de la connaissance (stratégie de Lisbonne). Quelle place tient l'éducation informelle en la matière ? Le séminaire se situe à la croisée de ces deux perspectives.

Problématique

Au-delà des débats déjà anciens sur ce qui différencierait Culture et cultures, on assiste aujourd'hui à un phénomène caractérisant fortement les mutations : le fort investissement identitaire du champ culturel (tant au niveau des institutions que des différentes catégories de populations), dont pourraient témoigner, entre autres, quelques phénomènes : - la culture tend à apparaître comme le sacré d'un monde désenchanté, plus que jamais comme une manière de donner du sens,- la culture devient un des vecteurs de la revendication de soi (individuelle et collective) – chez les jeunes particulièrement.- la question de la mémoire comme patrimoine y devient centrale, avec de nouveaux lieux (patrimoine industriel, friches industrielles), une dématérialisation du patrimoine, l'inscription de cette problématique au croisement de la commande politique, institutionnelle (créer une mémoire de la ville, créer de l'identité locale) et des émanations des populations (avec des « récits de ville » concurrents, en tension)…Ce fort investissement identitaire a d'évidence une dimension politique, il est une manière de s'inscrire dans l'espace public. Il interroge à la fois les modalités de la démocratie comme lieu du pluriel et du lien, de la reconnaissance de l'altérité (des altérités) et du bien commun. La Culture, à l'instar du politique, contribue à donner forme à la société.

Parmi les nombreux impacts de ces évolutions (pratiques artistiques, politiques culturelles, place et rôle de l'éducation populaire…), le parti pris dans le séminaire est d'analyser comment les évolutions à l'oeuvre mettent en crise les modalités même de la transmission dans le champ de la culture : comment permettre l'appropriation d'un patrimoine pluriel et sa nécessaire réinvention à chaque génération ? Comment favoriser les passerelles entre mémoires et Histoire, entre pratiques sociales, nationales, générationnelles, territoriales, gendrées…?

Contenus associés

11 Septembre 2018
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Mobilité dans le cadre d’Erasmus+ : des millions de participants et une valeur ajoutée européenne pluridimensionnelle, mais une mesure de la performance perfectible

Entre 2014 et 2020, le programme européen Erasmus fournira une aide de plus de 16 milliards d’euros dans les domaines de l’éducation et de la formation, de la jeunesse et du sport. Le présent audit  a évalué la performance et la valeur ajoutée européenne de la mobilité à des fins d’éducation et de...
30 Novembre 2018
-
Ouvrage / Note de lecture

Les défis de la "mobilité" : expériences, dispositifs et interculturalité en éducation et formation

La mobilité est appréhendée en lien avec les notions d'apprentissage, d'éducation et de formation, en mettant en avant différents niveaux ou types de mobilités : « mobilités » individuelle, collective, institutionnelle, disciplinaire. Cet ouvrage poursuit l'objectif d'élargir la réflexion sur les...
29 Novembre 2018
-
Texte législatif ou règlementaire

Mise en œuvre du Plan mercredi

L'instruction n° 2018-139 du 26-11-2018 concerne la mise en œuvre du Plan mercredi. L'article D. 521-12 du Code de l'éducation dans sa rédaction issue du décret n° 2017-1108 du 27 juin 2017 relatif aux dérogations à l'organisation de la semaine scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires...
06 Novembre 2018
-
Texte communautaire

Prochaine stratégie européenne en faveur de la jeunesse

Dans son avis SOC/589-EESC-2018, adopté le 18 octobre 2018,  le CESE, Conseil économique et social européen, se félicite de la stratégie de l'Union européenne en faveur de la jeunesse pour 2019-2027 et, en particulier, de la création du coordonnateur de l'Union européenne pour la jeunesse. Il fait...
24 Octobre 2018

L'expérience du territoire : 40 ans de politique de la ville [Dossier]

Les 40 ans de la politique de la ville sont l'occasion pour le périodique d'un retour en arrière sur la crise des banlieues et ses solutions.Le dossier se divise en trois parties, avec d'une part la socialisation des jeunes dans les quartiers populaires, le rétablissement de la mixité sociale à...