Conditions de vie, travail, emploi

Travail, emploi, insertion professionnelle

L'insertion des diplômés de lettres et sciences humaines

Une note du Cereq

Qui sont les sortants de lettres et sciences humaines ?

« Si près de la moitié des diplômés de lettres et sciences humaines(LSH) deviennent enseignants, une partie non négligeable travaille néanmoins dans le secteur privé. Mais pour ces derniers, les conditions d'emploi y sont souvent difficiles car les entreprises peinent à identifier et reconnaître leurs compétences. »

(...)

« Un diplômé de LSH1 sur deux entre sur le marché du travail avec une licence. En comparaison, c'est le cas d'un diplômé sur quatre en sciences dures et d'un sur six en droit économie-gestion.

C'est essentiellement parce qu'ils privilégient une orientation vers les IUFM que la part de sorties à ce niveau de diplôme est importante pour les LSH : 63 % d'entre eux ont intégré un institut de formation des maîtres contre 18 % pour les licenciés de droit-économie-gestion.

Les origines sociale et nationale des jeunes sont déterminantes dans l'accès à l'enseignement supérieur. Elles le sont aussi, au sein du supérieur, dans l'orientation vers les différentes filières (grandes écoles, université, etc.). En revanche, à l'université, elles n'influencent pas les choix disciplinaires. Les LSH sont toujours fortement féminisées : 79 % des sortants sont des femmes. En comparaison, elles représentent 61% des diplômés en droit-économie-gestion et 44 % de ceux en sciences dures. »

source : Cereq

  • 1. Lettre Sciences Humaines

Contenus associés

12 Juin 2018
-
Enquête ou sondage

Dans les quartiers de la politique de la ville, deux fois plus de jeunes ont quitté l’école et sont sans diplôme

"Dans les grands pôles urbains de Provence-Alpes-Côte d'Azur, 23 % des jeunes de 18 à 24 ans habitant un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) ont quitté l’école et sont sans diplôme. Cette situation est deux fois moins fréquente en dehors de ces quartiers (10 %), y compris dans...
02 Mai 2018
-
Ouvrage / Note de lecture

Zadig après l'école : pourquoi les décrocheurs scolaires raccrochent-ils ?

La lutte contre le décrochage scolaire appelle une forte mobilisation d'acteurs oeuvrant dans différents champs : l'école, la prévention spécialisée, la mission locale, l'animation socio-culturelle, etc. Les moyens mis en oeuvre sont à la hauteur des enjeux politiques et économiques du problème....