Participation, engagement, citoyenneté

Accès aux droits

L'accès au(x) droit(s) des jeunes : une politique publique nationale

Un séminaire régional interinstitutionnel : compte rendu

Extraits des documents et études extraits des actes du séminaire régional interinstitutionnel des 22-23 novembre 2006 :

L'accès au(x) droit(s) des jeunes

Introduction :

Une politique publique nationale

«L'accès au droit est une politique publique nationale résultant de la loi du 18 décembre 1998. Elle a pour objectifs que chacun dans la vie quotidienne, à l'occasion de ses rapports avec les administrations, les personnes morales ou les particuliers, connaisse ses droits et ses obligations correspondantes, se reconnaisse sujet de droit et, enfin, ait la capacité éclairée d'agir pour mettre en oeuvre ses droits et remplir ses obligations.

La politique d'accès au droit a donc une visée plus vaste que celle de l'accès à la justice. De plus la notion d'accès au droit (au singulier) dépasse celle de l'accès aux droits (au pluriel) car elle comprend l'accès à l'exercice des droits mais aussi, dans une dimension pédagogique essentielle, la connaissance et le respect des obligations. La règle est en effet aussi l'expression de l'appartenance à une collectivité et fonde la relation aux autres.

L'amplitude de la notion d'accès au droit, sa signification sur le plan de la citoyenneté (droits et obligations mais aussi référence à un droit commun qui nous lie), son actualité en tant qu'exigence démocratique, explique qu'elle soit devenue un vecteur essentiel de la cohésion sociale dans le cadre d'une action sociale ayant pour finalité l'insertion ou même, bien souvent, la socialisation d'une partie de la population en voie ou en situation d'exclusion. L'ignorance des droits est en effet la première des exclusions.

Dans cette perspective des décisions ont été prises par le Comité interministériel du 12 mai 2006 pour favoriser l'accès effectif au droit des personnes rencontrant des difficultés d'insertion et qui s'adressent peu aux dispositifs existants, ceci étant particulièrement vrai pour les jeunes des sites de la politique de la ville.

Parallèlement à cet élargissement de la notion d'accès au(x) droit(s), le droit des jeunes s'est étendu dans notre droit positif et a entraîné des débats importants. La prise de conscience d'avoir des droits et des obligations, et la possibilité de les connaître et de les exercer ou de les respecter, apparaissent comme une des conditions de la citoyenneté et un des axes essentiels d'une politique de prévention.

Développer une information sur les lois et une pédagogie du droit c'est ouvrir des espaces de recours, permettre l'expression du contradictoire, assigner des limites aux agissements des jeunes mais aussi à l'autorité (qu'elle soit parentale, administrative ou économique) et à ses éventuels abus.

L'accès au droit des jeunes a fait l'objet d'une réflexion menée par un groupe de travail du Service de l'accès au droit et à la justice et de la politique de la ville du Ministère de la Justice et est aujourd'hui un axe prioritaire de ce dernier.

La mise en oeuvre d'une politique publique prenant en compte un accès effectif des jeunes au droit dépend de la qualité de la collaboration entre le Conseil départemental de l'accès au droit, les services de l'État, du Conseil Général et des communes, les professionnels du droit et les responsables associatifs. »

Contenus associés

27 Octobre 2017
-
Article de presse / Revue de presse

Sélection à l'université : l'opinion bouge, même chez les jeunes

"A l’hiver 1986, le ministre délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, Alain Devaquet, provoquait la colère de la jeunesse en tentant d’introduire la sélection à l’université." (...) "Trente ans plus tard, si les syndicats étudiants regardent toujours avec beaucoup de méfiance le...
20 Octobre 2017
-
Ouvrage / Note de lecture

La condition étudiante à l'épreuve du territoire ?

Être étudiant se vit 24 heures sur 24 heures. L'observation des seuls registres diplômants ou des apprentissages laisse dans l'ombre une part de la complexité du statut étudiant. Afin de participer à la compréhension de cette complexité du quotidien des personnes inscrites dans un établissement de...
17 Octobre 2017
-
Rapports d'étude en ligne

Accès des filles à l’éducation dans le monde : les mauvais élèves.

A l’occasion de la 6e Journée internationale de la fille ce mercredi 11 octobre, l’organisation non gouvernementale ONE a publié la liste des dix pays où les jeunes filles ont le moins accès à l’éducation dans le monde : plus de 130 millions d’entre elles ne vont pas à l’école. Les indicateurs...
06 Octobre 2017
-
Texte législatif ou règlementaire

Financement des formations d'emplois d'avenir, d'actions de tutorat, d'actions de formation

L'arrêté du 22 septembre 2017 fixe pour l'année 2017 les conditions d'utilisation, l'affectation et le montant des crédits pour le financement des formations d'emplois d'avenir, d'actions de tutorat, d'actions de formation dans le cadre d'actions spécifiques de formation dans les établissements et...
04 Octobre 2017
-
Article de presse / Revue de presse

Flexisécurité : « Les jeunes ont beaucoup plus à attendre de cette réforme que les adultes »

"Pour l’économiste Arnaud Chéron (Directeur du pôle de recherche en économie de l’Edhec Business School), s’exprimant dans une tribune au « Monde », si la souplesse permise aux entreprises augmente la probabilité d’être licencié autant que celle d’être embauché elle pourrait aider les jeunes à...
28 Septembre 2017
-
Ouvrage / Note de lecture

Des livres pour éduquer les citoyens : Jean Macé et les bibliothèques populaires (1860-1881)

Les débuts des années 1860 en France ont été marqués par l'éclosion de nombreuses bibliothèques populaires. Des hommes, notables souvent, laïques, protestants, ont appliqué un certain nombre des idées philanthropiques développées après 1848, pensant, comme Jean Macé, que la bibliothèque permettait...