Qui sommes nous ?

Gouvernance

L’INJEP soutient par son expertise le conseil d’orientation des politiques de jeunesse

A la fois think-tank en faveur des jeunes et lieu de concertation et d’expression des organisations de jeunesse, le conseil d’orientation des politiques de jeunesse (COJ), placé auprès du Premier ministre, a été installé par Bernard Cazeneuve. L’expertise de l’INJEP a été mobilisée en appui à cette nouvelle instance.

Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a installé, jeudi 26 janvier, le conseil d’orientation des politiques de jeunesse (COJ), en présence de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

Présidé par Simon Besnard, anciennement président du MRJC (Mouvement rural de la jeunesse chrétienne), ce conseil est le résultat d’une demande des organisations de jeunesse et de la nécessité d’élargir la réflexion sur les politiques concernant les jeunes en France à tous les domaines qui touchent leur quotidien. Dans un objectif de simplification et de co-construction des politiques publiques, le COJ est la fusion entre le conseil national de l’éducation populaire et de la jeunesse, le conseil national de la jeunesse et le conseil national des missions locales.

Un carrefour des acteurs des politiques de jeunesse

Le COJ constitue un carrefour des acteurs des politiques de jeunesse, placé auprès du Premier ministre : l’Etat et ses agences, les collectivités, les associations, les partenaires sociaux et les jeunes eux-mêmes.

Lieu d’échanges et de concertations, sa composition même en fait un espace de rencontres et de débats. Il a pour mission de rendre des avis sur des projets de textes, sur des demandes d’agrément ou d’habilitation pour ses formations spécialisées. Il peut surtout être saisi, ou se saisir, de toute question relevant de la jeunesse.

Pour assurer son bon fonctionnement, le COJ est assisté d’un secrétaire général placé directement auprès du délégué interministériel à la jeunesse (DIJ). Laboratoire d’idées et de propositions, le COJ est libre de constituer des commissions ad hoc sur les sujets qu’il souhaite aborder et de faire émerger des propositions approfondies qui bénéficieront de son audience et de sa légitimité.

L’INJEP, pôle d’expertise mobilisé en tant que de besoin

L’INJEP constitue le pôle d’expertise mobilisé, en tant que de besoin, afin d’éclairer par ses travaux et la mobilisation de ses chargés d’études et de recherche, les actions du COJ.

Ainsi lors de la séance d’installation, l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) a introduit trois ateliers : "Que nous disent les jeunes des modalités de participation politique ?", "Comment accompagner la dimension collective de l’engagement des jeunes", " Comment sécuriser les parcours de vie et d’insertion des jeunes ?".

 

Contenus associés

20 Juin 2017
-
Enquête ou sondage

Législatives 2017 : forte abstention chez les jeunes

74 % des 18-24 ans ne sont pas allés voter ce dimanche 18 juin 2017 pour le second tour des législatives.  Le taux d'abstention pour l'ensemble de la population est de 56,6 %, selon l'enquête Ipsos / Sopra Steria, 18 juin 2017. Au premier tour des législatives, ils étaient 63 % des 18-24 ans à...
19 Juin 2017
-
Ouvrage / Note de lecture

Conceptualiser l'animation socioculturelle : un agir professionnel en vue de la participation démocratique et de la cohésion sociale

L'animation socioculturelle est considérée comme l'un des trois métiers historiques du travail social. Depuis son apparition dans les années 1960, la profession cherche à définir ses racines, ses champs d'intervention, ses pratiques et à s'ancrer dans le travail social. Enseignée aujourd'hui à un...
15 Mai 2017
-
Article de presse / Revue de presse

Macron : ce qu'en attend la jeunesse

"Après l'élection d'Emmanuel Macron, quelles sont les priorités, les attentes, les craintes de la jeunesse ? Le nouveau Président entame son quinquennat face à une jeunesse qui reste à convaincre."...