Éducation, formation orientation

Éducation populaire / Animation

Education populaire et intervention sociale

Compte-rendu de la conférence-débat INJEP du 15 mars 2012

A l'occasion des Troisièmes journées nationales de la recherche sociale qui portaient sur l' « action collective, au croisement du social et du politique », l'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire (INJEP) et le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) organisaient, jeudi 15 mars, une conférence-débat intitulée « Education populaire et intervention sociale », thème du dossier central du numéro 58 de la revue Agora débats/jeunesses. Ce dossier traite des rapports entre l'intervention sociale et l'éducation populaire auprès des personnes vulnérables et précaires. Cette conférence-débat ambitionnait d'en diffuser les idées et les enjeux en présence de John Ward, chercheur en histoire du travail, formateur de travailleurs sociaux, Fabienne Brugel, metteur en scène de la compagnie théâtrale Naje (Nous n'abandonnerons jamais l'espoir), Martine Dutoit, enseignante chercheur à l'Institut international de recherche action (2ira) et au centre de recherche sur la formation du Conservatoire national des arts et métiers. L'événement était animé par la sociologue, maître de conférences au Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (Lise), Sylvie Rouxel.

 

Modèles anglo-saxons et français

 

Fondant son intervention sur la comparaison entre les modèles anglo-saxons et français, John Ward a rappelé que « l'action sociale aux USA est plus puissante » qu'on ne l'imagine en France, mais le « virage libéral pris par les sociétés anglo-saxonnes et leur projet de « ‘high society', où l'action sociale est mise entre les mains des bénévoles au détriment des professionnels, a constitué une constante qui touche tous les pays développés ». Or, note-t-il, s'il y a « communauté d'idées politiques entre Ronald Reagan, Margaret Thatcher, David Cameron, ce n'est pas une communauté en matière de culture. En Grande-Bretagne, il y a aussi un Etat-providence assez développé, qui n'est pas fédéral contrairement aux USA, et où les pouvoirs locaux sont extrêmement organisés ». Selon John Ward, dans la tradition de l'action communautaire anglaise, « la question du lien entre action sociale et éducation populaire peut paraître étrange ». En effet, « l'intervention sociale et l'éducation au sens large se confondent dans la conception britannique ». Cela renvoie, explique-t-il « à des idéaux de relations à autrui marquée par ce qu'on appelle le pragmatisme philosophique et sur l'idée que vivre en société c'est s'éduquer. A l'école il faut donc des méthodes actives. Et si on monte un théâtre dans un settlement [équivalent de centre social en Grande-Bretagne - NDLR], il faut le meilleur metteur en scène pour toute la population. Les gens vont s'y exprimer d'une manière différente d'un professionnel. L'enjeu ne tient pas dans la concurrence entre amateurs et professionnels, mais dans la possibilité de grandir ensemble et de le faire bien et efficacement. »

 

Croiser les savoirs en sortant du principe de hiérarchie

 

Fabienne Brugel s'interroge pour sa part sur le « hiatus » entre la fonction de l'éducateur populaire et le projet de société dans lequel il s'inscrit. « Dans les milieux humanistes on se demande s'il faut rééduquer les gens, si les gens doivent participer et participer à quoi ? Et s'ils faut se situer dans l'action politique et/ou la conscientisation ». Pour elle « Le théâtre c'est d'abord la mise en scène du conflit ». Citant l'exemple du Théâtre de l'opprimé 1, Fabienne Brugel juge qu'y est mené « un travail d'éducation populaire, dans la mise en représentation des conflits, conflits de personnes, conflits politiques. »

Contenus associés

10 Juillet 2018
-
Article de presse / Revue de presse

Mais pourquoi le scoutisme cartonne autant en 2018?

"Ringards les scouts ? C’est plutôt le contraire ! La preuve avec les chiffres fournis par plusieurs mouvements. Selon ceux de la Fédération du Scoutisme Français, le nombre de scouts est passé de 75.000 en 2012 à 125.000 en 2018. Et cet été, 2.500 camps sont prévus à travers la France et 5.000...
10 Juillet 2018
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Les modalités de recrutement et de formation (...) des agents territoriaux de la filière animation

En séance plénière du 4 juillet 2018, le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) a voté à l’unanimité des suffrages exprimés un rapport complémentaire en autosaisine sur les modalités de recrutement et de formation des agents de la filière animation et des agents territoriaux...
28 Juin 2018
-
Texte législatif ou règlementaire

Fonds de coopération de la jeunesse et de l'éducation populaire : développement de la vie associative et utilisation de ses crédits déconcentrés

L'instruction n° 2018-075 du 15-5-2018 sur le Fonds de coopération de la jeunesse et de l'éducation populaire traite du développement de la vie associative et de l'utilisation de ses crédits déconcentrés. Placé auprès du ministre chargé de la vie associative, le nouveau FDVA se caractérise par : -...
12 Juin 2018
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Étude sur l’impact d’internet et des médias sociaux sur la participation des jeunes et le travail de jeunesse

"Ce résumé exécutif synthétise brièvement les principales conclusions d'une étude qui explore comment Internet et les médias sociaux influencent la citoyenneté active des jeunes et leur participation aux sphères publiques des sociétés démocratiques et, aussi, comment ceux qui travaillent avec eux,...
23 Avril 2018
-
Ouvrage / Note de lecture

L'éducation non formelle : chance ou défi pour le travail de jeunesse ? : conclusions des journées d'étude franco-allemandes

En collaboration avec l’INJEP (Institut National pour la Jeunesse et l’Éducation populaire) et le DJI (Deutsches Jugendinstitut, Institut allemand pour la Jeunesse), deux Journées d’étude franco-allemandes ont été organisées avec pour objectif d’offrir une plateforme d’échange aux acteurs du travail...
09 Avril 2018
-
Article de presse / Revue de presse

L'engagement : "Qu'est-ce que tu fous là ? [Dossier]

Les auteurs reviennent dans le numéro sur le sens de l'engagement de son point de départ : une simple poignée de main à son sens plus élevé du militantisme avec Jacques Ion. Il reste que deux parties structurent ce dossier issu d'une démarche réflexive sur le travail social : l'une relevant de...