Éducation, formation orientation

Éducation populaire / Animation

16-18 novembre 2011 - L'éducation populaire au tournant du XXIe siècle

Un colloque organisé par le Circeft et l'IUT de Sénart Fontainebleau

Du 16 au 18 novembre 2011, l'équipe Reconnaissance, expérience, valorisation (REV), le Centre interdisciplinaire culture, éducation, formation, travail (Circeft) et l'UFR Sciences de l'éducation et sciences sociales - Sciences et techniques des activités physiques et sportives (SESS-STAPS) de l'Institut universitaire de technologie (IUT) de Sénart Fontainebleau, organisent à l'université Paris-Est Créteil (UPEC) un colloque sur les transformations de l'éducation populaire à la charnière entre le XXe et le XXIe siècle. Cette manifestation se déroule avec le soutien du Réseau thématique 35 « Sociologie du monde associatif » de l'Association française de sociologie, du Groupe d'étude – Histoire de la formation des adultes (GEHFA), de l'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire (INJEP) et du Pôle des archives des associations de jeunesse et d'éducation populaire (Pajep).

 

Instrumentalisation et dépolitisation

 

Si le tournant des années 70 est à peu près considéré unanimement comme celui de l'instrumentalisation et de la dépolitisation des associations d'éducation populaire, en raison d'une perte du « projet originel » au profit d'actions segmentées (animation, action culturelle, éducation permanente), qu'en est-il de la période qui a suivi ? C'est en effet l'interrogation des organisateurs de ce colloque. Ils proposent de soumettre la réflexion au crible des évolutions sociétales des années 80 à nos jours. Scolarisation croissante, chômage de masse (notamment celui des jeunes), « nouvelle pauvreté » et travailleurs pauvres ont-ils constitué un « nouveau terreau propre à la réaffirmation du projet initial ? Les “métamorphoses de la question sociale”, n'ont-elles pas affecté le monde de l'éducation populaire », demandent les organisateurs du colloque. L'arrivée en masse de nouveaux acteurs associatifs (en particulier humanitaires) dans le club des associations « historiques », conjuguée au succès des universités populaire, ne renverse-t-elle pas la tendance à la dépolitisation ? Par ailleurs, quels sont les principaux objectifs énoncés aujourd'hui par les acteurs de l'éducation populaire ? S'agit-il de favoriser une promotion individuelle ou collective ? Autrement dit : l'enjeu tient-il dans l'épanouissement de l'individu ou dans l'émancipation et la formation des citoyens ? Enfin, les transformations de l'action de l'Etat, avec, notamment deux décentralisations, et la logique de conventionnement qui se substitue à la logique de la subvention, ont eu des effets dont il importe de mesurer la portée.

Pour traiter ces questions le colloque réunit des conférences et des tables rondes de spécialistes, des présentations de résultats de recherches récentes et des récits d'expériences. Il s'intéressera tour à tour aux thématiques de l'engagement, du travail bénévole, « des politiques d'éducation populaire, des pratiques, des publics et enfin, des relations professionnelles dans l'éducation populaire ».

 

Colloque – L'éducation populaire au tournant du XXIe siècle

 

Créteil – 16, 17 & 18 novembre 2011- Amphi 102, Mail des Mèches,- Département d'économie- Entrée libre (dans la limite des places disponibles)

 

En savoir plus ?

 

Télécharger le programme détaillé et le plan d'accès

 

Contenus associés

09 Mai 2018
-
Note de synthèse

Où en est le service national universel ?

"Cette communication a pour objet de retracer le cheminement du projet de "service national universel", engagement de campagne du candidat Macron, et de présenter l’analyse qu’en font les deux rapporteurs, anciens ministres, désignés par la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des...
23 Avril 2018
-
Ouvrage / Note de lecture

L'éducation non formelle : chance ou défi pour le travail de jeunesse ? : conclusions des journées d'étude franco-allemandes

En collaboration avec l’INJEP (Institut National pour la Jeunesse et l’Éducation populaire) et le DJI (Deutsches Jugendinstitut, Institut allemand pour la Jeunesse), deux Journées d’étude franco-allemandes ont été organisées avec pour objectif d’offrir une plateforme d’échange aux acteurs du travail...
23 Avril 2018
-
Article de presse / Revue de presse

Le temps des déserteurs

"Les désertions représentent 74 % des infractions commises par des militaires, selon les chiffres obtenus par « Le Monde ». Elles concernent surtout des jeunes engagés déçus par la réalité du métier."...
09 Avril 2018
-
Article de presse / Revue de presse

L'engagement : "Qu'est-ce que tu fous là ? [Dossier]

Les auteurs reviennent dans le numéro sur le sens de l'engagement de son point de départ : une simple poignée de main à son sens plus élevé du militantisme avec Jacques Ion. Il reste que deux parties structurent ce dossier issu d'une démarche réflexive sur le travail social : l'une relevant de...
30 Mars 2018
-
Bibliographie

Le service civique - Février 2018

Sélection réalisée dans le cadre du « Rendez-vous de la doc : Le Service Civique au défi de son expansion » ?  » du 8 mars 2018 à propose de la parution de l’Injep analyses & synthèses n° 7, novembre 2017 par Adélaïde Ploux-Chillès, chargée de mission Etudes et évaluation, Agence du service...