Participation, engagement, citoyenneté

Vie associative, économie sociale et solidaire

Juniors associations

Avoir moins de 18 ans et créer une association

Un entretien avec Sandrine Herbert, correspondante départementale du Réseau national de juniors associations (RNJA) au sein de la Fédération des Oeuvres laïques (FOL) du Val d'Oise.
Comment informez-vous les jeunes de l'existence des juniors associations ?

Les jeunes apprennent l'existence des juniors associations sur Internet, par nos tracts, nos affiches, le livret « Envie d'agir ? », ou par les animateurs des maisons de quartiers et des centres sociaux. Le bouche à oreille entre jeunes compte également beaucoup. Mais l'information n'est pas encore assez relayée.

Par exemple, lors de la formation-action réalisée en octobre 2003, je me suis aperçue que le Réseau information jeunesse (BIJ, PIJ, CIJ) nous connaissait peu. Avec le BIJ du Val-d'Oise, nous avons donc organisé le 12 décembre une journée sur les juniors associations pour les informateurs jeunesse du département. Nous voudrions également informer les jeunes dans leurs établissements scolaires. Dans ce but, nous rentrons petit à petit en contact avec l'Éducation nationale par le biais de la formation des délégués de classe. Mais les professeurs sont méfiants vis-à-vis des activités extrascolaires qui sont suspectées de nuire au travail des élèves.

Quel accompagnement proposez-vous aux membres des juniors associations ?

Après un premier entretien téléphonique, nous prenons rendez-vous avec les jeunes dans nos locaux pour leur expliquer comment remplir leur dossier d'habilitation. Une fois la structure créée, nous leur offrons la possibilité de suivre des formations : gestion de compte bancaire, comptabilité, fonctionnement démocratique d'une association, montage de projet ou dossier de demande de subvention. Nous leur proposons également un accompagnement personnalisé. Les jeunes seraient complètement perdus dans le cadre d'une loi 1901. Comme ils ne peuvent pas nous contacter aux heures d'ouverture de nos locaux parce qu'ils sont en classe, nous devons nous adapter à leurs disponibilités. Par exemple, je leur permets de m'appeler sur mon portable. Cependant, nous ne devons jamais agir à leur place : ils doivent rester maîtres de leur projet. C'est par leur expérience pratique qu'ils apprennent les démarches administratives. Je pense que nous avons réussi notre travail quand les jeunes deviennent autonomes. En milieu rural, où les juniors associations sont peu cadrées faute de professionnels sur place, j'ai noté qu'elles sont souvent plus actives que dans les villes.

Y a-t-il de nombreuses juniors associations en milieu rural ?
En effet, les juniors associations se créent beaucoup plus à la campagne qu'en ville. Comme les dispositifs tels que les services jeunesse, les maisons de quartier... y sont moins nombreux, voire inexistants, les jeunes se mobilisent pour créer des activités pour la jeunesse. Ils font preuve de beaucoup de détermination et n'hésitent pas à prendre seuls des initiatives. Ils n'ont pas le choix.

Propos recueillis par Marie-Pierre Pernette

Article extrait de la publication "les cahiers de l'action" n°1 : "Des ressources pour l'engagement et la participation des jeunes".

Contenus associés

14 Novembre 2017
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

L'état (2017) de la pauvreté en France. Préjugés et cohésion sociale

Le rapport du Secours Catholique souligne, entre autre, [une perte d’autonomie des jeunes adultes, dont la décohabitation est plus tardive ainsi que la surreprésentation d'enfants âgés de moins de 20 ans dans les familles rencontrées par rapport à la répartition observée dans la population générale....
14 Novembre 2017
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Favoriser l’engagement des jeunes à l’école

Le Haut Conseil à la vie associative (HCVA) s’est saisi d’un sujet qui lui paraît fondamental aujourd’hui dans le parcours éducatif des jeunes. Favoriser chez les jeunes collégiens et lycéens un éveil à une conscience citoyenne, et l’envie de contribuer par leur action et notamment par leur...
25 Octobre 2017
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Les politiques départementales sur le numérique éducatif

«Ce Livre Blanc propose de faire un constat de ce qui a été fait en matière de numérique dans l’éducation, aujourd’hui, ici et ailleurs. Le but est d’analyser les retours d’expériences afin d’envisager l’avenir proche en capitalisant sur ces expériences vécues et la réalité de ce qui se passe à...
20 Octobre 2017
-
Ouvrage / Note de lecture

La condition étudiante à l'épreuve du territoire ?

Être étudiant se vit 24 heures sur 24 heures. L'observation des seuls registres diplômants ou des apprentissages laisse dans l'ombre une part de la complexité du statut étudiant. Afin de participer à la compréhension de cette complexité du quotidien des personnes inscrites dans un établissement de...
17 Octobre 2017
-
Article de presse / Revue de presse

La confiance des Français dans les associations est stable depuis 10 ans

"Le comité de la charte du don en confiance, chargé d’évaluer l’éthique des associations et fondations faisant appel à la générosité du public, réalise chaque année un baromètre sur la confiance des Français. Pour ses dix ans, celui-ci dresse un bilan global de l’évolution de la confiance des...