Cohésion sociale, famille, solidarité

Délinquance des jeunes

Jurés populaires et justice pénale : une occasion manquée

Agnès Martinel, Frank Natali, Note, Terra Nova, juillet 2011

"Le Parlement a adopté définitivement le 6 juillet dernier le projet de loi sur la participation des citoyens au fonctionnement de la justice pénale et le jugement des mineurs. Destinée sur le papier à rapprocher la justice des citoyens, cette réforme révèle la défiance des politiques à l'égard des juges professionnels. Dans cette note, Agnès Martinel et Franck Natali montrent que cette réforme, peu expertisée, précédée d'aucun bilan des expériences précédentes, aboutit à un paradoxe : celui de la diminution de la participation des citoyens dans les juridictions créées. Coûteuse, difficile à mettre en oeuvre, son succès repose sur la formation des jurés, hypothétique en période de restriction budgétaire. Pourtant, fonder la place légitime des citoyens dans la justice est possible, notamment en revisitant et modernisant le modèle de justice mixte existant dans notre pays."

Lire le document

Contenus associés

07 Décembre 2017
-
Texte législatif ou règlementaire

Présentation des dispositions de la loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme

La circulaire du 16 novembre 2017 de présentation des dispositions de la loi n°2017-1510 du 30 octobre 2017 renforce la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme. "L’article 10 de la loi crée un nouveau crime terroriste inséré à l’article 421-2-4-1 du code pénal. Il punit de quinze ans de...
05 Décembre 2017
-
Texte législatif ou règlementaire

Indemnité de sujétion géographique au sein des DRJSCS et des agences régionales de santé de Guyane et de Guadeloupe

L'arrêté du 14 novembre 2017 pris pour l'application du décret n° 2013-314 du 15 avril 2013 crée une indemnité de sujétion géographique au sein des directions de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale et des agences régionales de santé de Guyane et de Guadeloupe. Les dispositions du...
20 Octobre 2017
-
Ouvrage / Note de lecture

La condition étudiante à l'épreuve du territoire ?

Être étudiant se vit 24 heures sur 24 heures. L'observation des seuls registres diplômants ou des apprentissages laisse dans l'ombre une part de la complexité du statut étudiant. Afin de participer à la compréhension de cette complexité du quotidien des personnes inscrites dans un établissement de...