Éducation, formation orientation

Éducation

Le rôle éducatif des politiques publiques de jeunesse

Extraits du compte rendu d'une table ronde organisée lors de "Neujpro 2008" à Vichy

Extraits de la séance plénière qui s'est tenue en octobre 2008 lors des 7e rencontres nationales des professionnels et élus de la jeunesse à Vichy (7e Neujpro), sur le thème : "Comment asseoir les politiques publiques de jeunesse dans le temps ?".

Les rencontres des professionnels et élus de la jeunesse sont organisées par le conseil général de l'Allier.

La séance plénière réunissait :

- Patricia LONCLE, Politologue
- Philippe DEPLANQUE, Président du Comité national des associations de jeunesse et d'éducation populaire
- Jean-Claude RICHEZ, directeur de l'unité recherche et formation à l'INJEP
- Bernard POZZOLI, Vice-Président du Conseil général de l'Allier chargé de l'enseignement, de lajeunesse et des transports scolaires.

(...)

Bernard POZZOLI : (vice-président du conseil général de l'Allier)

Ces réunions du Neuj Pro sont très importantes, car les « politiques », quand ils arrivent, n'ont pas de réponse toute faite, et surtout pas de réponse miracle ; il faut que l'on puisse s'appuyer sur desréseaux, s'appuyer sur des associations, s'appuyer sur des structures qui oeuvrent dans le domaine de la jeunesse, qui sont au contact des jeunes ; car les politiques de la jeunesse, nous n'allons pas les définir dans un bureau, en se réunissant entre responsables d'institutions ; il faut pouvoir les adapter, perpétuellement ai-je presque envie de dire ; car les problèmes que rencontrent les jeunes,et leurs aspirations aujourd'hui, ne sont pas les mêmes que ceux d'il y a 10 ans, 5 ans ; ce ne seront peut-être pas les même en 2011, effectivement.

(...)

Philippe DEPLANQUE (Président du Comité national des associations de jeunesse et d'éducation populaire : CNAJEP)

Pour les associations de jeunesse et d'éducation populaire, la dimension éducative dans son acception la plus large, comme processus permettant, favorisant notamment l'émancipation et l'autonomie, est au coeur de nos démarches de travail ; en exprimant cette ambition et à partir de cette vision de la jeunesse que j'évoquais tout à l'heure, vision positive, portée par des jeunes eux-mêmes, qui nous le rappellent régulièrement …

Je veux préciser tout de suite que le champ couvert par la coordination concerne bien sûr des associations qui s'adressent aux jeunes, qui développent des actions en direction des jeunes, mais qui concernent aussi des associations qui vivent par les jeunes, qui impliquent des jeunes directement.

Marc Alexis ROQUEJOFFRE : (animateur du débat : journaliste)
Qui les font devenir citoyens.

Philippe DEPLANQUE :

Qui les aident effectivement à progresser ou avancer en tout cas vers une autonomie plus forte, une forme d'émancipation, et sans doute une forme de citoyenneté active ; c'est cette rencontre qui est riche, entre ceux qui peuvent être peut-être plus institutionnellement en charge de politiques publiques pour une part, mais aussi de politiques associatives, en direction de réponses, de propositions, et les jeunes eux-mêmes qui rappellent leurs exigences, rappellent éventuellement leurs inquiétudes, et rappellent leur souci de faire que cela se définisse avec eux, concrètement, dans un espace que nous dirons de débat, de partage en tout cas, qui peut se vivre dans le champ associatif, pour nous.

Contenus associés

10 Novembre 2017

"La défiance vis-à-vis de la démocratie représentative ne se traduit pas par une distance vis-à-vis de l’idéal démocratique pour les jeunes"

Interview de Francine Labadie

Les prochaines Rencontres annuelles de l’INJEP se tiendront le 14 décembre au Conseil économique, social et environnemental sur le thème « Les nouvelles jeunesses de la démocratie : une revitalisation de la participation citoyenne ? ». Pour Francine Labadie, coordinatrice de l’observatoire et Relations internationales à l’INJEP, qui en assure le pilotage, la question démocratique est au cœur des innovations associatives et des pratiques politiques des jeunes.
14 Novembre 2017
-
Enquête ou sondage

Ressenti du harcèlement scolaire

Une enquête commandée par l'organisme Place de la Médiation et diffusée sur Internet révèle que 53,4 % des répondants s’estime être dans une situation de harcèlement établie, 12,9 % s’estime être dans une situation débutante de harcèlement et près de 50 % de l’effectif interrogé indique être exposé...
14 Novembre 2017
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Favoriser l’engagement des jeunes à l’école

Le Haut Conseil à la vie associative (HCVA) s’est saisi d’un sujet qui lui paraît fondamental aujourd’hui dans le parcours éducatif des jeunes. Favoriser chez les jeunes collégiens et lycéens un éveil à une conscience citoyenne, et l’envie de contribuer par leur action et notamment par leur...
14 Novembre 2017
-
Article de presse / Revue de presse

Un lycée sans filières ?

"Le gouvernement entend « muscler » le baccalauréat en limitant à quatre le nombre d’épreuves finales. La suppression des filières L, ES et S fait partie des pistes, a confirmé hier le ministre de l’éducation."...
10 Novembre 2017
-
Article de presse / Revue de presse

Le sacro-saint bac à l’épreuve des réformes

"Après l’accès à l’université, le gouvernement va lancer à la mi-novembre une consultation sur la refonte du baccalauréat, avec pour objectif une organisation moins lourde et coûteuse. C’est toute la scolarité au lycée qui pourrait en être transformée."...