Qui sommes nous ?

Gouvernance

L’INJEP soutient par son expertise le conseil d’orientation des politiques de jeunesse

A la fois think-tank en faveur des jeunes et lieu de concertation et d’expression des organisations de jeunesse, le conseil d’orientation des politiques de jeunesse (COJ), placé auprès du Premier ministre, a été installé par Bernard Cazeneuve. L’expertise de l’INJEP a été mobilisée en appui à cette nouvelle instance.

Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a installé, jeudi 26 janvier, le conseil d’orientation des politiques de jeunesse (COJ), en présence de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

Présidé par Simon Besnard, anciennement président du MRJC (Mouvement rural de la jeunesse chrétienne), ce conseil est le résultat d’une demande des organisations de jeunesse et de la nécessité d’élargir la réflexion sur les politiques concernant les jeunes en France à tous les domaines qui touchent leur quotidien. Dans un objectif de simplification et de co-construction des politiques publiques, le COJ est la fusion entre le conseil national de l’éducation populaire et de la jeunesse, le conseil national de la jeunesse et le conseil national des missions locales.

Un carrefour des acteurs des politiques de jeunesse

Le COJ constitue un carrefour des acteurs des politiques de jeunesse, placé auprès du Premier ministre : l’Etat et ses agences, les collectivités, les associations, les partenaires sociaux et les jeunes eux-mêmes.

Lieu d’échanges et de concertations, sa composition même en fait un espace de rencontres et de débats. Il a pour mission de rendre des avis sur des projets de textes, sur des demandes d’agrément ou d’habilitation pour ses formations spécialisées. Il peut surtout être saisi, ou se saisir, de toute question relevant de la jeunesse.

Pour assurer son bon fonctionnement, le COJ est assisté d’un secrétaire général placé directement auprès du délégué interministériel à la jeunesse (DIJ). Laboratoire d’idées et de propositions, le COJ est libre de constituer des commissions ad hoc sur les sujets qu’il souhaite aborder et de faire émerger des propositions approfondies qui bénéficieront de son audience et de sa légitimité.

L’INJEP, pôle d’expertise mobilisé en tant que de besoin

L’INJEP constitue le pôle d’expertise mobilisé, en tant que de besoin, afin d’éclairer par ses travaux et la mobilisation de ses chargés d’études et de recherche, les actions du COJ.

Ainsi lors de la séance d’installation, l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) a introduit trois ateliers : "Que nous disent les jeunes des modalités de participation politique ?", "Comment accompagner la dimension collective de l’engagement des jeunes", " Comment sécuriser les parcours de vie et d’insertion des jeunes ?".

 

Contenus associés

25 Avril 2017
-
Article de presse / Revue de presse

Et vous, votez-vous comme vos parents ?

"Qu’il soit accepté ou rejeté, l’héritage parental est très présent au moment de choisir son candidat. Cette élection si surprenante favorise aussi des échanges riches en famille, même en cas de désaccords." Témoignages qui montrent le rôle prépondérant de la famille dans la fabrique des opinions....
25 Avril 2017
-
Enquête ou sondage

Vote des 18-24 ans au premier tour des élections présidentielles 2017

71 % des 18-24 ans ont voté ce dimanche 23 avril 2017 ( participation de 77,3 % pour l'ensemble des votants). 29 % des 18-24 ans se sont abstenus, pour 22,7 % d'abstentionnistes au total. Ces résultats sont extraits de "la sociologie des électorats et profils des abstentionnistes" réalisée par Ipsos...
11 Avril 2017
-
Enquête ou sondage

Le vote reste significatif pour les jeunes

L’élection présidentielle demeure un moment de la vie démocratique important auquel les jeunes continuent de vouloir participer, même si d’autres formes sont aussi plébiscitées. Cette tendance déjà démontrée dans les travaux de l’INJEP se confirme pour 2017 en s'appuyant sur les résultat du...
11 Avril 2017
-
Ouvrage / Note de lecture

Les citoyens qui viennent : comment le renouvellement générationnel transforme la politique en France

Le renouvellement générationnel est un phénomène massif, mais il n’est pas un « remplacement poste pour poste » des citoyens. Il pèse sur les équilibres électoraux et politiques entre gauche, droite et extrême-droite, ainsi que sur les conflits de valeurs, notamment en matière de tolérance ou de...
20 Mars 2017
-
Enquête ou sondage

Les jeunes et l'élection présidentielle 2017

52 % des jeunes âgés de 18 à 25 ans déclarent vouloir participper aux élections présidnetielle, cinq semaines du premier tour du scrutin, soit 11 point de moins que celui observé pour l'ensemble des Français, selon l'enquête IFOP pour l'Anacej. "Au sein de la jeunesse prête à s'exprimer le 16 avril...
20 Mars 2017
-
Article de presse / Revue de presse

L’abstention, premier parti de la jeunesse ?

"Selon une étude IFOP pour l’Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes, l’abstention s’élèverait à 52 % chez les 18-25 ans, et parmi les sondés qui prévoient de voter, le vote FN est celui qui rassemble le plus" (...) Pourquoi si peu d’entrain pour ce scrutin ? « Parce qu’aucun...