Conférences et rencontres

4es rencontres de l’Observatoire « Pratiques écologiques et éducation populaire : l’éducation qui vient »

Atelier « Partage et croisement des savoirs »

Des outils pour comprendre le complexe

Donner aux enfants les outils pour comprendre les problèmes complexes de la société, c’est aussi l’objectif que s’est fixé le réseau Les Bâtisseurs des possibles, représenté par Katarina Kordulakova. Partant des préoccupations des enfants, la démarche consiste à bâtir avec eux des projets et les amener à réaliser des actions concrètes. Ainsi, en Guyane, des élèves de CE2 se sont vu proposer de réfléchir à l’amélioration de leur école. L’enquête qu’ils ont eux-mêmes menée auprès de leurs camarades a fait ressortir la nécessité d’embellir la cour pour rendre l’école plus attractive. Ils ont donc émis l’idée de concevoir un jardin. Confrontés à un sol non fertile, ils ont dû chercher des solutions, visitant une pépinière, effectuant des prélèvements en forêt, réalisant un compost, etc.

Comme l’a souligné l’animatrice, « le processus est plus important que la réalisation elle-même ». La démarche, assez classique, se déroule en quatre étapes : identifier la problématique, imaginer les solutions concrètes, les réaliser, puis les partager. Dans ce processus, l’animateur ne tient pas une posture descendante ; il joue un rôle d’accompagnateur pour faire comprendre les enjeux de la problématique considérée. Et au sortir de cette expérience, les enfants se sont montrés plus motivés. Ils ont pu prendre conscience que les savoirs dispensés à l’école pouvaient leur servir dans la vie quotidienne et le taux d’absentéisme a baissé. Les parents eux-mêmes se sont impliqués.

Avec un Opinel et un bout de ficelle…

« Instiller le doute chez les gens afin qu’ils soient en mesure de réfléchir à leur action sur l’environnement ». Comme l’a expliqué Jacques Boutin, représentant de l’association nationale des CÉMEA, il faut aider chacun de nous à respecter l’environnement et à en tirer parti. Depuis leurs origines, les CÉMEA ont à cœur de former les animateurs des centres de vacances pour les inciter à étudier le milieu et le rapport de l’individu à ce milieu. Pour ce faire, l’association regroupe régulièrement les animateurs à l’échelle régionale ou nationale, les fait participer à des collectifs et inscrit l’éducation à l’environnement dans chacune de ses formations, tant dans le milieu urbain que le milieu rural. Il ne s’agit pas de poser l’animateur en donneur de leçons, éduquant les enfants de manière manichéenne ou les incitant à développer des pratiques qui iraient à l’encontre de celles qu’ils voient dans leur famille. Il s’agit plutôt de les amener à réfléchir à leurs pratiques. Or en la matière, nul besoin d’être un spécialiste pour témoigner d’une sensibilité environnementale, « on peut aller à la découverte de l’environnement avec un Opinel et un bout de ficelle ».

Voir le dossier

Dossier : Comptes-rendus des "Rencontres 2016"

"Pratiques écologiques et éducation populaire : l'éducation qui vient"

L’INJEP et l'ALLISS se sont associés pour organiser les 4es rencontres de l’Observatoire « Pratiques écologiques et éducation populaire : l’éducation qui vient ». Elles se sont tenues le 5 février 2016, rassemblant plus de 300 personnes. Retrouvez dans ce dossier les comptes rendus des quatre ateliers qui ont séquencé ces rencontres ainsi qu’une restitution des plénières.

Contenus associés

14 Février 2018

Retour du colloque "Les discriminations comme frein à l’insertion des jeunes"

Pouvoirs publics et victimes des discriminations sont souvent démunis face au phénomène des discriminations tant il engage les puissants ressorts de la domination et de la relégation sociale. Pourtant il y a urgence. Plusieurs études et testings réalisés par l’INJEP révèlent que les discriminations sont ancrées dans la société française. Et touche quasiment tous les aspects de la vie quotidienne. Compte-rendu.
13 Février 2018
-
Texte législatif ou règlementaire

Brevets d'aptitude aux fonctions d'animateur et de directeur en ACM pour la période du 1er janvier 2018 au 31 janvier 2021

L'arrêté du 24 janvier 2018 fixe la liste des organismes de formation bénéficiant de l'habilitation à compétence régionale afin d'organiser les sessions de formation conduisant à la délivrance des brevets d'aptitude aux fonctions d'animateur et de directeur en accueils collectifs de mineurs pour la...
07 Février 2018

Parcours adolescents : expériences et représentations [Dossier]

Ce dossier thématique de la "Revue des politiques sociales et familiales" est le premier consacré à entièrement à l'adolescence. Il a pour ambition de rendre compte de recherches récentes menées sur cet âge de la vie.Situé entre l'enfance et la jeunesse, ce dernier ne se laisse pas facilement...
05 Février 2018

Éduquer dans un monde de droits [Dossier]

Le document se fait l'écho des actes du congrès des Aroéven et de leur fédération qui s'est déroulé en juin 2017. Au centre des préoccupations du numéro : la jeunesse, face à la loi, avec les droits de l'enfant et lorsqu'elle s'engage : face à la prise de responsabilité.   Extrait de Télémaque, la...
26 Janvier 2018

Éducatif (L') local, c'est l'affaire de tous ! [Dossier]

Ce numéro fournit des repères sur les dispositifs nationaux, valorise des actions locales et donne la parole aux principaux concernés : les jeunes et les acteurs de terrain. Il a pour objectif de décrypter comment la solidarité, fondement de la question éducative dans le cadre de la politique de...
25 Janvier 2018
-
Texte législatif ou règlementaire

Subventions d'appui au secteur associatif versées par l'intermédiaire du FONJEP sur les crédits des programmes 163 et 147 pour les secteurs "Jeunesse et éducation populaire", "Cohésion sociale" et "Politique de la ville"

L'instruction interministérielle n° DJEPVA/DGCS/CGET/2017-194 du 19 décembre 2017 traite des subventions d’appui au secteur associatif versées par l’intermédiaire du Fonds de coopération de la jeunesse et de l’éducation populaire (FONJEP) sur les crédits des programmes 163 et 147 pour les secteurs «...