Être jeune dans la Nièvre

Résultats d'une enquête menée auprès de 1000 jeunes nivernais de 16 à 25 ans

La DDJS1 de la Nièvre vient de publier les résultats d'une enquête réalisée par questionnaire auprès de 1000 jeunes de 16 à 25 ans dans le département. Le questionnaire a abordé quatre thèmes :
- l'accès à l'information,
- l'accès aux pratiques culturelles, sportives et de loisirs,
- le soutien qu'ils trouvent en matière de projet professionnel et de recherched'emploi,
- les thèmes de l'écoute et de la participation à la vie collective.

La présentation du rapport et de sa synthèse (23 pages) comporte un double intérêt. Elle a tout d'abord l'intérêt de poser une analyse critique sur la démarche mise en oeuvre :

« L'objectif initial du questionnaire (recueillir le sentiment des jeunes sur tous ces thèmes et essayer d'en dégager des pistes concrètes à partir d'un questionnaire de deux pages !) était probablement trop ambitieux, le contenu trop large… Force est de constater que le questionnaire n'a pas pu aborder suffisamment en profondeur certaines questions (en particulier la question des partenaires sollicités en matière de recherche d'emploi…). Par ailleurs la population interrogée ne reflète pas la réalité sociologique de la jeunesse de la Nièvre.»

En terme d'analyse des résultats, l'auteur2 considère donc que :

« Cette étude n'a donc pas la prétention de retranscrire ce que pensent les jeunes de la Nièvre ni de décrire l'ensemble des phénomènes auxquels ils se trouvent confrontés mais le panel de 1002 réponses ici analysées permet de mettre en évidence quelques problèmes récurrents dont la résolution n'appartient pas aux seuls jeunes. Ces réponses ne peuvent se construire que par une implication des divers acteurs dans une politique jeunesse qui place les jeunes et la réalité des territoires au centre de la réflexion.

Essayant d'éviter le double écueil inhérent à toute enquête (celui qui consiste à faire dire à l'enquête ce qu'elle ne dit pas et celui qui consiste à dire que l'enquête ne dit rien), que nous apprend cette étude ?»

Contenus associés

12 Juin 2018
-
Enquête ou sondage

Dans les quartiers de la politique de la ville, deux fois plus de jeunes ont quitté l’école et sont sans diplôme

"Dans les grands pôles urbains de Provence-Alpes-Côte d'Azur, 23 % des jeunes de 18 à 24 ans habitant un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) ont quitté l’école et sont sans diplôme. Cette situation est deux fois moins fréquente en dehors de ces quartiers (10 %), y compris dans...