Éducation, formation orientation

Éducation populaire / Animation

Conseil économique, social et environnemental, 4/12/2012 - Premières rencontres de l’Observatoire de la jeunesse et des politiques de jeunesse

[DOSSIER] Inégalités entre jeunes sur fond de crise

[DOSSIER]

La thèse de la jeunesse comme génération sacrifiée a beaucoup attiré l’attention des médias encore très récemment et a permis de souligner l’accroissement des inégalités entre générations. Pour autant, cette approche générationnelle demeure partielle et masque en particulier l’existence d’inégalités entre jeunes. Le souci d’offrir un diagnostic plus complet des inégalités que rencontrent les jeunes a guidé la réalisation de l’état des lieux réalisé par l’Observatoire de la jeunesse et des politiques de jeunesse créé à l’INJEP. Les analyses de l’Observatoire confirment que, sur fond de crise, les inégalités entre jeunes se creusent, le diplôme étant le principal facteur de clivage. Autre constat, dressé par le rapport dirigé par Francine Labadie, Inégalités entre jeunes sur fond de crise (Documentation française, décembre 2012) : celui de la dynamique systémique de ces inégalités qui, tout à la fois, s’accumulent, s’enracinent et se renforcent dans la société française : inégalités liées à l’origine sociale, à l’origine culturelle, au niveau d’études, au genre, aux comportements individuels, mais aussi au fonctionnement de l’école, du marché du travail, du marché tout court et de l’offre publique de façon plus générale, inégalités territoriales, inégalités liées au contexte socio-économique… La réduction des inégalités entre jeunes constitue dès lors un défi majeur pour les pouvoirs publics. Elle impose une mobilisation de toutes les composantes du corps social. Tels sont les enseignements tirés des contributions au rapport.
Afin de relayer ces travaux et alimenter le débat public, prenant ainsi pleinement et définitivement ses fonctions d’Observatoire de la jeunesse et des politiques de jeunesse, l’Institut a organisé, le 4 décembre 2012, au Conseil économique, social et environnemental (CESE), la première Rencontre d’un cycle annuel de rendez-vous adressés aux acteurs politiques, sociaux et de la société civile. Au menu, trois tables rondes : « La structuration des inégalités au fil des trajectoires scolaires et d’accès à l’emploi », « Le cumul des inégalités, un défi pour l’action publique », « Les aides publiques en question ». Trois tables rondes, pour un enjeu majeur qui, on l’aura compris, engage le devenir de notre pacte social.

Contenus associés

20 Octobre 2017
-
Ouvrage / Note de lecture

La condition étudiante à l'épreuve du territoire ?

Être étudiant se vit 24 heures sur 24 heures. L'observation des seuls registres diplômants ou des apprentissages laisse dans l'ombre une part de la complexité du statut étudiant. Afin de participer à la compréhension de cette complexité du quotidien des personnes inscrites dans un établissement de...
10 Octobre 2017
-
Actes de colloque / Compte-rendu d'événement

40 ans de politique de la ville

A l'occation des 40 ans de la politique de la ville, le CGET (Comissariat général à l'égalité des terrtoires) a organisé un événement inaugural accueillant plus de 400 acteurs de la politique de la ville le 6 octobre dernier. Un dossier présente l'action du gouvernementen matière de politique de la...
06 Octobre 2017
-
Texte législatif ou règlementaire

Financement des formations d'emplois d'avenir, d'actions de tutorat, d'actions de formation

L'arrêté du 22 septembre 2017 fixe pour l'année 2017 les conditions d'utilisation, l'affectation et le montant des crédits pour le financement des formations d'emplois d'avenir, d'actions de tutorat, d'actions de formation dans le cadre d'actions spécifiques de formation dans les établissements et...
04 Octobre 2017
-
Article de presse / Revue de presse

Flexisécurité : « Les jeunes ont beaucoup plus à attendre de cette réforme que les adultes »

"Pour l’économiste Arnaud Chéron (Directeur du pôle de recherche en économie de l’Edhec Business School), s’exprimant dans une tribune au « Monde », si la souplesse permise aux entreprises augmente la probabilité d’être licencié autant que celle d’être embauché elle pourrait aider les jeunes à...
03 Octobre 2017
-
Article de presse / Revue de presse

Macron à la Sorbonne : «Chaque étudiant devra parler au moins deux langues en 2024»

Lors deson discours dédié à l'Europe le 26 septembre dernier, le Président a déclaré que «chaque étudiant devra parler au moins deux langues européennes d’ici à 2024.» avant d’assurer que d’ici à cette date, «la moitié d’une classe d’âge doit avoir passé, avant ses 25 au moins, 6 mois au moins dans...