Modes de vie, sociabilités, pratiques sportives

Sociabilités, sexualités, genre

Appel à communication

« Jeunes migrants <i>vers</i>, <i>en</i> et <i>depuis</i> l’Europe »

7<sup>èmes</sup> rencontres Jeunes et société en Europe et autour de la Méditerranée - Poitiers les 22, 23 et 24 octobre 2014 - MSHS

Les septièmes rencontres Jeunes & Sociétés en Europe et autour de la Méditerranée – RJS 7 – auront lieu à Poitiers les 22, 23 et 24 octobre 2014. Elles s’intéresseront aux jeunes migrants vers,en et depuis l’Europe, qu’il s’agisse de jeunes migrants venus du Sud, désireux d’aller vers les pays du Nord, de jeunes migrants partis d’un pays européen dans l’objectif de s’installer durablement dans un autre pays européen, voire d’individus partant d’Europe pour s’installer ailleurs. Il s’agira, en somme, d’examiner les processus migratoires depuis, en et vers l’Europe, dans lesquels sont impliqués des jeunes de toutes conditions et de toutes origines.

PDF - 88.4 ko
Call for papers (English)
PDF - 100.2 ko
Appel à communication (français)
PDF - 559.2 ko
Dossier de présentation (événement et appel à communication - français)

Les propositions de communications devront être déposées sur le site du Gresco, à l’adresse : http://gresco.labo.univ-poitiers.fr à partir du 6 janvier 2014. Date limite de soumission : 31 mars 2014.

Le conseil scientifique des rencontres les examinera courant du mois d’avril et les auteurs de propositions seront informés de l’acceptation de leur proposition le 30 avril 2014 au plus tard.

Les communications devront nous parvenir le vendredi 27 septembre 2014 au plus tard.
Toute information relative au colloque pourra être obtenue par message électronique envoyé à l’adresse suivante :rjs7@univ-poitiers.fr

Flux migratoires, la forme des migrations et les politiques des états

Si l’attention porte donc ici davantage sur les jeunes engagés dans des expériences migratoires, les communications attendues concerneront trois aspects : les flux migratoires, la forme des migrations et les politiques des états.

  • les flux migratoires : il s’agira de cerner les flux migratoires actuels d’un point de vue quantitatif, d’en rechercher les raisons et, plus particulièrement, de préciser la place qu’y occupent les plus jeunes.
  • la forme des migrations : il s’agira non seulement de décrire les itinéraires de migrants mais, plus encore, de comprendre leurs parcours à travers les propos recueillis auprès des migrants, les récits de leurs expériences migratoires ou grâce à tout autre moyen permettant d’en approcher la dimension subjective. La question de la transformation des processus migratoires – migration définitive ou provisoire – devra notamment être interrogée, en particulier pour les migrants les plus jeunes.
  • les politiques des états : si les politiques des états – dont les migrants sont issus ou ceux vers lesquels ils se dirigent – constituent un aspect essentiel de l’analyse des phénomènes migratoires, il s’agira avant tout de mettre en relation le processus migratoire avec le caractère souvent restrictif (contrôles des jeunes étrangers non accompagnés) ou, au contraire, parfois favorable (protection des jeunes vulnérables) de ces politiques.
    Pourront ainsi être abordés les aspects les plus divers, qu’il s’agisse de migrations liées au travail, aux disparités des situations économiques, aux conditions sociales et politiques dans les pays d’origine comme dans les pays d’accueil, à la poursuite d’études ou à d’autres facteurs. Pourront également être abordés les aspects liés aux « secondes générations », c’est-à-dire à la situation des jeunes « issus de l’immigration », selon l’expression en cours.

Les 7èmes rencontres Jeunes et société en Europe et autour de la Méditerranée

Si la question des migrations constitue le thème central des 7èmes rencontres, elles seront aussi l’occasion de réunir un certain nombre d’ateliers consacrés à des thématiques récurrentes des rencontres depuis leur création. C’est ainsi que des communications pourront être présentées sur les questions suivantes :

  • insertion sociale et professionnelle des jeunes ;
  • les jeunes et le travail ;
  • les jeunes et la question du genre ;
  • approches longitudinales (récits de vie et trajectoires). Ces questions pourront être abordées à partir de différents points de vue théoriques et disciplinaires (sociologie, économie, psychologie, histoire, géographie, philosophie, etc.) ; elles pourront aussi être abordées de différents points de vue nationaux (depuis les pays d’émigration ou depuis les pays d’immigration – pour autant qu’il soit encore possible de classer les pays concernés selon ce principe). Il s’agira, en somme, de favoriser une approche à la fois internationale et transdisciplinaire des phénomènes migratoires.

Les 7èmes rencontres s’organiseront selon le schéma suivant :

  • les séances plénières offriront l’occasion d’exposés sur l’approche et l’analyse des phénomènes migratoires, des migrations des jeunes en particulier ;
  • certains ateliers seront, de même, consacrés aux divers aspects des migrations ;
  • quelques ateliers seront consacrés aux thèmes permanents des rencontres, ceux notamment évoqués ci-dessus.

Contenus associés

17 Octobre 2017
-
Rapports d'étude en ligne

Accès des filles à l’éducation dans le monde : les mauvais élèves.

A l’occasion de la 6e Journée internationale de la fille ce mercredi 11 octobre, l’organisation non gouvernementale ONE a publié la liste des dix pays où les jeunes filles ont le moins accès à l’éducation dans le monde : plus de 130 millions d’entre elles ne vont pas à l’école. Les indicateurs...
17 Juillet 2017
-
Comptes-rendus de conférence-débat

Compte-rendu : L’engagement des descendants d’immigrés, une citoyenneté sans frontières ?

Conférence-débat de l’INJEP à l’Institut français des relations internationales

A rebours du portrait pessimiste d’une jeunesse désabusée, désengagée et apolitique l’engagement des jeunes fait l’objet d’une ample littérature. Mais rares sont les études qui traitent des ressorts de l’engagement transnational des descendants d’immigrés. Un rapport d’études de Laurent Lardeux, chargé d’études et de recherche à l’INJEP, sur ce sujet a fait l’objet d’un débat à l’Institut français des relations internationales. L’occasion de tordre l’idée reçue selon laquelle l’engagement au-delà des frontières induirait mécaniquement un déficit d’intégration dans le pays de résidence. Compte-rendu.
20 Juin 2017
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Construire l'avenir : les enfants et les objectifs de développement durable dans les pays riches

Le présent bilan  s'appuie sur l'analyse de 9 objectifs et de 25 indicateurs de développement durable en lien avec la thématique des enfants  dans 41 pays de l’Union européenne (UE) et de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Le classement établi par Innocenti situe...
06 Juin 2017
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Cadre pour une action mondiale accélérée en faveur de la santé des adolescents (AA-HA !) : Guide pour aider à la mise en œuvre dans les pays,

"Plus de 3000 adolescents meurent chaque jour, soit 1,2 million de décès par an dus en grande partie à des causes évitables, selon un nouveau rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), de l’UNESCO et de leurs partenaires. En 2015, près des deux tiers des décès d’adolescents, soit environ...