L'ARF réfléchit à un service public régional de l'orientation, de la formation et de l'emploi de la jeunesse

Suite aux troisièmes rencontres Jeunesse en Régions organisées les 8 et 9 décembre derniers, un rapport intitulé « 2012 : priorité jeunesse. La place des régions dans les politiques publiques » a été soumis à l'assemblée générale de l'Association des régions de France (ARF), mardi 24 janvier 2012. Ce texte a été rédigé par la commission Jeunesse, présidée par Philippe Meirieu, second vice-président de la région Rhône-Alpes. Il ambitionne la création et la mise oeuvre d'un « service public régional de l'orientation, de la formation et de l'emploi de la jeunesse ». Le rapport invite, en effet, les conseils régionaux à « agir en qualité d'ensemblier dans le cadre d'un nouvel acte de la décentralisation : construire une politique territoriale cohérente pour la jeunesse, coordonner les interventions des différents partenaires afin de permettre une lisibilité optimale des interventions ». L'objectif est de parvenir à « un accompagnement cohérent de chaque jeune dans la globalité de son parcours ».

 

Les régions en pointe

 

Le texte précise que l'action des régions doit se faire « en concertation avec les programmes (…) européens » et reposer sur une politique nationale affichant clairement « des valeurs et priorités en matière d'éducation et de formation, de logement, de transports et d'accès à l'emploi ». Dans « cet élan national » en faveur des jeunes, les régions constitueraient de par « leur positionnement stratégique et leur palette de compétences associées au devenir des jeunes (…) l'échelon pertinent pour coordonner les axes forts d'une politique publique de jeunesse ».

 

Propositions chiffrées

 

Pour répondre à « cette ambition (…) d'accompagner chaque jeunes vers la réussite dans son parcours, sur son territoire », la commission présidée par Philippe Meirieu propose que les régions assument « le rôle de chef de file sur le segment "orientation, formation, emploi" ». Ce segment compose en effet, une unité structurante autorisant un suivi des parcours. La coordination de cette dernière par les régions impose néanmoins « un partenariat entre tous les niveaux de collectivités et l'Etat » autour de deux missions : l'élaboration d'une stratégie concertée, puis l'articulation de tous les dispositifs en direction des jeunes sur le territoire régional. Afin de satisfaire cet objectif, la commission jeunesse plaide pour que les régions se dotent « des moyens d'études suffisants pour établir des propositions concrètes juridiquement cohérentes et chiffrées ».

 

Zoom sur le colloque Jeunesse en Régions

 

A télécharger

- Compte-rendu général du colloque réalisé par Olivier de Laulanié, conseiller à l'ARF.

- Interventions de la conférence d'ouverture "Les nouveaux cadres sociaux en matière de jeunesse et d'éducation : les régions à l'épreuve de cette nouvelle donne" réalisées par Francine Labadie, chef de projet Observatoire de la jeunesse et des politiques de jeunesse à l'INJEP, et Régis Cortesero, chargé d'études et de recherche "Pratiques et politiques éducatives" à l'INJEP.

Contenus associés

12 Juin 2018
-
Enquête ou sondage

Dans les quartiers de la politique de la ville, deux fois plus de jeunes ont quitté l’école et sont sans diplôme

"Dans les grands pôles urbains de Provence-Alpes-Côte d'Azur, 23 % des jeunes de 18 à 24 ans habitant un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) ont quitté l’école et sont sans diplôme. Cette situation est deux fois moins fréquente en dehors de ces quartiers (10 %), y compris dans...
06 Juin 2018
-
Texte législatif ou règlementaire

Modification de l'arrêté du 17 juillet 2017 portant création par le ministère de l'éducation nationale d'un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé "Affelnet lycée"

L'arrêté du 24 mai 2018 modifie l'arrêté du 17 juillet 2017 portant création par le ministère de l'éducation nationale d'un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé « Affelnet lycée ». A l'article 1er, après les mots : « l'affectation des élèves » sont insérés les mots : « et...