Éducation, formation orientation

Éducation populaire / Animation

16-18 novembre 2011 - L'éducation populaire au tournant du XXIe siècle

Un colloque organisé par le Circeft et l'IUT de Sénart Fontainebleau

Du 16 au 18 novembre 2011, l'équipe Reconnaissance, expérience, valorisation (REV), le Centre interdisciplinaire culture, éducation, formation, travail (Circeft) et l'UFR Sciences de l'éducation et sciences sociales - Sciences et techniques des activités physiques et sportives (SESS-STAPS) de l'Institut universitaire de technologie (IUT) de Sénart Fontainebleau, organisent à l'université Paris-Est Créteil (UPEC) un colloque sur les transformations de l'éducation populaire à la charnière entre le XXe et le XXIe siècle. Cette manifestation se déroule avec le soutien du Réseau thématique 35 « Sociologie du monde associatif » de l'Association française de sociologie, du Groupe d'étude – Histoire de la formation des adultes (GEHFA), de l'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire (INJEP) et du Pôle des archives des associations de jeunesse et d'éducation populaire (Pajep).

 

Instrumentalisation et dépolitisation

 

Si le tournant des années 70 est à peu près considéré unanimement comme celui de l'instrumentalisation et de la dépolitisation des associations d'éducation populaire, en raison d'une perte du « projet originel » au profit d'actions segmentées (animation, action culturelle, éducation permanente), qu'en est-il de la période qui a suivi ? C'est en effet l'interrogation des organisateurs de ce colloque. Ils proposent de soumettre la réflexion au crible des évolutions sociétales des années 80 à nos jours. Scolarisation croissante, chômage de masse (notamment celui des jeunes), « nouvelle pauvreté » et travailleurs pauvres ont-ils constitué un « nouveau terreau propre à la réaffirmation du projet initial ? Les “métamorphoses de la question sociale”, n'ont-elles pas affecté le monde de l'éducation populaire », demandent les organisateurs du colloque. L'arrivée en masse de nouveaux acteurs associatifs (en particulier humanitaires) dans le club des associations « historiques », conjuguée au succès des universités populaire, ne renverse-t-elle pas la tendance à la dépolitisation ? Par ailleurs, quels sont les principaux objectifs énoncés aujourd'hui par les acteurs de l'éducation populaire ? S'agit-il de favoriser une promotion individuelle ou collective ? Autrement dit : l'enjeu tient-il dans l'épanouissement de l'individu ou dans l'émancipation et la formation des citoyens ? Enfin, les transformations de l'action de l'Etat, avec, notamment deux décentralisations, et la logique de conventionnement qui se substitue à la logique de la subvention, ont eu des effets dont il importe de mesurer la portée.

Pour traiter ces questions le colloque réunit des conférences et des tables rondes de spécialistes, des présentations de résultats de recherches récentes et des récits d'expériences. Il s'intéressera tour à tour aux thématiques de l'engagement, du travail bénévole, « des politiques d'éducation populaire, des pratiques, des publics et enfin, des relations professionnelles dans l'éducation populaire ».

 

Colloque – L'éducation populaire au tournant du XXIe siècle

 

Créteil – 16, 17 & 18 novembre 2011- Amphi 102, Mail des Mèches,- Département d'économie- Entrée libre (dans la limite des places disponibles)

 

En savoir plus ?

 

Télécharger le programme détaillé et le plan d'accès

 

Contenus associés

10 Novembre 2017

"La défiance vis-à-vis de la démocratie représentative ne se traduit pas par une distance vis-à-vis de l’idéal démocratique pour les jeunes"

Interview de Francine Labadie

Les prochaines Rencontres annuelles de l’INJEP se tiendront le 14 décembre au Conseil économique, social et environnemental sur le thème « Les nouvelles jeunesses de la démocratie : une revitalisation de la participation citoyenne ? ». Pour Francine Labadie, coordinatrice de l’observatoire et Relations internationales à l’INJEP, qui en assure le pilotage, la question démocratique est au cœur des innovations associatives et des pratiques politiques des jeunes.
14 Novembre 2017
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Favoriser l’engagement des jeunes à l’école

Le Haut Conseil à la vie associative (HCVA) s’est saisi d’un sujet qui lui paraît fondamental aujourd’hui dans le parcours éducatif des jeunes. Favoriser chez les jeunes collégiens et lycéens un éveil à une conscience citoyenne, et l’envie de contribuer par leur action et notamment par leur...
13 Novembre 2017
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Evaluer une action intensive pour l'insertion des jeunes : le cas du service militaire volontaire

Cette étude propose une évaluation du  Service Militaire Volontaire (SMV), programme d'accompagnement  et de formation mis en œuvre par l’armée depuis la fin 2015  et mis en place pour des jeunes sortant du système éducatif avec peu ou pas de diplôme. L’étude  met en évidence de nombreux autres...
09 Novembre 2017
-
Bibliographie

Education populaire : Histoire - Octobre 2017

Mission Documentation - Centre de ressources INJEP, octobre 2017

Cette sélection bibliographique propose des références extraites de Télémaque, catalogue du fond documentaire de l’INJEP. Les références proposées ci-dessous sont consultables au centre de documentation de l’INJEP....
28 Septembre 2017
-
Ouvrage / Note de lecture

Des livres pour éduquer les citoyens : Jean Macé et les bibliothèques populaires (1860-1881)

Les débuts des années 1860 en France ont été marqués par l'éclosion de nombreuses bibliothèques populaires. Des hommes, notables souvent, laïques, protestants, ont appliqué un certain nombre des idées philanthropiques développées après 1848, pensant, comme Jean Macé, que la bibliothèque permettait...