Modes de vie, sociabilités, pratiques sportives

Culture et sport

Compte-rendu

L’INJEP invité à la première université de l’éducation artistique et culturelle

Retour sur cette rencontre par Chantal Dahan, chargée d’études et de recherche « pratiques artistiques, culturelles et sportives des jeunes » à l’INJEP

La manifestation était organisée par le ministère de la Culture et de la Communication, avec le concours de l’Observatoire des politiques culturelles, et en partenariat avec La Chartreuse, centre national des écritures du spectacle basé à Villeneuve-lez-Avignon.

L’INJEP a été invité à la première université de l’Éducation artistique et culturelle (EAC) organisée par le ministère de la Culture et de la Communication avec le concours de l’Observatoire des politiques culturelles, en partenariat avec le centre national des écritures du spectacle La Chartreuse, à Villeneuve-lez-Avignon, les 25 et 26 septembre derniers. Ces journées étaient placées sous le signe de la coopération et du partenariat et réunissaient l’ensemble des professionnels concernés (les collectivités, les acteurs culturels, les acteurs éducatifs, les fédérations d’éducation populaire…). Cette université se voulait résolument participative pour une élaboration commune des obstacles ou des avancées rencontrées par l’ensemble des acteurs.

Les travaux portaient sur trois axes :

  • Gouvernance et complémentarités dans les politiques d’éducation artistique et culturelle : quels nouveaux cadres de coopération ?
  • Formation, ressources et information dans le champ de l’éducation artistique et culturelle : quels besoins, quelle organisation ?
  • Construction des parcours d’éducation artistique et culturelle

L’INJEP participait à l’atelier Formation, ressources et information dans le champ de l’éducation artistique et culturelle. Dans cet atelier a été souligné le manque d’une sensibilisation à l’éducation artistique et culturelle dans les formations initiales des enseignants, éducateurs, animateurs, acteurs culturels, ainsi qu’au sein des services des collectivités territoriales. Il a été proposé d’inscrire dans leur formation initiale l’obligation d’une semaine de parcours artistique pour tous les professionnels de jeunesse… sans oublier les promus de l’ENA ! En ce qui concerne la formation continue, a été pointée la nécessité de les rendre conjointes entre tous les acteurs de cultures professionnelles différentes afin de dégager une culture commune et de mettre en lumière les différences comme autant de complémentarités (par exemple entre l’éducation formelle et non formelle). La nécessité de l’évaluation quantitative mais aussi qualitative des différentes actions d’éducation artistique et culturelle a été soulignée. Pour se faire, il a été proposé d’établir et de définir des critères d’évaluation communs. En ce qui concerne les questions d’informations et de ressources, les participants ont proposé la structuration d’un pôle national de référence. Il serait lieu ressources pour les questions de formations et d’évaluation et permettrait la mise en réseau des informations et pratiques.

La séance plénière a permis de prendre connaissance des réflexions sur les deux autres axes proposés. En ce qui concerne la gouvernance de l’EAC, il a été préconisé notamment que la priorité de l’EAC soit clairement affichée par les ministères concernés, que l’échelle la plus pertinente pour mettre en place un comité de pilotage était le niveau intercommunal, afin d’ être en mesure de développer une politique avec toute la diversité des acteurs au plus près des actions. La coopération interministérielle nécessite un portail de ressources adapté permettant de capitaliser et de mutualiser les démarches existantes. Enfin, concernant les parcours éducatifs, il a été préconisé, face à la multiplicité des actions riches et variées, de mettre en valeur les bonnes pratiques, de créer des postes de coordinateur de l’EAC dans les collectivités et de mettre l’EAC au cœur des missions des structures culturelles, l’Etat devant accompagner par la formation initiale et conjointe des acteurs, en veillant à la réduction des inégalités territoriales.

En savoir +

L’INJEP a été invité à la première université de l’Éducation artistique et culturelle (EAC) organisée par le ministère de la Culture et de la Communication à Villeneuve-lez-Avignon, les 25 et 26 septembre derniers.

Les travaux portaient sur trois axes :

  • Gouvernance et complémentarités dans les politiques d’éducation artistique et culturelle : quels nouveaux cadres de coopération ?
  • Formation, ressources et information dans le champ de l’éducation artistique et culturelle : quels besoins, quelle organisation ?
  • Construction des parcours d’éducation artistique et culturelle

Contenus associés

28 Septembre 2017
-
Ouvrage / Note de lecture

Des livres pour éduquer les citoyens : Jean Macé et les bibliothèques populaires (1860-1881)

Les débuts des années 1860 en France ont été marqués par l'éclosion de nombreuses bibliothèques populaires. Des hommes, notables souvent, laïques, protestants, ont appliqué un certain nombre des idées philanthropiques développées après 1848, pensant, comme Jean Macé, que la bibliothèque permettait...
19 Juin 2017
-
Ouvrage / Note de lecture

Conceptualiser l'animation socioculturelle : un agir professionnel en vue de la participation démocratique et de la cohésion sociale

L'animation socioculturelle est considérée comme l'un des trois métiers historiques du travail social. Depuis son apparition dans les années 1960, la profession cherche à définir ses racines, ses champs d'intervention, ses pratiques et à s'ancrer dans le travail social. Enseignée aujourd'hui à un...