Éducation, formation orientation

Éducation populaire / Animation

L’éducation non formelle, un enjeu éducatif d’actualité : chance ou défi pour le travail de jeunesse ?

Journées d’étude franco-allemandes OFAJ/INJEP/DJI – 14/16 octobre 2015 - Lyon

Francine Labadie (INJEP) avec le concours d’Emmanuel Porte (INJEP) et de Claude Costechareyre (société Niagara)
 
La deuxième édition des journées d’étude organisées à l’initiative de l’Office franco-allemand de la jeunesse (OFAJ) en partenariat avec le Deutsches Jugend Institut (DJI) et l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) s’est tenue du 14 au 16 octobre 2015 avec le concours de l’Institut français d’éducation (IFE) dans les locaux de l’Ecole nationale supérieure de Lyon (ENS) sur le thème : « L’éducation non formelle, un enjeu éducatif d’actualité : chance ou défi pour le travail de jeunesse ? ». 
 
Un réseau de recherche et d’expertise en construction
 
Comme lors de la première rencontre en mars 2014 à Berlin, ce séminaire sur invitation a permis à 80 personnes, chercheurs et professionnels de jeunesse, de partager leurs analyses sur la base de présentations comparées de résultats de recherche et d’expériences locales en France et en Allemagne, et pour un certain nombre d’entre eux déjà présents à Berlin, d’approfondir leurs échanges. C’est le signe que la construction d’un réseau spécialisé de praticiens et de chercheurs sur les questions de jeunesse (objectif qui préside à ces journées d’étude),  est en marche, a souligné M. Ingenlath, secrétaire général de l’OFAJ à l’ouverture de la manifestation. La qualité et le développement des échanges franco-allemands de jeunes requièrent en effet une expertise pointue permettant d’éclairer les enjeux contemporains dans le champ de la jeunesse, et, en l’occurrence, les enjeux éducatifs et interculturels qui sont centraux. 
Markus Ingenlath, secrétaire général de l’OFAJ
 
Education formelle, éducation non formelle, travail de jeunesse, de nouveaux enjeux 
 
Accueilli par Mme Fermigier, directrice de la formation et M. Fournel, responsable de l’observatoire des politiques éducatives locales et de la réussite éducative à l’IFE (partenaire de l’INJEP depuis 2014), M. Ingenlath s’est réjoui du choix de la problématique retenue qui est d’actualité dans les deux pays : va-t-on vers un nouvel équilibre entre éducation formelle et non formelle ? Le travail de jeunesse s’en trouve-t-il impacté ?  Mme Walper, directrice scientifique du DJI, a insisté, dans son introduction thématique aux travaux, sur le caractère central de l’enjeu éducatif dans les sociétés contemporaines caractérisées par le développement technologique, l’internationalisation de l’économie, l’amplification des flux migratoires et  partant, des enjeux interculturels. L’éducation est déterminante dans la construction des parcours de vie individuels, mais force est de constater qu’elle n’est pas également accessible à tous. L’enquête Pisa, notamment, a montré en Allemagne comme en France le poids de l’origine sociale sur la réussite scolaire et la contribution de l’école à la reproduction des inégalités. Du coup, ces constats ont permis d’ouvrir de nouvelles perspectives éducatives à l’agenda politique, du côté des processus éducatifs et des espaces/temps/ démarches alternatifs ou extérieurs à l’école, notamment dans les expériences de la vie quotidienne, autrement dit du côté de l’éducation non formelle et informelle. L’éducation non formelle qui favorise l’acquisition de compétences transversales (compétences sociales, numériques,…) a ainsi gagné en présence dans le débat public. C’est ce même objectif de développement personnel et d’autonomisation individuelle que poursuit le travail de jeunesse, d’où la question posée dans ces journées d’étude : « l’éducation non formelle, chance ou défi pour le travail de jeunesse ?" Pour répondre à cette question, quatre forums se sont succédé.
 
 

Contenus associés

04 Décembre 2017
-
Ouvrage / Note de lecture

Quelles sont les caractéristiques et les pratiques éducatives des universités populaires françaises ? : Etude analytique et pédagogique en Ile-de-France

Que sont les universités populaires ? Quels apprentissages dispensent-elles ? Quelles sont leurs méthodes pédagogiques ? Cet ouvrage présente les différents mouvements contemporains d'universités populaires existant en France et en défend le rôle sociétal....
28 Novembre 2017
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Vers la démocratie culturelle

"Le concept de démocratie culturelle s’est progressivement développé face au constat que l’accès à la culture pour tou.te.s n’est pas encore une réalité. En donnant une place à tou.te.s les acteur.rice.s pour qu’il.elle.s s’impliquent dans les politiques culturelles, le CESE propose quatre axes de...
09 Novembre 2017
-
Bibliographie

Education populaire : Histoire - Octobre 2017

Mission Documentation - Centre de ressources INJEP, octobre 2017

Cette sélection bibliographique propose des références extraites de Télémaque, catalogue du fond documentaire de l’INJEP. Les références proposées ci-dessous sont consultables au centre de documentation de l’INJEP....
28 Septembre 2017
-
Ouvrage / Note de lecture

Des livres pour éduquer les citoyens : Jean Macé et les bibliothèques populaires (1860-1881)

Les débuts des années 1860 en France ont été marqués par l'éclosion de nombreuses bibliothèques populaires. Des hommes, notables souvent, laïques, protestants, ont appliqué un certain nombre des idées philanthropiques développées après 1848, pensant, comme Jean Macé, que la bibliothèque permettait...
25 Septembre 2017
-
Texte législatif ou règlementaire

Décret du 18 septembre 2017 relatif au statut particulier des conseillers d'éducation populaire et de jeunesse

  Le décret n° 2017-1351 du 18 septembre 2017 modifiant le décret n° 85-721 du 10 juillet 1985 procède à la mise en œuvre du protocole relatif aux parcours professionnels, carrières et rémunérations et à l'avenir de la fonction publique au bénéfice des membres du corps des conseillers d'éducation...