Éducation, formation orientation

Orientation

L’INJEP lance un chantier d’études sur les politiques de jeunesse au niveau intercommunal

Dans une approche comparative, l’INJEP rend public un rapport sur les politiques de jeunesse menées par les intercommunalités du bassin de Marennes et de l’Île d’Oléron. Une étude sur le Pays de la Vallée du Lot complètera en 2016 cette première monographie.

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) effectue une étude des actions des intercommunalités qui se sont dotées de la compétence ou de mission spécifiques en direction de la jeunesse. L’INJEP rend ainsi public un rapport intitulé « Politiques de jeunesse et intercommunalités. Monographies des communautés de communes du bassin de Marennes et de l’île d’Oléron ». Une restitution publique de cette étude a eu lieu le 2 février 2016 dans la commune du Château-d’Oléron. Elle a rassemblé une cinquantaine de praticiens, notamment des élus et représentants de la caisse d’allocations familiales (CAF) ou de la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS).

Une seconde étude, conduite par Jules Donzelot et Jean-Pierre Halter, sur le Pays de la Vallée du Lot est en cours et sera rendu publique en juin 2016. Elle aura, entre autres, pour objet d’analyser le dispositif « Apprendre à entreprendre », une initiative originale de développement territorial reposant sur l’accompagnement des jeunes entrepreneurs locaux (v. vidéos).

Le choix de ces intercommunalités (à l’intérieur des terres pour le Pays de la Vallée du Lot, littorales et insulaires s’agissant de l’Île d’Oléron), a été dicté par une volonté d’appréhender des territoires aux caractéristiques très différentes dans une perspective comparative. Comment en effet des intercommunalités aussi diverses tant aux plans géographique que sociologique ou démographique ont pu s’organiser pour produire des politiques de jeunesse répondant aux défis propres à chacun de ces territoires ? Comment les différents acteurs de ces collectivités se coordonnent ? Y a-t-il des logiques, des dynamiques et des enjeux communs à ces territoires ? Plus largement, comment ceux-ci prennent-ils en considération la question des publics auxquels se destinent leurs actions ? Est-il permis de poser des cadres généraux de réflexion, permettant de théoriser les actions des intercommunalités rurales en direction des jeunes ? Quelle est la dimension pertinente de la politique jeunesse : l’échelle de chaque communauté de communes, ou l’échelle du pays ?

C’est tout l’enjeu de ces travaux qui s’inscrivent dans le prolongement du rapport réalisé par Marie Dumollard et de Jean-Pierre Halter en novembre 2014, Villes et jeunesses, analysant la manière dont des villes de moyenne importance définissent, élaborent et organisent leurs politiques de jeunesse.

L’INJEP vise ainsi le développement d’une expertise forte auprès des collectivités territoriales, et en particulier, des communautés de communes ou des syndicats intercommunaux qui sont amenés à jouer un rôle croissant dans la mise en œuvre des politiques territoriales de jeunesse, que ce soit dans le cadre des Projets éducatifs territoriaux (PEDT), ou dans le contexte de la réforme territoriale prévue par la loi NOTRe.

 

En savoir +

 

Le rapport « Politiques de jeunesse et intercommunalités. Monographies des communautés de communes du bassin de Marennes et de l’île d’Oléron »

 

Zoom sur « Apprendre à entreprendre » du Pays de la Vallée du Lot

 

Le projet « Apprendre à entreprendre » en vidéo

 

 

Interview d’Annabelle Delefosse animatrice du dispositif

Interview d'Annabelle Delefosse, coordinatrice d' "Apprendre à entreprendre" du Pays de la Vallée du Lot from Webmestre Injep on Vimeo.

Interview d’Ambre Rodriguez bénéficiaire d’ « Apprendre à entreprendre »

Interview d'Ambre Rodriguez, bénéficiaire du dispositif "Apprendre à entreprendre" du Pays de la Vallée du Lot from Webmestre Injep on Vimeo.