Participation, engagement, citoyenneté

Engagement, volontariat

Des actions concrêtes

Développer la citoyenneté européenne à travers les actions Jeunesse & Sport du programme Erasmus+

Devenir citoyen de l’Union européenne, nécessite, dès le plus jeune âge, engagement et apprentissage afin de développer son esprit critique et son appartenance à l’Europe. Pour ce faire, la Commission européenne soutient les Etats dans le développement de l’éducation non-formelle, de la mobilité des jeunes et de l’engagement associatif à travers le programme les volet Jeunesse & Sport du programme Erasmus+.


Les articles du dossier "Les valeurs des jeunes Européens : entre aspirations transnationales et héritages nationaux"
  • Jeunes Européens : quelles valeurs en partage ?
    (En lire +)
  • Les valeurs des jeunes Européens en cinq profils
    (En lire +)
  • Développer la citoyenneté européenne à travers les actions Jeunesse et Sport du programme Erasmus+
    (En lire +)
  • Etat de la jeunesse : une perspective européenne : une tendance à la hausse de l’engagement des jeunes européens
    (En lire +)
  • 3 questions à Laurent Lardeux – « Enquête Valeurs : une photo d’ensemble dont on pourrait explorer les tendances »
    (En lire +)

Développer le sentiment d’appartenance à l’Europe chez les jeunes constitue, ces dernières années, une action phare de la Commission européenne. Elle œuvre ainsi à la construction de la citoyenneté européenne. Cette volonté a été explicitement exprimée au sein d’un livre blanc sur la jeunesse (2001) et se traduit notamment par des actions et des initiatives portées par les volets Jeunesse & Sport du programme Erasmus + visant une implication active des jeunes au niveau européen indépendamment de leur niveau de qualification. L’agence française en charge de ces volets gère des projets portés par et pour les jeunes. L’échange interculturel, la mobilité européenne, la confrontation des points de vue, la communication sur les institutions auprès des jeunes, concourent progressivement à la construction d’une identité commune en même temps qu’elle suscite mobilisation et intérêt pour un avenir commun.

L’Union européenne et les jeunes

Par diverses mesures et dispositifs, l’Union Européenne a progressivement construit et expérimenté une politique de jeunesse destinée aux acteurs et décideurs du secteur jeunesse ainsi qu’à destination des jeunes. En novembre 2001 était publié le « Livre blanc de la Commission européenne - Un nouvel élan pour la jeunesse européenne » [1]. Ce document résultait d’une vaste consultation « auprès des jeunes et des organisations représentatives de la jeunesse » et survenait après le lancement du programme « Jeunesse pour l’Europe » (1988) et du service volontaire européen chez les jeunes (1996). Ce livre blanc partait du constat que « malgré des situations très diverses, les jeunes partagent des valeurs et des ambitions mais aussi des difficultés » tout en soulignant qu’en dépit d’« un contexte social et économique plus complexe, ils font preuve d’une grande capacité d’adaptation ». « Les jeunes l’ont dit clairement : ils veulent être entendus et considérés comme des interlocuteurs à part entière, ils veulent contribuer à construire l’Europe, ils veulent influencer le débat sur son devenir. Il est temps de considérer la jeunesse comme une force dans la construction européenne, et non comme un problème à gérer. Il faut donc lui donner les moyens d’exprimer ses idées, de les confronter à celles d’autres acteurs de la société civile », lit-on encore dans ce document. La commission exprime ainsi une réelle « volonté d’impliquer de manière active les citoyens », encourage les Etats membres à améliorer leur communication sur les questions européennes et souligne l’importance d’impliquer d’avantage les jeunes dans la vie publique.

L’Agence française Erasmus+ Jeunesse & Sport

Dans cette perspective, un des objectifs de l’Agence française en charge du volet « Jeunesse & Sport » du programme Erasmus+, basée à l’Injep, est de former et de renseigner le citoyen européen en devenir. A travers différents types d’actions les jeunes se sensibilisent au rôle qu’ils peuvent jouer dans l’Europe de demain. Les projets dont ils sont les initiateurs leur offrent la possibilité de s’exprimer, encouragent les expériences à l’étranger, la co-construction et le partage des bonnes pratiques. Par les projets qu’elle soutient, l’agence œuvre à différents niveaux pour valoriser l’engagement et le sentiment d’appartenance à l’Union européenne : les « échanges de jeunes » favorisent l’écoute et le débat face aux différences interculturelles, « le service volontaire européen » développe la mobilité et l’engagement, « la participation et le dialogue structuré » permettent aux jeunes de rencontrer les dirigeants européens et de faire entendre leur voix . L’agence s’adresse, outre aux jeunes, aux associations, collectivités territoriales et, plus généralement, à tout organisme œuvrant dans le domaine de la jeunesse.
Le programme Erasmus+ "Jeunesse" porté par l’agence française reprend les principaux volets du programme « Jeunesse en action » en vigueur de 2007 à 2013. Se pencher sur quelques exemples de projets soutenus par l’agence aide à mieux comprendre l’impact du programme au quotidien.

Se familiariser avec les institutions

« Dans la peau d’un Eurodéputé » fait partie de ces initiatives qui permettent aux jeunes d’apprendre les mécanismes de la démocratie européenne en n’y participant directement. En effet, se sentir citoyen européen passe avant tout par la connaissance des institutions politiques. Souvent jugées complexes, les institutions européennes font souvent l’objet de manifestations destinées à clarifier leur fonctionnement.


L’enjeu de chaque édition est de travailler sur une problématique touchant les jeunes, de se rassembler en session parlementaire, de débattre dans l’hémicycle et de voter une résolution fictive. La commission 2013 s’est déroulait en Bretagne, a rassemblé un groupe de 22 jeunes, Italiens et Français, ainsi que 60 lycéens de la région Bretagne, qui ont planché pendant quatre jours sur une résolution destinée à lutter contre l’obésité des jeunes en Europe. Un jeu de rôles qui s’inscrit dans le cadre d’un dialogue structuré (voir encadré) permettant ainsi une rencontre entre des jeunes et des dirigeants européens.

Dialogue structuré
« (…) Depuis la publication du Livre blanc sur la jeunesse, la Commission et les États membres ont mis au point des politiques destinées à encourager les aptitudes à la participation des jeunes et leur engagement actif dans la société. L’objectif est de donner la parole aux jeunes et de leur permettre de participer activement aux processus de décisions démocratiques en proposant des idées innovantes et des recommandations sur les politiques qui influent sur la vie des jeunes. (…) » Plus d’informations

Dans la même dynamique, le Conseil Parisien de la Jeunesse (CPJ) a organisé une rencontre européenne de la jeunesse du 30 août au 3 septembre 2012 à Paris, autour des questions liées à la démocratie en Europe. Communiquer et échanger sur l’influence de l’Europe sur la vie quotidienne, c’est aussi l’enjeu du projet « Ah bon ! C’est ça aussi l’Europe ? ». Menée par l’association marseillaise Urban Prod. Elle est conduite par des jeunes en service volontaire européen : Janis (Lettonie), Carmen (Espagne), Christophe (Belgique), Andranik et Torgom (Arménie) et Iuliia (Russie)….). A travers un web documentaire, une cartographie, un concours photos relayé sur un blog, cette initiative permet à chacun d’exprimer son point de vue et de le confronter à celui de ses voisins. Et ainsi d’élargir et enrichir ses connaissances afin de participer pleinement au processus démocratique.

Faire entendre la voix des jeunes/ Proposer des alternatives

Au-delà du champ institutionnel, d’autres projets permettent de travailler sur les actuelles problématiques socio-économiques. Le projet Y.I.T.A.C. ( Youth International Theater Against the Crisis ) réunissait diverses structures culturelles européennes (allemande, grecque et, française….) afin de construire avec des jeunes une « pièce de théâtre sur l’impact de la crise financière dans la vie de chacun de leur pays ». Une manière de forger son esprit critique, de se confronter à différents contextes économiques et culturels et de proposer des solutions concrètes pour l’avenir à travers l’art et la créativité. Un blog et des vidéos permettent de suivre l’évolution du projet.

Questionner son identité européenne

Être européen, se reconnaître dans des valeurs communes reste aussi une des missions portées par l’agence française du programme Erasmus+ Jeunesse & Sport. Nombre de projets questionnent cette identité et ce sentiment d’appartenance. Les ateliers européens, financés par l’agence et gérés par « Les Films Des Deux Mains » se sont servis du média vidéo pour amener des jeunes à réfléchir sur la citoyenneté européenne. Avec comme accroche « parles-moi de ton quartier et rencontre tes voisins Européens ! », ces jeunes issus de quartiers défavorisés de l’est parisien ont scénarisé, tourné et monté un reportage sur leur quartier avec comme fil conducteur « l’Identité Européenne en Image »

Le service volontaire européen reste une des actions emblématiques faveur de la mobilité. Il permet à un jeune d’être accueilli dans un pays étranger, d’acquérir de l’expérience dans le cadre d’un projet utile à la communauté. En 2013 (année européenne du citoyen) l’agence française lance le "EVS Film Festival" (Festival du film du Service volontaire européen) et propose aux jeunes d’exprimer en vidéo leur expérience, sur le thème de la citoyenneté européenne. Les vidéos proposées par les jeunes lors de cette première édition (" Citizen, yes you Kane ! ") révèlent la singularité de chacun des points de vue, écho des différences culturelles vécues mais permet aux jeunes de prendre du recul vis-à-vis de leur expérience. Une seconde édition sera bientôt lancée avec comme thématique cette année « Sois le changement que tu veux voir dans le monde » : un impératif qui force l’engagement !

Le site de l’agence « Erasmus+ Jeunesse & Sport » comprend un blog dédié aux porteurs de projets et relaie l’ensemble des manifestations et initiatives portées par le programme. Une manière de suivre au quotidien l’engagement citoyen des jeunes européens. Le site comprend également une partie dédiée aux démarches, aux formulaires concernant les modalités de participation aux projets du volet Jeunesse & Sport du programme Erasmus+.
Aller plus loin

Contenus associés

11 Septembre 2018
-
Enquête ou sondage

Engagements citoyens des lycéens

Le système scolaire français est un des rares systèmes européens à développer un ensemble d’instruments concourant à l'éducation à la citoyenneté. Cette enquête nationale inédite du Conseil national d'évaluation du système scolaire, CNESCO, se propose de mieux connaître l'état des connaissances sur...
11 Septembre 2018
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Mobilité dans le cadre d’Erasmus+ : des millions de participants et une valeur ajoutée européenne pluridimensionnelle, mais une mesure de la performance perfectible

Entre 2014 et 2020, le programme européen Erasmus fournira une aide de plus de 16 milliards d’euros dans les domaines de l’éducation et de la formation, de la jeunesse et du sport. Le présent audit  a évalué la performance et la valeur ajoutée européenne de la mobilité à des fins d’éducation et de...
06 Novembre 2018
-
Texte communautaire

Prochaine stratégie européenne en faveur de la jeunesse

Dans son avis SOC/589-EESC-2018, adopté le 18 octobre 2018,  le CESE, Conseil économique et social européen, se félicite de la stratégie de l'Union européenne en faveur de la jeunesse pour 2019-2027 et, en particulier, de la création du coordonnateur de l'Union européenne pour la jeunesse. Il fait...
06 Novembre 2018
-
Ouvrage / Note de lecture

La jeunesse dans tous ses Etats

 Les réponses que peut apporter l'État, par rapport aux manifestations de jeunes, sont donc cruciales au risque de faire émerger une « génération sacrifiée », pouvant également remettre en cause la légitimité des gouvernements et des systèmes démocratiques....