Participation, engagement, citoyenneté

Accès aux droits

« 13-18 questions de justice » : Une démarche pertinente d'éducation partagée

Evaluation d'une exposition et de son animation dans l'agglomération de La Rochelle

Depuis 3 ans l'agglomération et la Ville de la Rochelle mènent une action nommée "13-18 questions de justice" dans l'agglomération rochelaise. Des animateurs organisent pendant 2h une séance s'appuyant sur une exposition, créée par la Protection judiciaire de la jeunesse, auprès d'élèves de classes de 4e. Une évaluation de cette action vient d'être réalisée par l'Injep...

Cette exposition et son animation permettent d'aborder notamment les droits et devoirs, le rôle de la loi... Plus globalement des questions de la vie : éducation, protection, majorités, sexualité … mais aussi des sujets liées à différents niveaux d'infractions : vol, viol, drogues...

L'Injep a été chargé d'évaluer cette action et son impact sur le public, sur les professionnels concernés par ce projet (enseignants, animateurs, principaux de collèges, directeurs de structures jeunesse, personnels vie scolaire...) et sur le partenariat local.

35 entretiens ont été réalisés auprès des acteurs, 130 jeunes ont été rencontrés dans le cadre de focus groupe (réunions par groupes de 12 jeunes en moyenne), 100 jeunes ont répondu a un questionnaire en ligne trois mois après l'animation.

Les évaluateurs ont par ailleurs assisté a une douzaine d'animation. La restitution de cette évaluation montre que globalement cette action apparaît pertinente et innovante a différents niveaux.

Le rapport d'évaluation remis au commanditaire aborde les questions suivantes : L'exposition, les animateurs, les complémentarités et partenariats entre acteurs et institutions, l'impact sur le public, la pertinence et la cohérence de l'action, des éléments de conclusions présentant une trentaine de propositions déclinables à court moyen ou plus long terme.

En conclusion du rapport les évaluateurs estiment que trois principaux enseignements se dégagent :

1/ En matière de prévention : la nécessité d'une approche systémique

« 13-18 questions de justice » remplit une fonction identifiée, mais encore à préciser dans le domaine de l'éducation à la citoyenneté, et joue un rôle important mais encore ponctuel dans le travail collaboratif entre animateurs et enseignants. Aujourd'hui, l'approche qui devrait être privilégiée est plutôt de nature systémique. Si l'on assigne à cette action des objectifs rentrant à la fois dans le cadre de l'éducation citoyenne et dans le cadre de la prévention des risques, c'est la place de cette exposition au sein d'un système d'action concret et significatif sur ces deux plans qui est « l'enjeu » de sa stratégie de développement et qui pose plusieurs questions :

Comment est-elle située par rapport aux autres interventions de ces champs ? Qu'est ce qu'elle permet d'atteindre et qu'elle doit développer, et avec qui ? Quels liens institutionnels et professionnels définir avec les autres acteurs de l'éducation et de la prévention ?

Sa capacité à avoir un impact sur l'ensemble de ces acteurs comme sur les bénéficiaires doit être évaluée dans le cadre du système d'action dans lequel elle s'inscrit, et non de manière fonctionnelle sur les seules retombées de l'exposition et de son animation pris isolément. La pertinence, la cohérence et l'utilité sociale de cette action ne peuvent être mesurées que dans le cadre de cette approche globale d'une politique mené sur un (des ? ) territoire et auprès d'une génération.

Contenus associés

09 Avril 2018
-
Article de presse / Revue de presse

L'engagement : "Qu'est-ce que tu fous là ? [Dossier]

Les auteurs reviennent dans le numéro sur le sens de l'engagement de son point de départ : une simple poignée de main à son sens plus élevé du militantisme avec Jacques Ion. Il reste que deux parties structurent ce dossier issu d'une démarche réflexive sur le travail social : l'une relevant de...
04 Avril 2018
-
Interview

Expérimentations : focus sur les territoires ultramarins

Interview de Malika Kacimi, cheffe de la mission d’animation du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (MAFEJ)

Cinq appels à projets, 16 expérimentations, des restitutions programmées, plus d’une centaine de projets soutenus, la mission d’animation du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (MAFEJ) rend public (ou s’apprête à le faire) de nombreux travaux sur la situation et les conditions de vie des jeunes ultramarins. Au menu : illettrisme, décrochage scolaire, violences faites aux femmes, co-éducation, santé, insertion socio-professionnelle...
26 Mars 2018
-
Rapport d'étude, de recherche et d'évaluation

Pour des élèves en meilleure santé

Pour le CESE, la santé des élèves est un des déterminants de la réussite scolaire. le Conseil observe un fort décalage entre les objectifs assignés à cette politique et les actions sur le terrain. Cet avis propose d'impulser un changement présenté en trois axes....
21 Février 2018
-
Texte législatif ou règlementaire

Modification des dispositions relatives au redoublement des élèves dans l'enseignement primaire et secondaire

Le décret n° 2018-119 du 20 février 2018 concerne le redoublement. Le décret définit les dispositions du code de l'éducation relatives au redoublement. Ainsi, il prévoit des dispositifs d'accompagnement pédagogique afin de permettre à l'élève en difficulté de progresser dans ses apprentissages à...
14 Février 2018

Retour du colloque "Les discriminations comme frein à l’insertion des jeunes"

Pouvoirs publics et victimes des discriminations sont souvent démunis face au phénomène des discriminations tant il engage les puissants ressorts de la domination et de la relégation sociale. Pourtant il y a urgence. Plusieurs études et testings réalisés par l’INJEP révèlent que les discriminations sont ancrées dans la société française. Et touche quasiment tous les aspects de la vie quotidienne. Compte-rendu.