Participation, engagement, citoyenneté

Engagement, volontariat

Comment valoriser les atouts et initiatives des jeunes par l'accompagnement individuel ?

Lors du denier colloque "Neujpro" (rencontres nationales des professionnels et élus de la jeunesse) organisé par le conseil général de l'Allier en octobre 2006, Thierry Crosnier1et Michel Cassé 2 sont intervenus sur le thème : comment valoriser les atouts et initiatives des jeunes par l'accompagnement individuel ?

Extraits de l'intervention de Michel Cassé :

L'intervenant a présenté un cadre éducatif de l'initiative des jeunes (et plus particulièrement des adolescents) et la valorisation possible par de l'accompagnement.

Michel Cassé propose quelques points de repères :

« La première chose qui nous semble importante, c'est que cet accompagnement permette d'acquérir des compétences sociales. Le parcours éducatif des adolescents passe par l'acquisition et l'exercice de compétences sociales.

(...)

En matière de prise d'initiatives individuelles et de participations collectives, il semble intéressant d'aborder au moins 3 compétences sociales.

- La première, c'est penser par soi-même. Cela semble évident, c'est la première chose qui nous donne notre qualité d'être humain, mais c'est aussi la première compétence pour être citoyen : être capable de se forger une opinion. Elle suppose de savoir s'informer, de comprendre et d'analyser des informations, de mettre des informations en perspective et d'y réfléchir en les confrontant à des valeurs. Ainsi, nos opinions ne seront pas seulement des apparences de savoirs, mais des opinions argumentées

- La deuxième compétence, c'est d'être soi-même dans la relation aux autres : capacité à exprimer son point de vue quand la majorité n'est pas en accord avec ce point de vue. Il nous semble que la démocratie se construit par la confrontation d'avis différents. Cette pratique est un apprentissage permanent qui permet d'apprendre à distinguer ce qui s'inscrit dans le registre des sensations et dans celui des opinions, de reconnaître des facteurs qui peuvent influencer volontairement ou involontairement nos attitudes, d'apprendre à gérer ses émotions, d'apprendre l'autonomie par rapport à ceux qui ont le savoir, et de passer de références externes, l'avis des autres par exemple, à des références internes, les opinions construites et argumentées, et bien sûr, pouvoir prendre des initiatives.

Tenir à ses idées n'empêche pas de se réinterroger, notre action d'éducateur sera là fondamentale. Il faut être capable de remettre en question son point de vue, ce qui nécessite d'apprendre à être à l'écoute, à reformuler, à prendre de la distance, à savoir dissocier différents registres. Nous nous rendons compte que dans la relation aux jeunes adolescents, ce n'est pas toujours évident. Ces compétences permettent l'acquisition d'un certain nombre d'aptitudes à la communication et à la vie avec d'autres, mais aussi proposer des hypothèses et des analyses argumentées, explorer des hypothèses, des alternatives, être créatif et savoir interpeller les adultes.

- La troisième compétence, je l'ai appelée « agir avec les autres ». Dans les contextes d'accompagnement dont on va parler tout à l'heure, c'est souvent être dans l'action, mais aussi dans le débat. En matière de débat, cette compétence doit permettre de distinguer pour les jeunes adolescents, les différents niveaux de débats, savoir si on se situe dans un débat argumentaire, d'opinions, scientifique, philosophique ou dans une régulation de groupe nécessaire à la réalisation de tout projet. « Agir avec les autres » c'est également savoir participer à la prise de décision et à son évaluation, apprendre à formaliser les décisions, les poser, les fixer, pour en faire des références, apprendre à analyser leurs effets, et s'entraîner au contrôle démocratique.

Contenus associés

14 Novembre 2017
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

L'état (2017) de la pauvreté en France. Préjugés et cohésion sociale

Le rapport du Secours Catholique souligne, entre autre, [une perte d’autonomie des jeunes adultes, dont la décohabitation est plus tardive ainsi que la surreprésentation d'enfants âgés de moins de 20 ans dans les familles rencontrées par rapport à la répartition observée dans la population générale....
14 Novembre 2017
-
Évènement

30 novembre - 1er décembre 2017 : Parcours de jeunes : entre choix individuels et responsabilté collective... quel(s) accompagnement(s) ?"

La seconde édition des Journées d’études de "Jeunes en TTTrans" (transversalité, transitions, transformations) mettront les apports des chercheurs et les expériences des professionnels et des jeunes en perspective, partagés et discutés pour questionner le sens des parcours des jeunes et leur...
14 Novembre 2017
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Favoriser l’engagement des jeunes à l’école

Le Haut Conseil à la vie associative (HCVA) s’est saisi d’un sujet qui lui paraît fondamental aujourd’hui dans le parcours éducatif des jeunes. Favoriser chez les jeunes collégiens et lycéens un éveil à une conscience citoyenne, et l’envie de contribuer par leur action et notamment par leur...
13 Novembre 2017

Une Europe en bonne santé : la jeunesse européenne contemporaine entre doutes et certitudes [Dossier]

Le troisième volume de la série Points de vue sur la jeunesse a pour thème "Une Europe en bonne santé".Il examine plus largement ce que signifie être jeune dans une Europe en proie aux conflits et à l'austérité, et ce que ressent la jeunesse face à des situations de plus en plus difficiles.Il repose...
09 Novembre 2017
-
Ouvrage / Note de lecture

Culture participative : une conversation sur la jeunesse, l'éducation et l'action dans un monde connecté

Avec les réseaux numériques, les jeunes deviennent acteurs des mondes connectés, multipliant les espaces de partage et les expériences culturelles participatives. Les trois universitaires réunis dans cet ouvrage analysent les pratiques et ouvrent des pistes de réflexion sur l'éducation, la culture...