Participation, engagement, citoyenneté

Participation

La participation des jeunes au dispositif "assises jeunesse" dans une ville de banlieue parisienne

Présentation d'une étude réalisée sur le thème : La Participation des jeunes au dispositif « assises jeunes » dans une ville communiste de banlieue parisienne, dans le cadre d'un mémoire de master 2 "développement social urbain" à l'Université Evry Val d'Essonne U.F.R. de Sciences sociales et de gestion.

Ce mémoire réalisé par Réalisé par Boussad MAHROUG s'inscrit dans le cadre d'un stage de quatre mois réalisé à l'INJEP en 2009.

Pour l'auteur :

La participation des jeunes semble être devenue une préoccupation centrale des pouvoirs publics. Depuis une dizaine d'années en effet on observe une multiplication des offres de participation en leur direction. Celles-ci se font notamment dans un cadre institutionnel au travers de "démarches participatives".

Les études foisonnent à ce sujet, celles consacrées spécifiquement à la participation des jeunes restent encore focalisées sur les conseils de jeunes et d'enfants au sujet desquels la documentation est à présent abondante .

Par contre la participation des jeunes à d'autres types de dispositifs participatifs leur étant destinés est encore peu étudiée. C'est le cas de la participation des jeunes aux assises jeunesse. Ce dispositif se développe pourtant de plus en plus, notamment dans les villes à majorité communiste de la banlieue parisienne (Bonneuil sur Marne, Nanterre, Gennevilliers…).

A notre connaissance, il n'existe pas de travaux portant spécifiquement sur la participation des jeunes à ce dispositif ou sur ce qu'elles sont susceptibles de produire comme participation ou encore sur le fonctionnement de ces instances.

C'est afin de produire de la connaissance quant à la participation des jeunes dans ce type d'instance que je me suis intéressé à ces assises jeunesse dans le cadre d'un stage à l'Injep (Institut National de la Jeunesse et de l'Education Populaire).

Pour ce faire, j'ai suivi le déroulement des Assises jeunesse qui se sont tenues, quatre mois durant, dans la ville d'Ilord1 (mars à juin 2009).

Le but de ce mémoire est de répondre aux questions suivantes.

- 1) Pourquoi faire participer les jeunes et pourquoi à travers le dispositif « Assises jeunesse» ?
- 2) Comment faire participer les jeunes et dans quelle mesure ce dispositif permet-il leur participation?
- 3) Le processus démocratique des assises permet-il une réelle démocratisation de la démocratie?

Extrait de la conclusion :

«Un des moyens pour faire participer un plus grand nombre de jeunes, issus de tous milieux, ne serait-il pas de penser d'autres formes de participation que celles qui proposent de délibérer en présence, de professionnels, d'élus dans des espaces institutionnalisés. Les modalités participatives proposées par les assises ne sont pas apparues comme pouvant convenir aux différentes catégories de jeunes, expliquant ainsi l'absence d'une partie d'entre eux.»

 

  • 1. nom donner par l'auteur à la ville étudiée pour respecter l'anonymat des acteurs concernés.

Contenus associés

12 Juin 2018
-
Enquête ou sondage

Dans les quartiers de la politique de la ville, deux fois plus de jeunes ont quitté l’école et sont sans diplôme

"Dans les grands pôles urbains de Provence-Alpes-Côte d'Azur, 23 % des jeunes de 18 à 24 ans habitant un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) ont quitté l’école et sont sans diplôme. Cette situation est deux fois moins fréquente en dehors de ces quartiers (10 %), y compris dans...
09 Mai 2018
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Les entreprises de l'économie sociale et solidaire dans les quartiers "politique de la ville". Etude statistique exploratoire

Les entreprises de l’ESS, à travers leur ancrage territorial, leur utilité sociale revendiquée, leur présence dans l’insertion par l’activité économique et la lutte contre l’exclusion, mais aussi des secteurs comme la médiation sociale, l’animation socio-culturelle, le sport etc. ont a priori un...