Statistiques et indicateurs

L’INJEP et le Céreq partenaires pour une extension de l’enquête "Génération"

En concevant une extension de l’enquête "Génération", l’INJEP cherche à comprendre les liens entre insertion des jeunes dans la vie active et rapport au travail. Un partenariat stratégique qui ancre davantage l’INJEP dans le mouvement général de la statistique publique.

En concevant une extension de l’enquête "Génération" l’INJEP cherche à comprendre les liens entre insertion des jeunes dans la vie active et rapport au travail. Un partenariat stratégique puisqu’il permet d’ancrer davantage l’INJEP dans le mouvement général de la statistique publique. 

L’INJEP s’associe au Centre d’études et de recherche sur les qualifications (Céreq) pour une extension de l’enquête "Génération 2013", un dispositif étudiant l’accès à l’emploi des jeunes à l’issue de leur formation initiale. Tous les trois ans, l’enquête "Génération" est réalisée auprès des jeunes qui ont en commun d’être sortis du système éducatif la même année, quel que soit leur niveau ou leur domaine de formation. Ce travail qui couvre environ 20 000 jeunes permet de jauger la qualité du processus d’insertion socio-professionnelle des jeunes. 
 
Pour l’INJEP, cette extension du questionnaire vise "à mesurer le rapport des jeunes au travail, mais aussi leur perception de l’entrepreneuriat et des relations sociales au sein des entreprises", explique Joaquim Timotéo, chargé d’études et de recherche et coordinateur adjoint de la mission observation, évaluation à l’INJEP. Il s’agit encore de mieux décrire l’état d’esprit des jeunes en phase d’insertion socio-professionnelle. "Nous formulons l’hypothèse qu’il y a un lien entre la façon dont les jeunes envisagent le monde du travail ou l’entreprise et leurs trajectoires. Ce partenariat avec le Céreq devrait permettre de vérifier et de creuser cette hypothèse à travers une enquête de la statistique publique  reposantsur un large échantillon, une méthodologie d’enquête qui a fait ses preuves, un cadre d’analyse homogène et cohérent", expose Joaquim Timotéo. 
 
L’enquête "Génération" est un dispositif original et éprouvé puisqu’il est mis en œuvre depuis la fin des années 90. L’enquête permet en effet de reconstituer  et d’analyser les parcours des jeunes au cours de leurs trois premières années de vie active au regard notamment de leur cursus scolaire et des diplômes obtenus. Certaines cohortes sont interrogées plusieurs fois pour suivre les débuts de carrière à trois, cinq voire sept ans après la sortie du système éducatif. L’enquête s’appuie, par exemple, sur un calendrier qui décrit, mois par mois, la situation des jeunes, ainsi que des informations plus précises concernant les emplois occupés durant les trois premières années passées sur le marché du travail. Ce dispositif permet ainsi non seulement d’analyser les trajectoires d’entrée dans la vie active mais aussi de distinguer, d’une génération à l’autre, les aspects structurels et conjoncturels de l’insertion. 
Les enquêtes "Génération" sont des enquêtes de la statistique publique, collectées dans le cadre de la loi n° 51-711 du 7 juin 1951. Cette loi garantit la pertinence, la rigueur méthodologique et la confidentialité  des informations collectées. En particulier, les enquêtes sont examinées par le comité du label du conseil national de l’information statistique (www.cnis.fr). Ce comité a examiné et approuvé l’extension de l’enquête. Désormais en phase opérationnelle, elle produira ses premiers résultats au cours du premier trimestre de l’année 2017. 
 

Contenus associés

09 Mai 2018
-
Note de synthèse

Alimentation, logement, transports : quelles dépenses pèsent le plus dans le budget des ménages étudiants ou de jeunes adultes ?

Axée sur la consommation des jeunes adultes, cette synthèse montre les variations des dépenses liées au statut social de la personne de référence du ménage et à l'importance de l'alimentation, du logement et des transport dans leur budget. Les étudiants sont ceux qui dépensent le moins....
07 Mai 2018
-
Texte législatif ou règlementaire

Financement des politiques sportives

Le décret du 2 mai 2018 charge une députée d'une mission temporaire. Mme Perrine GOULET, est, en application de l'article LO 144 du code électoral susvisé, chargée d'une mission temporaire ayant pour objet de clarifier les financements des politiques sportives....