Modes de vie, sociabilités, pratiques sportives

Usages du numérique

Les jeunes et Internet : de quoi avons nous peur ?

Présentation d'une étude réalisée auprès de 1000 enfants et adolescents (de l'école primaire au lycée) pour Fréquence écoles avec le soutien de la Fondation pour l'enfance.

Élodie Kredens et Barbara Fontar - sociologues des médias - ont mené une enquête de fond.

Leurs travaux de recherche ont duré un an et se sont déroulés en deux temps : une série de 50 entretiens individuels avec des jeunes et leurs parents à leurs domiciles, puis la passation d'un questionnaire auprès de 1000 élèves, du primaire au lycée sur les représentations d'Internet.

Pour les initiateurs de cette étude :

«Ce travail de recherche permet de redéfinir aujourd'hui les enjeux d'un encadrement éducatif adapté. Car oui, face aux images violentes oupornographiques rencontrées sur le Net, les jeunesse sentent démunis.

Plus encore, ils formulent un manque de sécurité sur le web ; une appréhension des virus, du piratage et disent être régulièrementconfrontés à ces attaques.

Pour Fréquence écoles, le défi est de taille. Il faut lutter contre ce qui entrave la pratique des enfants et des adolescents. Il faut réconcilierles générations dans leur usage de ces nouvellestechnologies.

Il faut parfois considérer que ces jeunes, tout « digital natives » qu'ils sont, manquent de technicité et de compréhension face àl'incroyable potentiel du web. Internet mérite de la compétence et c'est ce à quoi doit contribuer aujourd'hui l'éducation au multimédia.»

- Présentation de l'étude sur le site Educnet

Extrait de la synthèse de l'étude :

(...)

«- Les enfants pratiquent principalement 4 activités :les jeux, l'écoute de musique, le visionnage devidéos et les recherches personnelles.- Les collégiens pratiquent principalement 9 activités :L'écoute de musique, le visionnage de vidéos,les jeux, les discussions en ligne, les recherchesscolaires, les recherches personnelles, les mails, laconsultation de blogs de tiers, le téléchargement.- Les lycéens pratiquent principalement 11 activités :L'écoute de musique, les discussions en ligne, levisionnage de vidéos, les recherches personnelles,les recherches scolaires, les mails, la consultationd'actualités, le téléchargement, la consultation deblogs de tiers, les jeux et les achats.»

(...)

Les jeunes : des internautes insouciants ?

Une moyenne de «3,5% des jeunes interrogés affirment qu'iln'y a pas de dangers sur Internet et il s'agit làsurtout des plus jeunes.

Plus ils grandissent etplus ils formulent les risques du web : pour prèsde 45% d'entre eux vient en premier la mauvaiserencontre puis les virus, bugs et spams ou ce qu'ilsconsidèrent être du piratage pour près de 34%.

Enfin, viennent les contenus violents ou réservésaux adultes pour 15% et les escroqueries et lesproblèmes en lien avec l'argent pour 11%.

Les jeunes ne sont pas réfractaires aux discours deprévention puisque 85,7% d'entre eux considèrentqu'il est important d'avertir les jeunes des risquesqu'ils courent sur le Net.»

L'étude :

- La synthèse

- L'étude intégrale :

Contenus associés

02 Mai 2018
-
Ouvrage / Note de lecture

Zadig après l'école : pourquoi les décrocheurs scolaires raccrochent-ils ?

La lutte contre le décrochage scolaire appelle une forte mobilisation d'acteurs oeuvrant dans différents champs : l'école, la prévention spécialisée, la mission locale, l'animation socio-culturelle, etc. Les moyens mis en oeuvre sont à la hauteur des enjeux politiques et économiques du problème....
23 Avril 2018
-
Ouvrage / Note de lecture

L'éducation non formelle : chance ou défi pour le travail de jeunesse ? : conclusions des journées d'étude franco-allemandes

En collaboration avec l’INJEP (Institut National pour la Jeunesse et l’Éducation populaire) et le DJI (Deutsches Jugendinstitut, Institut allemand pour la Jeunesse), deux Journées d’étude franco-allemandes ont été organisées avec pour objectif d’offrir une plateforme d’échange aux acteurs du travail...
09 Avril 2018
-
Article de presse / Revue de presse

L'engagement : "Qu'est-ce que tu fous là ? [Dossier]

Les auteurs reviennent dans le numéro sur le sens de l'engagement de son point de départ : une simple poignée de main à son sens plus élevé du militantisme avec Jacques Ion. Il reste que deux parties structurent ce dossier issu d'une démarche réflexive sur le travail social : l'une relevant de...