Participation, engagement, citoyenneté

Accès aux droits

Évaluation pour l'agglomération de La Rochelle

L'Injep évalue l'action « 13-18. Questions de justice »

L'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire (Injep) mène depuis octobre l'évaluation d'une action menée auprès d'élèves de 4e par la communauté d'agglomération et la Ville de La Rochelle. « 13-18 questions de justice » est une exposition interactive, élaborée par la direction de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), du ministère de la Justice, dans les années 90. Elle tente d'apporter des réponses claires aux élèves sur les questions de justice à partir de textes fondamentaux, de questions et de réponses relatifs aux droits et devoirs des mineurs. L'exposition est animée par des animateurs de services jeunesse ou associations de l'agglomération.

La commande porte notamment sur une évaluation de l'existant et une prise en compte du projet mené depuis trois années auprès des collégiens et de leurs parents. Une évaluation prospective est également demandée. Objectif : dégager des pistes d'amélioration et d'un éventuel développement de ce projet dans les années futures.

Interroger sur la valeur du projet

« La communauté d'agglomération et la Ville n'attendent pas seulement de nous que nous mesurions le degré d'atteinte des objectifs et des retombées de cette action, explique Gérard Marquié, chargé d'études et de recherche à l'Injep, elle souhaite que nous repérions les points faibles du dispositif, les éléments à améliorer et que nous proposions des perpectives d'amélioration ». Le rôle de l'Injep consiste également à apporter une contribution objective au bilan d'activité du projet en 2007 et 2008.

« Dans sa réponse à l'appel d'offre, précise Gérard Marquié, l'Injep a indiqué qu'il lui paraît utile que l'évaluation porte également sur la valeur du projet en lui-même, c'est-à-dire, sur son sens, sur sa portée, sur son intégration dans une politique plus gobale, ce qu'il produit comme changement aussi bien dans le comportement des jeunes que dans les relations qu'il induit ou développe chez les acteurs ».

Une méthodologie a été retenue pour mener à bien cette évaluation. Une trentaine d'indicateurs seront renseignés, au travers de cinq modes d'investigation : des entretiens semi-directifs auprès d'acteurs ressources et des représentants du projet ou des institutions impliquées, des entretiens groupés auprès des jeunes, des observations de terrain menées sur les expositions en cours de réalisation, une cartographie cognitive des lieux, des manifestations et des publics en fonction des caractéristiques du territoire, une analyse des bilans des manifestations antérieures.

Entretiens semi-directifs

À mi-parcours de l'évaluation, l'Injep a procédé à une première analyse des documents transmis et notamment du questionnaire d'évaluation transmis aux élèves à la fin des séances, et participé, en octobre, à une journée de formation et de bilan organisée à l'intention des animateurs et des intervenants de l'action question de justice.

L'institut a observé des séquences d'animation organisés dans trois collèges de l'agglomération de La Rochelle aux caractéristiques différentes. Il a enfin réalisé une trentaine d'entretiens semi-directifs auprès d'acteurs du projet (principaux et adjoints de collège, CPE, assistants d'éducation, enseignants de différentes disciplines, animateurs, parents, membres du comité de pilotage de l'action…).

Le rapport d'évaluation et une restitution publique sont prévus pour fin mai 2010.

Premiers indicateurs et éléments d'observation

D'ores-et-déjà, certains indicateurs et éléments d'observation peuvent être soulignés. La pertinence de l'action semble recueillir un consensus auprès des différents acteurs interrogés. Certaines limites et freins mais aussi des leviers ont été pointés. Si L'homogénéité du groupe des animateurs semble apparaître comme un facteur important du projet, il reste des pistes importantes à creuser pour optimiser l'action.

Le rôle des animateurs est apprécié par les enseignants et les personnels d'éducation Interrogés. La formation apparaît pertinente au regard des connaissances et des compétences acquises par les animateurs. Les capacités relationnelles avec les groupes d'élèves s'élèvent et s'affinent au fur et mesure de leur expérience d'animation. La complémentarité des acteurs du projet semble un point essentiel à explorer dans les observations, les analyses et les perspectives envisagées. L'impact sur les publics visés sera notamment observé lors des focus groupes qui sont organisés à partir de mars 2010. Les entretiens menés auprès des professionnels dans les collèges montrent néanmoins, un intérêt global exprimé par les jeunes et un impact sur la vie de la classe. Les modalités d'évaluation retenues ne reflètent qu'incomplètement la satisfaction des élèves et leurs souhaits d'approfondissement ou de mise en relation avec des personnes ressources sur les thèmes abordés.

Par ailleurs, certains enseignants intègrent l'animation dans un projet global de sensibilisation aux questions de justice. La nouvelle présentation de l'exposition est vécue positivement par les acteurs, même si certains domaines proches des préoccupations des adolescents mériteraient d'être plus abordés ou mieux développés. Globalement, l'action « 13-18 questions de justice » souffre d'un déficit de communication en amont et de valorisation en aval, compte tenu notamment de la qualité de l'outil et de l'intérêt de la démarche mise en oeuvre.

Contenus associés

11 Septembre 2018
-
Enquête ou sondage

Engagements citoyens des lycéens

Le système scolaire français est un des rares systèmes européens à développer un ensemble d’instruments concourant à l'éducation à la citoyenneté. Cette enquête nationale inédite du Conseil national d'évaluation du système scolaire, CNESCO, se propose de mieux connaître l'état des connaissances sur...
25 Septembre 2018
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Faire ensemble pour mieux vivre ensemble : Mission coworking territoires travail numérique

Ces travaux s'inscrivent dans le cadre du déploiement du très haut débit (THD) et de la couverture mobile. Au-delà de l'accès à Internet et au téléphone, la mission concerne également l'inclusion numérique et la lutte contre « l'illectronisme ». La mission a établi un diagnostic et formulé des...
14 Septembre 2018
-
Texte législatif ou règlementaire

Education à la sexualité

La circulaire n° 2018-111 du 12-9-2018 concerne l'éducation à la sexualité. L'éducation à la sexualité se fonde sur les valeurs humanistes de liberté, d'égalité et de tolérance, de respect de soi et d'autrui. Elle doit trouver sa place à l'école dans un esprit de laïcité, de neutralité et de...
23 Août 2018
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

L'apprentissage : du potentiel en Provence - Alpes - Côte d’Azur. De l’état des lieux aux pistes d’action.

Depuis plusieurs années, les pouvoirs publics souhaitent développer l'apprentissage quantitativement dans l'objectif d'en faire une voie d'excellence. Cette étude commanditée par l'Etat et la Région dresse le panorama de l'apprentissage du côté des jeunes, des CFA et des entreprises investies dans...
10 Juillet 2018
-
Ouvrage / Note de lecture

Enquêter sur la jeunesse : outils, pratiques d'enquête, analyses

Cet ouvrage a pour objectif de sensibiliser aux méthodes et pratiques des sciences sociales tous ceux qui souhaitent enquêter sur les jeunes pour mieux comprendre la diversité de leurs expériences. Réaliser des entretiens, observer la société, quantifier des phénomènes sociaux, comptent parmi les...
29 Juin 2018
-
Texte législatif ou règlementaire

Projets territoriaux de santé mentale

L’instruction n° DGOS/R4/DGCS/3B/DGS/P4/2018/137 du 5 juin 2018 traite des projets territoriaux de santé mentale. La présente instruction vise à accompagner les acteurs et les ARS dans l’élaboration des projets territoriaux de santé mentale. En application du décret relatif au projet territorial de...
28 Juin 2018

Les grands principes du service national universel

Le Premier ministre a présenté une communication relative aux grands principes du service national universel, SNU, le mercredi 27 juin 2018 en Conseil des ministres. Voulu par le président de la République pour favoriser la participation et l’engagement de chaque jeune, le SNU se déroulera en deux...