Etudes et recherche

L’INJEP installe son conseil scientifique et d’orientation

Avec la mise en place de cette instance, l’INJEP se dote d’un outil de conseil et de gouvernance permettant d’asseoir sa légitimité et de porter des ambitions nouvelles.

C’est un temps fort pour l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) reconfiguré sous son statut de service à compétence nationale : prévu par le décret de création de l’institut, le conseil scientifique et d’orientation (CSO)  de l’INJEP va être installé le 3 avril 2017. Instance consultative, le conseil scientifique et d’orientation reste néanmoins un outil de gouvernance essentiel dans la mesure où il est appelé à se prononcer sur les grandes orientations de l’INJEP, le choix de ses axes scientifiques et à nourrir la réflexion stratégique des cadres de l’institut ainsi que de sa tutelle. "Notre conseil scientifique et d’orientation n’est pas un conseil d’administration. Il n’a pas de pouvoir décisionnel à proprement parler, explique Thibaut de Saint Pol, directeur de l’INJEP. En revanche, je souhaite qu’il joue pleinement son rôle dans l’élaboration du projet de service, dans la définition des priorités scientifiques et de notre programme de travail".

Trois dossiers structurants : projet de service, programme de travail, charte déontologique

En effet, précise-t-il "cette instance jouera un rôle essentiel pour intensifier les liens avec nos partenaires institutionnels, scientifiques et associatifs et prendre du recul sur notre activité pour mieux répondre à nos missions". Thibaut de Saint Pol qui attend beaucoup de ce conseil, l’affirme sans détour : "Nous ne voulons pas bâtir un service hors-sol, en décalage avec la communauté scientifique et les attentes du secteur associatif et des pouvoirs publics. Les partenaires mais aussi les bénéficiaires de nos travaux doivent pouvoir s’emparer de l’outil et dire non seulement les enjeux scientifiques, mais aussi les attentes pour la mise en œuvre de des politiques publiques". Fort de cette conception large du CSO, le directeur de l’INJEP invite ses membres "à co-construire les orientations stratégiques, à dire leur fait sur notre programme de travail, à peser sur notre proposition de charte déontologique qui doit renforcer notre indépendance scientifique et produire un saut quantitatif dans la conduite des études".

Thibaut de Saint Pol, directeur de l'INJEP

En effet, au cours de son installation, le CSO aura à se prononcer sur trois dossiers structurants pour l’INJEP et son avenir : le projet de service dont les grandes lignes ont été élaborées par les différentes missions, le plan de travail pour le deux prochaines années, enfin, la charte déontologique permettant d’encadrer l’impartialité et l’indépendance des travaux d’études et de recherche.

Le conseil scientifique et d’orientation est composé de deux collèges dont les membres sont désignés par le ministre chargé de la jeunesse pour une durée de trois ans : un collège partenarial et un collège scientifique. Le premier, présidé par Philippe Da Costa, directeur général adjoint en charge des relations extérieures à la MACIF, comporte 15 membres dont six représentants de l’Etat, trois représentants des collectivités territoriales, deux représentants du personnel, quatre personnalités qualifiées issues du milieu associatif.

Composé de 15 membres, le second comprend sept personnalités qualifiées issues des services de recherche, d’études et de statistiques. Présidé par Yaël Brinbaum, maître de conférence en sociologie au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), le collège scientifique inclut les directeurs de sept service d’études, de statistiques et de recherche (Institut national de la statistique et des études économiques – Insee, institut national d’études démographiques – Ined, direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques - Drees, direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance - Depp,  direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques – Dares, Centre d’études et de recherche  sur les qualifications - Céreq, direction des études et de la recherche de la Caisse nationale des allocations familiales - CNAF, enfin, huit personnalités qualifiées issues du milieu de la recherche et nommé par arrêté du ministre chargé de la jeunesse.

 

Composition du conseil scientifique et d’orientation

 

- Collège partenarial

 

Philippe Da Costa (président)

Directeur général adjoint, en charge des relations extérieures, MACIF, ancien directeur national de la Croix Rouge française et ancien directeur général des Scouts de France

 

- Pour les représentants des services de l’Etat

Le directeur des sports ou son représentant, le directeur général de l’enseignement scolaire ou son représentant, Le directeur général pour l'enseignement supérieur et l'insertion professionnelle ou son représentant ; le délégué général pour à l'emploi et à la formation professionnelle ou son représentant ; le chef de service de l’inspection générale de la jeunesse et des sports, un directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, ou son représentant.

 

- Pour les représentants des collectivités locales

 

Dolores Roqué (représentante de Régions de France, conseillère régionale Occitanie),

Nelly Deniot (responsable du département action sociale, éducative, sportive et culturelle de l’Association des maires de France), Valérie Hayer, conseillère départementale de la Mayenne, sera la représentante de l’Assemblée des départements de France (ADF).

Pour les représentants des associations d’éducation populaire et de jeunesse

Philippe Da Costa

Marlène Mainhaguiet, Forum Français de la Jeunesse. Elle est par ailleurs secrétaire nationale en charge des questions de formations des permanents-salariés et des questions d’éducation populaire au Mouvement rural de la jeunesse chrétienne – MRJC

Malo Mofakhami, membre du Bureau du Mouvement associatif. Il est par ailleurs Président d’Animafac.

Frédérick Pairault, membre du bureau du Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d'Education Populaire (Cnajep). Il est par ailleurs délégué général  de l’association nationale des conseils d’enfants et de jeunes – ANACEJ

 

- Collège scientifique

 

Yaël Brinbaum (président)

Maître de conférence en sociologie au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)

Cécile Collinet

Professeur de sociologie, directrice de l'UFR STAPS, Université Pais-Est Marne-la-Vallée

Laurent Besse

Maître de conférences en histoire contemporaine, IUT de Tours, Université François Rabelais.

Anne Fretel

Maître de conférences à l’Université Lille 1. Chercheure au Clersé (UMR 8019, CNRS) et associée à l’IRES.

Claude Valentin Marie

Sociologue et démographe, conseiller pour l’outre-mer auprès de la direction de l’Institut national des études démographiques (Ined), chercheur associé au CEPED (Centre population et développement), Université Paris-Descartes.

Anne Muxel,

Directrice de recherches CNRS en science politique au CEVIPOF, Centre de recherches politiques de Sciences Po

Viviane Tchernonog

Chercheure au Centre d'économie de la Sorbonne de l'Université Paris I

Elise Tenret

Maître de conférences en sociologie, Université Paris-Dauphine, chargée de mission à l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE)

 

Les textes

Accéder à l’arrêté du 28 octobre 2016 relatif à la composition et aux règles de fonctionnement du conseil scientifique et d’orientation du service à compétence nationale.
Accéder à l’arrêté du 7 mars 2017 relatif à la composition et aux règles de fonctionnement du conseil scientifique et d'orientation du service à compétence nationale INJEP
Accéder à l’arrêté du 1er février 2017 portant nomination du conseil scientifique de l’INJEP