Conférences et rencontres

L’INJEP participe à un livre blanc visant à renforcer les liens entre recherche, enseignement supérieur et société civile

Autosaisine de l’ALLISS, le Livre blanc prétend rendre visible le "continent invisible" des coopérations entre les champs de la recherche et des acteurs des politiques publiques, associatifs, décideurs et aussi citoyens. Outre ce travail de repérage, le Livre blanc ambitionne de poser un diagnostic de la situation et effectuer des recommandations.

La plateforme ALLISS (pour une alliance sciences sociétés) ouvre à partir du 14 novembre cinq mois d’auditions publiques à l’Assemblée nationale autour des coopérations entre la société civile et les organismes d’enseignement supérieur et de recherche (ESR). Un agenda d’auditions est programmé en vue de produire en mars 2017 un Livre blanc sur le "continent invisible" des coopérations entre la société civile et la recherche. Recherches participatives et citoyennes, innovations distribuées, monitoring participatif, innovation par les usagers, expérimentations collectives, crowdsourcing, living labs, open labs… toutes les institutions, toutes les organisations socio-économiques, tous les territoires sont concernés dans un monde où le savoir se densifie quels que soient les domaines de la vie en société.

Un enjeu de société majeur

Si les transformations à l’œuvre dans la société de la connaissance dépendent ainsi pour beaucoup des interactions entre scientifiques et acteurs, elles appellent à des nouveaux accompagnements institutionnels et des politiques publiques innovantes. Surtout elles convoquent une vision politique considérant les sciences et la connaissance comme biens communs à toutes les communautés d’action (Etats, organismes de recherche, collectivités, associations, syndicats, entreprises…). Inclure toutes ces communautés dans l’aventure de la connaissance constitue aujourd’hui un enjeu d’intérêt général aux yeux d’un nombre croissant d’acteurs. Aussi l’ambition de ce Livre blanc n’est pas seulement de rendre visibles ces coopérations, mais de les renforcer et de sensibiliser les décideurs ainsi que les acteurs eux-mêmes au fait qu’il y a là un enjeu de société majeur dont il faut s’emparer au plus haut niveau. "Ces points sont  contenus dans les conclusions de colloque-forum "Réinventer l’alliance sciences-sociétés" qui s’est tenu en janvier 2015", explique Lionel Larqué, délégué général de l’ALLISS. Un rapport de François Houllier sur les sciences participatives démontre que l’enseignement supérieur prend la mesure de ce potentiel. Les collectivités territoriales cherchent de plus en plus à comprendre, incorporer ces dynamiques lorsqu’elles conçoivent leur politiques publiques. "En revanche, les relations entre la recherche et la société civile restent trop morcelées, empêchant tout effet cumulatif, tout processus d’entraînement massif", regrette Lionel Larqué.

L’INJEP, partenaire de l’ALLISS et membre de son conseil d’administration est partie prenante dans cette démarche. "L’institut va par ailleurs participer à la conduite des auditions, explique Emmanuel Porte, chargé d’études et de recherche à l’INJEP, et participer au comité de pilotage du Livre blanc, avec d’autres chercheurs". Conformément au positionnement traditionnel de l’INJEP, à l’interface entre la décision publique et les associations d’éducation populaire, les champs de la recherche et les acteurs, ce travail s’inscrit dans la continuité des rencontres de janvier 2016, "Pratiques écologiques et éducation  populaire. L’éducation qui vient". Elles ont mobilisé 300 participants issus du monde de la recherche et du secteur associatif.

 

Le Livre blanc Société, enseignement supérieur, recherche

LANCEMENT A L'ASSEMBLEE NATIONALE LE 14 NOVEMBRE 2016

Télécharger l'auto-saisine ici

Inscription pour cette session inaugurale obligatoire ici

 

Contenus associés

09 Février 2018
-
Rapports d'étude en ligne

Éducation et enseignement supérieur, approches territoriales. Fiche d’analyse de l’Observatoire des territoires 2017

L’éducation des populations progresse de manière spectaculaire dans l’ensemble des pays européens. En France, ce sont désormais plus de 43 % des 30-34 ans qui détiennent un diplôme de l’enseignement supérieur, contre à peine plus de 27 % à l’aube des années 2000. Malgré ce constat positif, de très...
09 Février 2018
-
Note de synthèse

Les modes d’accueil adaptés aux mineurs non accompagnés. Face à l'urgence, des départements innovent

"Avec l’amplification de la demande migratoire, le recueil et la prise en charge des mineurs non-accompagnés (MNA) sont devenus ces dernières années des sujets de préoccupation majeurs pour les départements. (...) L’étude menée par l’Odas auprès des départements vise à mettre en évidence la manière...
24 Janvier 2018
-
Texte législatif ou règlementaire

Indicateurs nationaux du programme 163 "Jeunesse et vie associative" - Rapport Annuel de Performance (RAP 2017)

L'instruction n° DJEPVA/DRHFIL/2017/346 du 19 décembre 2017 concerne les indicateurs nationaux du programme 163 "Jeunesse et vie associative" - Rapport Annuel de Performance (RAP 2017). Elle permet le recueil des informations permettant de renseigner les indicateurs de performance placés sous la...
23 Janvier 2018
-
Ouvrage / Note de lecture

Les bénévoles et l'association

« Le bénévole régulier est un bénévole occasionnel que l'association a su élever ! ». L'expression illustre bien les enjeux de la gestion des bénévoles : comment bien les accueillir, identifier leurs attentes, permettre leur participation et leur prise de responsabilités, comment prévoir le...
22 Janvier 2018
-
Texte législatif ou règlementaire

Mise en oeuvre d'un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé "Parcoursup"

L'arrêté du 19 janvier 2018 autorise au ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation la mise en œuvre d'un traitement de données à caractère personnel dénommé « Parcoursup ». Il a pour finalité le recueil des vœux dans le cadre de la gestion de la procédure nationale de...